Confessions d'un puceau

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Aaarg!/Bigger Boat Scop SARL

Genre :

Chronique sociale

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782370310606

Résumé de l'album Confessions d'un puceau

En une dizaine d'histoires Dav Guedin nous relate la découverte et l'exploration sexuelle de son adolescence, sans détour, ni chichis. Il revient sur ses souvenirs, la première fois, la drague, les meilleurs plans... Rien ni personne n'est épargné !

Par Fredgri, le 21/06/2016

Notre avis sur l'album Confessions d'un puceau

La petite tendance du moment est à la confession, voir même à l'auto-dérision. Et Dav Guedin, avec ce nouvel album, n'échappe pas au phénomène.
Toutefois, on ne peut nullement lui reprocher de lisser le portrait, ni même d'orienter le tout à son avantage, loin de là !
Dès les premières planches on comprend que l'auteur va se lancer dans des confidences sans complaisance.

Alors, oui, il force le ton, adopte un style graphique sans fioriture qui renforce l'empreinte indé de l'album. Ici il n'est nullement question d'enjoliver les histoires, juste de retranscrire le plus fidèlement possible ces récits ou nous suivons le gamin fantasmer sur les petites culottes de ses camarades, découvrir le corps d'une grande tandis que sa maman, directrice de l'école, tente de couvrir son satané fiston obsédé avant l'heure !

L'auteur ne nous épargne rien, nous faisant ricaner devant ses plans drague pourris ou devant la petite séance de branlette dans les WC. C'est souvent très drôle et complètement décalé, on revient ainsi sur la tradition underground ricaine qui bouleversa le paysage de la BD en racontant ses autobiographies crues et décomplexées. Guedin n'invente rien en soi, il ne fait que perpétuer cet esprit franc-parler qui ouvre son intimité sans fard pour dresser le portrait d'une création débridée.
Il n'en ressort pas forcément grand chose de révélateur, mais une profonde sincérité créatrice, le souffle de liberté bien représentatif d'une nouvelle bande dessinée intimiste et indépendante !

Alors cet album s'adresse, c'est vrai, surtout à un lectorat amateur d'autobio intimistes et crues, mais j'avoue que l'écriture de Dav Guedin mérite aussi amplement de faire l'effort de dépasser tout ça !

Par , le