CONSTANTINE #1 The Spark and the Flame

voir la série CONSTANTINE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DC Comics

Genre :

Aventure

Comics

Fantastique

Horreur

Sortie :
ISBN : 9781401243234

Résumé de l'album The Spark and the Flame

John Constantine est l"un des mages les plus puissants de la Terre. Et ce pouvoir forcement a un prix.
Un ancien ordre de sorciers disparu se sont lancés dans la recherche d'una rtefact qui permet d'acquérir toute la Magie de la Terre.  Constantine s'est lancé à leur poursuite pour les en empêcher ! Il va affronter des forces supérieurs où il croisera aussi la route du Spectre ou encore le pouvoir du Shazam ! 

 

Par Berthold, le 24/03/2014

Notre avis sur l'album The Spark and the Flame

Depuis le renouveau de l'univers DC avec The New 52, les amateurs ont pu noter que John Constantine était le leader d'une équipe nommé Justice League Dark, où il travaille aux côtés de Zatanna, Deadman, Madame Xanadu, Frankestein, Swamp Thing entre autres. Les amateurs du mage anglais au vieil imper fatigué ont du être surpris de le voir là dans l'univers de Superman, Batman et autres Flash ! De plus, la série Vertigo Hellblazer où, officiait ce bon vieux Constantine s'est arrêté au numéro 300, au grand dam des Constantinophiles. Mais DC Comics lui a redonné un nouveau titre où Constantine va pouvoir aussi vivre en solo quelques aventures. 
Ce titre c'est tout simplement Constantine.
C'est écrit par Jeff Lemire, l'une des valeurs sures du scénario chez DC, et  par Ray Fawkes. 
The Spark and the Flame, le premier volume, reprend les épisodes 1 à 6 de la série. 

Après avoir lu ce premier arc, on constate que bien des choses sont modifiés par rapport à Hellblazer. C'est un peu plus "sage", moins gore, moins irrévencieux, un peu plus politiquement correct. Heureusement, il fume encore et ici, il cotoie les super-héros. L'un des passages,  à New York,  nous le montre dans une rue et regardant le ciel où passe un green lantern. Bon, il croise The Spectre et Captain Marvel, mais là, encore, cela apsse, puisqu'ils osnt liés à la magie et à l'au-delà.
Ce premier volume se lit tout de même ave cplaisir. L'intrigue est solide et arrive à nous captiver. On nous y conte l'affrontement de Constantine face à une ancienne cabale : The Cold Flame. Du coup, nous avons quand même envie de lire la suite, surtout au vu des dernière spages et de ce qui s'y est déroulé. Le titre annonce aussi Trinty War, un cross over mettant en scène les divers équipes nommés Justice League.

Graphiquement, Renato Guedes fait de l'excellent travail, servi par les couleurs inspirées de Marcelo Maiolo. Le dessinateur arrive à donner du rythme à cette série.
Vous allez aussi pouvoir admirer divers croquis et les recherches sur els couvertures en fin de volume.

Alors, ce premier tome reste une agréable surprise même si l'atmosphère particulière de la série Hellblazer n'est plus vraiment là. 
Un titre à découvrir en attendant l'arrivée de la série télévisé actuellement en cours de tournage.

 

Par , le

Les albums de la série CONSTANTINE