CONAN LE CIMMERIEN La reine de la côte noire (Edition N&B)

voir la série CONAN LE CIMMERIEN
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Adaptation

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782344029503

Résumé de l'album La reine de la côte noire (Edition N&B)

A la recherche d’un emploi dans la cité d’Argos, Conan finit par se retrouver devant un tribunal pour avoir couvert la fuite d’un ami mercenaire. Le juge n’étant pas coopératif, le cimmérien lui coupe la tête et prend aussitôt le large. Sa fuite sanglante le fait échouer au port où il s’engage sur le premier bateau marchand en partance. A bord de l’Argus, Conan se met au service du Commandant qui se rend en Kush pour faire du troc avec les rois noirs. Après avoir longé longuement la côte, essuyé quelques échauffourées et dépassé les frontières méridionales de la Stygie, l’Argus atteint sa destination sur la côte noire. Un spectacle de désolation s’offre alors à celui-ci laissant présager un raid de pirates sanguinaires. C’est à ce moment qu’apparaît le navire de la tigresse Bélit surnommée la reine de la côte noire. Connue pour ses exactions meurtrières, le navire marchand tente de fuir mais en pure perte. L’engagement est inévitable et Conan va y mettre tout son cœur et son art. Le combat est âpre et le mercenaire se trouve bientôt face à sa détractrice. Cette dernière va tomber sous le charme du Cimmérien et de l’aura impressionnante qu’il dégage.

Par Phibes, le 08/04/2018

Notre avis sur l'album La reine de la côte noire (Edition N&B)

Les éditions Glénat ont décidé de remettre sous les feux des projecteurs l’œuvre qui a fait le succès de Robert Erwin Howard via son personnage de fantasy Conan le Cimmérien. Maintes fois adapté au cinéma (on retiendra la réalisation de John Milius avec Arnold Schwarzenegger), en série Tv, en jeu vidéo, en jeux de société et également en bandes dessinées, cet aventurier de l’âge hyborien fait son come-back via une série d’adaptations concoctées par des auteurs totalement inspirés par cet univers.

Pour les besoins de ce volume, deux artistes du 9ème art de renom s’associent. Jean-David Morvan et Pierre Alary optent pour la mise en lumière de la nouvelle, l’une des plus célèbres, écrite originellement durant l’année 1932 et parue dans le magazine Weird Tales, dans une version au plus proche du récit premier. C’est donc sous une forme intimiste que nous apparaît le fameux aventurier, au travers d’une équipée fantastique qui va nous éclairer à la fois sur le personnage et également sur ses aptitudes (barbare et doué de sentiments).

Cette aventure se veut pleinement réussie dans son ensemble. Jean-David Morvan réalise une césure habile et par ce biais, dynamise son aventure. Sans aucun temps mort, il parvient à jouer sur la puissance charismatique de son héros, jouisseur du moment présent et sans regret, l’associant sans transition à des rencontres hors normes, en particulier Bêlit et le singe-démon. Certes, la violence fait partie intégrante de la destinée de Conan mais se veut temporisée par des élans amoureux très forts. L’histoire qui s’étale sur quelques quarante-huit planches reste donc fortement agréable à parcourir, promettant une bonne dose de sensations et une intensité bien sympathique.

Pierre Alary, de son côté, assure une illustration efficace. Le style graphique dont il est à l’origine et que l’on a fortement apprécié dans la série Silas Corey, se retrouve ici dans ses vignettes dans des effets plus sombres, bien mis en évidence par cette édition en noir et blanc. A n’en pas douté énergisant, son trait joue remarquablement sur la puissance de ses personnages à commencer par Conan mais aussi par la belle Bêlit qu’il croque dans des atours convaincants. Les scènes d’action sont punchies, violentes comme il se doit. A l’aise dans cet exercice, l’artiste n’hésite pas à alterner sur les plans, du zoom le plus grand aux pleines-pages les plus saisissantes.

Une aventure mythologique grand spectacle, version noir et blanc, qui fait toujours sensation, portée ici avec inspiration par deux artistes se complétant à merveille et qui donne envie de voir les autres adaptations signées par d’autres pairs.

Par , le

Les albums de la série CONAN LE CIMMERIEN

Nos interviews liées

Un entretien avec Pierre Alary

Un entretien avec Pierre Alary


Interviewer : Olivier
Image & Son Aubert
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Fabien Nury et Pierre Alary

Sceneario.com : Fabien Nury, Pierre Alary, ce n’est plus la peine de vous présenter, comment vous êtes-vous rencontrés sur le projet Silas Corey ?
Fabien Nury : Par téléphone, on s’est dit qu’on aimerait bien travailler ensemble. J’avais un scénario de prêt, je l’ai fait lire à Pierre, il m’a répondu : Super, ça va être beaucoup de boulot mais on y va.
Sceneario.com : Un scénario qui a pour cadre la première guerre mondiale, après Il était une fois en France, les guerres sont-elles un terreau propice aux histoires ?
Fabien Nury : Ah oui, bien sûr que oui. En tant que territoire de fiction, la guerre est un terreau particulièrement propice. Elle brise des vies, elle crée des destins exceptionnels. La guerre c’est la violence universelle. C’est parfois le règne du mal et c’est assez souvent la dedans que vous pouvez placer des fictions dramatiques [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›