DAMOCLES #2 L'impossible rançon

voir la série DAMOCLES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Repérages

Genre :

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782800143705

Résumé de l'album L'impossible rançon

Said El-Ahmad est toujours menacé par l'armée de Sherwood et pour assurer sa protection il est transféré loin de Londres, aux Bahamas. Malgré l'éloignement, les frasques du jeune homme attirent imanquablement l'attention sur lui. Et ce qui devait arriver fini par arriver, l'armée de Sherwood retrouve sa trace et il faut une tentative presque désespérée d'Ely pour le sauver.
Pour éviter que cela ne se reproduise, l'agence Damocles décide de mettre le riche héritier au secret, mais l'armée de Sherwood n'entend pas perdre sa proie et s'en prend directement aux membres de l'équipe chargée de cette protection.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album L'impossible rançon

Titre bien énigmatique pour ce second tome qui vient clore cette première mission de l'agence Damoclès. Mais sans déflorer le secret il est particulièrement bien choisi et illustre totalement le dilemme qui se présente au richissime homme d'affaire.
Ainsi, le diptyque s'achève en apothéose avec un suspense particulièrement bien préservé. A aucun moment on ne peut présager de l'issue de cet album et cela constitue une belle prouesse.
Si l'histoire est captivante, le dessin n'est pas en reste. Le travail d'Alain Henriet tout en sobriété est dans la justesse du scénario. Ainsi, on se retrouve avec une histoire particulièrement rythmée avec de nombreuses scènes d'action. Et tout cela est mis en image avec dynamisme et en donnant un grande importance au personnage dans celles-ci. Sans doute les expressions des personnages sont trop marquées, mais au moins elles soulignes particulièrement certains sentiments. C'est le cas de la colère teintée de reproche qu'éprouve Ely contre Radji ou encore pour montré le caractère exalté des membres de l'armée de Sherwood.
Ainsi les scènes d'action sont certes nombreuses mais elles ne s'éternisent pas trop, pour ne pas mettre l'intrigue au second plan. Si avec le premier tome Damoclès avait constitué une belle surprise, la très bonne impression se confirme avec ce second tome qui annonce sans doute de gros changements ou rebondissements pour le prochain diptyque de la série.

Par , le

Les albums de la série DAMOCLES

Nos interviews liées

Entretien avec Alain Henriet

Sceneario.com : Bonjour Alain. En ce mois d’avril 2013 ; sort Dent d’ours, une nouvelle série dont le scénario est signée de l’Innommable Yann. Comment as-tu été embarqué dans cette aventure ?
Alain Henriet : Il y a 4 ans, Yann m'avait contacté pour la reprise de  Buck Danny:  le projet fut mis de côté,les éditions Dupuis nous ont demandé de leur proposer quelque chose, c'est comme ça que Yann m'a proposé Dent d'ours. Sceneario.com : Dent d’ours est un récit de guerres, d’avions, mais aussi d’amitié, de trahison, d’espionnage. Comment classes-tu cette série ? Qu’est ce qui t’a séduit dans le scénario de Yann ?
Alain Henriet : je voulais aborder la période 40/45 depuis longtemps, ce fût la bonne occasion. Et dans un récit historique ou autre, il faut toujours dessiner les éléments de cette époque, et les avions m'allaient très bien :o) Je dirais que c'est un peu tout à la fois [...]

Lire la suite ›

Alain Henriet

Sceneario.com : Alain Henriet, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas encore?

Alain Henriet :
Voilà, j’habite à Liège en Belgique, j’ai 32 ans, marié, un enfant, et dessinateur de BD 

Sceneario.com : Premier album chez Delcourt, avec John Doe.

Alain Henriet :
Non, j’ai commencé au Téméraire, avec “Le portail” scénarisé par Olier, il y a eu 2 albums, et c’est seulement par la suite, que je suis arrivé chez Delcourt. 

Sceneario.com : Comment es- tu entré chez Delcourt ?

Alain Henriet :
Tout simplement par la poste :=) 

Sceneario.com : Où as-tu rencontré Baloo, le scénariste de John Doe ?

Alain Henriet :
Ce fut au cours du soir de Jemappes, près de Mons, en Belgique, lui était un ancien élève, et moi, un nouveau, c’est surtout la deuxième année, que nous avons sympathisé, et avons réalisé notre première petite histoire  dénomée "Tête de pipe”, et par la suite, la première version d’une pizza à l’oeil, album de 30 pages , format comic’s en N/B sortie chez l’éditeur du Fanzine “l’inédit” dirigé par Tony Larivière [...]

Lire la suite ›