CUTTING EDGE #2 Tome 2

voir la série CUTTING EDGE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Machination

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782756036816

Résumé de l'album Tome 2

Sous le couvert d'une compétition privée organisée par Leviathan Financing & Co, Hiroshi, Delroy, Stella et Mark constituant le Cutting Edge ont décidé de porter assistance au jazzman Carlos Hernandez. En effet, ce dernier est tombé amoureux d'une sirène qui lui est apparue alors qu'il se perdait en plein océan. Depuis, il essaye via une chanson à découvrir de la faire revenir mais pour l'instant sans succès. L'aide apportée au musicien a malheureusement mal débutée puisque les compétiteurs ont eu à déplorer la disparition de l'une des leurs, Jirakee, tuée par un caïd local, Il Monaco, qui s'intéresse également à la fameuse sirène. Convaincu par les aspirations de Carlos et afin que leur amie ne soit pas morte pour rien, le quatuor opte pour poursuivre leurs investigations. D'un côté, il se doit de découvrir la sérénade et de l'autre, protéger le jazzman contre Il Monaco. Une visite à un ancien inspecteur de police va leur permettre de rencontrer le truand et de le faire sortir de ses gongs. Cette initiative va précipiter le mouvement et mettre à nu une conspiration toute particulière.

Par Phibes, le 08/09/2013

Notre avis sur l'album Tome 2

L'équipe de choc et d'élite créée par le duo italien Dimitri/Alberti revient dans la suite de la surprenante épreuve dans laquelle elle s'est lancée sous l'égide d'un consortium financier. Avec elle, nous retrouvons l'énigmatique musicien et ses attentes amoureuses, épiées de près par une mafia locale.

Après un premier épisode qui nous plongeait dans le lancement d'une compétition plutôt atypique et qui permettait à une élite mondiale de se projeter dans une enquête aux accents d'anormalité, ce deuxième volet permet d'en suivre son déroulement, partagé entre la découverte d'une mélodie et la mise hors d'état de nuire d'un petit caïd intéressé. Par ce biais, tout en conservant une teneur fantastique et mythologique, le récit a tendance à prendre, cette fois-ci, une orientation un peu plus conventionnelle en opposition à la première heure.

Il n'en demeure pas moins que les pérégrinations auxquelles on assiste, reposent pour beaucoup sur les prédispositions exceptionnelles des quatre compétiteurs et de fait, nous étonnent agréablement par leurs caractères supérieurs et anticipateurs. En particulier, Mark et Stella tirent ici leur épingle du jeu en démontrant leur façon très pointue d'analyser leur situation, d'en prévoir les aboutissements et de surcroît, faire naître, en sus de leur enquête pour Carlos, de nouveaux soupçons quant à leur manipulation par leur commanditaire. Même si ce tome règle la problématique du jazzman, l'intrigue se poursuit et vient semble-t-il nous renvoyer dans une autre épreuve.

La partie graphique réalisée par Mario Alberti reste dans la même configuration que précédemment. D'un coup de crayon certes légèrement hésitant mais efficace, ce dernier parvient à délivrer le message réaliste qui convient. A son crédit, on pourra noter un découpage soigné et moderne, et également un travail très habile sur les perspectives.

Un deuxième tome qui clôt sympathiquement et assez originalement l'épreuve étrange de Carlos Hernandez et qui nous ouvre la voie de la prochaine. Pour la découvrir, rendez-vous dans le tome 3 !

Par , le

Les albums de la série CUTTING EDGE

Nos interviews liées

de Mario Alberti et Luca Enoch, les auteurs de Morgana

SCENEARIO.COM: Bonjour Mario et Luca. Avant toute chose, pouvez-vous vous présenter et décrire votre parcours professionnel ?
Mario Alberti: Je pense que c’est en 91 que j’ai fait ma toute première BD, une courte histoire de SF de 4 pages dans un fanzine. J’ai eu de la chance : l’Intrepido, un vieux magazine, recherchait des nouveaux talents et il me recruta peu après. J’ai fait quelques histoires pour eux (sur des scripts de Michelangelo La Neve, qui est maintenant scénariste de « Le Jour des Magiciens », également pour les Humano), et ensuite j’ai rejoint l’équipe d’artistes pour « Nathan Never » et « Legs Weaver », 2 séries de SF publiées par Sergio Bonelli. Je travaillais depuis lors sur celles-ci et j’ai seulement arreté cette année quand j’ai réalisé que j’étais trop impliqué dans mes projets avec les Humanoïdes Associés et que vouloir faire trop de choses à la fois nuirait à la qualité de mon travail [...]

Lire la suite ›