CROSS FIRE #4 Godfinger

voir la série CROSS FIRE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Soleil Levant

Genre :

Aventure

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782302006393

Résumé de l'album Godfinger

Le Vatican :  Rome.
Gina, Anna et Sofia s'y sont introduit pour tenter de dérober des livres dans les archives secrètes du Vatican.
Pendant ce temps, à Malte, Angelo "revient " à la vie au coté de Monsignore. Il découvre qu'ils sont retenu captif. Il se débrouille pour agir vite et retrouver sa liberté...

Par Berthold, le 24/09/2009

Notre avis sur l'album Godfinger

Cela faisait un moment que je tournais autour de la série de Sala et Chan : Cross Fire. J'attendais la bonne occasion pour m'y plonger. Et puis, je vois que ce tome 4 est disponible. Là, je me dis pourquoi pas.

Donc, j'ai lu ce tome 4 intitulé Godfinger dont la couverture est assez sympathique.
Ma foi, c'est très agréable comme série. C'est fun, c'est divertissant, c'est de l'action, de l'humour, des jolies filles, bref, le lecteur en a pour son argent et y passe un bon moment.

Ça débute fort bien avec ce qui se passe en 1959 en Ethiopie. Le mystère reste entier concernant ce qui arrive à nos deux aventuriers.
Puis, les auteurs nous plongent dans une scène d'action assez longue qui nous rappelle des films comme Mission Impossible. Après le lecteur découvrira ce qui attends Angelo.
Jean -Luc Sala ne nous laisse pas le temps de nous reposer. Il a vite compris comment capter l'attention de ses lecteurs et les plonger dans une série B de luxe. Cross Fire est un excellent thriller, je trouve.

Les dessins de Pierre-Mony Chan même si cela vous fait penser à de manga est, très réussi. J'aime bien ce style. Il y a du dynamisme, du mouvement dans les scènes d'actions surtout. la scène dans les archives secrètes du Vatican est un modèle du genre.

Cross Fire tome 4 est donc un titre qui s'avère être une excellente surprise et donne envie de se plonger dans les autres tomes. Mais aussi, de vite découvrir la suite.

Laissez vous vous aussi toucher par le Godfinger et trouver le plaisir de lire une bonne bande dessinée.

Par , le

Les albums de la série CROSS FIRE

Nos interviews liées

Rencontre avec le scénariste des Divisions de Fer

Rencontre avec Jean Luc Sala, scénariste des Divisions de Fer aux éditions Soleil.


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Jean-Luc Sala

Sceneario.com : SCENEARIO.COM : Bonjour Jean-Luc Sala. Ce mois d’avril va voir arriver chez tous les bons libraires une nouvelle série dont tu es le scénariste : Questor. Tu te lances donc dans le genre « péplumé ».
Jean-Luc Sala : Absolument ! Le Péplum, c’est un genre majeur !! Sceneario.com : Comment est né ce projet ?
Jean-Luc Sala : Les films de Ray Harryhausen ont bercé mon enfance ! Je préférais les épopées grecques plutôt que romaines ! Des films comme Jason et les Argonautes, La bataille de Salamine ou le choc des Titans m’ont profondément marqué. Ce projet est arrivé à un moment où j’écrivais « CIA le cycle de la peur », j’avais besoin de me détendre… Faire des blagues plus ou moins douteuses sur la Grèce mythologique a été ma récréation scénaristique ! Sceneario [...]

Lire la suite ›

Jean-Luc SALA

Sceneario.com : Peux-tu te présenter et nous dire comment tu es venu dans la bande dessinée ?
Jean-Luc SALA : Heu… Bonjour, je suis Jean-Luc Sala. Je ne suis pas si jeune et pourtant on me considère comme un jeune auteur…
Je dirais plutôt un auteur débutant. J’ai toujours voulu faire de la BD, j’ai même fait des études pour cela en Belgique, les aléas de la vie ont fait que pendant 10 ans j’ai travaillé dans la création de jeux vidéos… cela m’a pas mal éloigné de la BD !
J’y ai débuté sur "Dragon Lore" comme story-boarder, puis textureur, artiste conceptuel, puis scénariste, directeur artistique et enfin chef de projet. En 10 ans j’avais fait le tour du truc…

Sceneario.com : Est-ce que d'avoir travaillé dans les jeux vidéos, aide à construire le scénario de la série?
Jean-Luc SALA : L’industrie du jeu, en matière de scénarii, est directement tributaire de l’écriture Hollywoodienne, elle est donc soumise à certaines règles, elles-mêmes dérivées de l’écriture théâtrale classique [...]

Lire la suite ›

Pierre-Mony Chan

Sceneario.com : Bonjour,
Peux-tu te présenter et nous dire comment tu es arrivé dans la bande dessinée ?
Pierre-Mony Chan :
Bonjour, je suis Pierre Mony-Chan, je suis arrivé dans la bande dessinée par accident, après un licenciement économique dans une boîte de jeux vidéo qui s'appelait Kalisto, à Bordeaux. On a monté un dossier avec mon collègue scénariste, Jean-Luc Sala, qui était mon chef de projet à l'époque. On l'a présenté à Soleil à Angoulême en 2001. On a signé pour l'album peu de temps après, en février/mars et c'était parti.

Sceneario.com : Pourquoi faire un mélange de style européen et manga ?
Pierre-Mony Chan :
Cela vient de mon style de dessin. Je viens des manga, j'en lisais … En fait, non ! J'en regardais beaucoup à la télé quand j'étais gamin, club Dorothée évidemment et d'autres [...]

Lire la suite ›

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›