Crazy

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Éditions Rannou

Genre :

Inclassable

Intimiste

Poésie

Sortie :
ISBN : 9782954775012

Résumé de l'album Crazy

Jan est interné, la situation lui est imposée et il a du mal à la supporter. Le docteur Srohe s'occupe de lui, il vient le voir, s'inquiète de son bien être et l'écoute. Deux visions se confrontent alors, en parallèle, donnant un éclairage différent l'une de l’autre. Les pages de gauche sont l'univers de Jan, celles de droite sont les interactions avec le réel...

Par Fredgri, le 28/10/2014

Notre avis sur l'album Crazy

Alors non, ce petit livre n'est pas une bande dessinée, mais qu'importe, car les quelques illustrations de Stanislas Gros sont avant tout narratives, elles présentent des petites séquences quelque peu hermétiques, jouant sur le thème de la folie.
Ce livre reste néanmoins assez difficile à présenter, voir même à commenter, et principalement parce qu'il demande une sorte d'immersion du lecteur dans cette poésie sombre qui joue parfois sur la forme, qui alterne les regards, qui multiplie les interlocuteurs, les symboliques, le tout dans une ronde des mots hypnotique et captivante.
Car les textes de Florian Pourias touchent tout de suite leur but, ils nous troublent, nous entraînent dans un univers bicéphale qui interpelle. Pour ce premier coup d'essai c'est un coup de maître qui démontre les grandes qualités d'écriture de ce jeune acteur qui n'a pas fini de faire parler de lui !

Je n'ai pas forcément envie de m'étendre davantage, car cette expérience que je viens de vivre demande tout de même d'avoir ensuite un peu de recul, la folie qui y est dépeinte n'est pas choquante, elle constitue simplement un voyage en tête étrangère, comme l'appelait Hulet, un voyage fascinant et pénétrant !

Par , le

Nos interviews liées

Stanislas Gros pour Le dernier jour d'un condamné (Delcourt)

Sceneario.com : Bonjour Stanislas. C’est ton premier album. Peux tu te présenter auprès de nos lecteurs afin qu’ils te connaissent mieux ?

Stanislas Gros : Je vis à Orléans et j’ai 33 ans. J’ai fait deux années aux Beaux Arts avant de m’apercevoir que ça ne me plaisait pas vraiment. Je suis alors parti et j’ai fait pas mal de boulots différents, du phoning par exemple. C’était toujours des choses qui n’avaient rien à voir avec la BD. Un jour, j’ai eu envie de mettre mes dessins sur le Web. Et c’est ainsi que Jean David Morvan (1) est tombé dessus et qu’il m’a contacté.

Sceneario.com : Ca doit faire une sacrée surprise non ?

Stanislas Gros : Ah ça oui, j’ai été un peu surpris, et aussi très content [...]

Lire la suite ›