COMMUNARDES ! #1 L'aristocrate fantôme

voir la série COMMUNARDES !
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

VENTS D'OUEST

Genre :

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782749307534

Résumé de l'album L'aristocrate fantôme

1871, Paris. Une jeune femme russe, Elisabeth Dmitrieff, vient à peine d'arriver dans la capitale qu'elle devient présidente de ce qui est le premier mouvement officiel féministe d'Europe qui se nomme l'Union des femmes.
En fait, elle a été envoyée par Karl Marx, réfugié à Londres. Le choix de Marx est assez étrange, puisqu'il envoie une aristocrate auprès des "femmes populaires". Mais le choix s'avère judicieux. Cette jeune femme séduit les hommes qui sont attentifs aux revendications des communardes...

 

Par Berthold, le 20/09/2015

Notre avis sur l'album L'aristocrate fantôme

Communardes ! est une nouvelle série imaginée par Wilfrid Lupano.
Pour lancer cette collection, deux tomes paraissent ce mois-ci : l'un dessiné par Anthony Jean et le second par Mazel.

Lupano nous emmène dans des histoires surprenantes et étonnantes, dans des lieux où on ne l'attend pas !
Avec Communardes !, il nous raconte l'histoire de femmes qui ont marqué la Commune.
Avec ce premier volume, il nous présente cette jeune aristocrate russe, Elisabeh Dmitrieff, qui est une femme d'exception, une femme qui en impose aux hommes et qui va devenir une "leader" incroyable et remarquable. Une femme qui échappe à ses ennemis et qui mérite son surnom de Fantôme.
L'histoire de ce premier volume est très prenante, très réussie. L'intrigue est vraiment passionnante. J'avoue que j'ai été séduit par ce récit, par cette femme. Outre le récit sur ce premier mouvement féministe, il y a aussi l'histoire de la Commune. Le scénariste nous donne une belle leçon d'histoire. Tout est très bien construit. Nous avons même l'impression d'y suivre plusieurs histoires.

Tout cela est accompagné par le talent d'Anthony Jean, qui nous étonne par le style choisi, efficace et percutant. Il y a de très belles scènes. Et puis, il nous offre aussi des scènes percutantes et même violentes, comme les scènes de batailles dans les rues de Paris. Ses personnages sont très reconnaissables et inoubliables. Surtout Elisabeth Dmitrieff.

L'aristocrate Fantôme est une très bonne surprise, un premier volet épatant de la trilogie Communardes !, que je vous recommande sans hésiter. Un bien beau portrait de femme et une très belle leçon d'histoire !

Par , le

Les albums de la série COMMUNARDES !

Nos interviews liées

Anthony Jean dans la commune de Paris

Rencontre avec Anthony Jean à l'occasion de la sortie de Communardes : l'Aristocrate Fantome.


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano : rencontre avec ses Sept Nains et son Traquemage

Rencontre avec Wilfrid Lupano à l'occasion de la sortie de Traquemage et des Sept Nains


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec Wilfrid Lupano et Rodguen

    Interviewer : Aubert
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Mathieu GABELLA pour la série LA LICORNE chez Delcourt

Sceneario.com : Bonjour Mathieu. Ton actualité est la sortie du quatrième et dernier tome de la série La Licorne. Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Mathieu GABELLA : Un certain soulagement, comme Anthony, mais pas forcément pour les mêmes raisons. La Licorne, comme Anthony le dit souvent, ça représente huit ans de sa vie. Moi, ça fait dix ans que j'ai commencé à travailler dessus, à avoir les premières idées, l'envie de faire une bd parlant d'Histoire de la Médecine d'un côté, de parler de la Tapisserie de la Licorne, de l'autre. Un jour, les deux idées se sont mélangées.
Mais ce processus de développement, puis de rédaction s'est fait sur un délai assez long et surtout, en parallèle avec beaucoup d'autres écritures, d'autres projets. Et pour la fin, c'est pareil : je suivais d'autres livres, je finissais d'en écrire d'autres en même temps et je commençais d'autres projets aussi [...]

Lire la suite ›

Anthony JEAN pour la série LA LICORNE chez Delcourt

Sceneario.com : Bonjour Anthony. Ton actualité, c'est la sortie du quatrième et dernier tome de la série La Licorne. Avant d’en parler, peux-tu te présenter, ainsi que ton parcours, pour nos lecteurs.
Anthony Jean : Bonjour, mon nom est donc Anthony JEAN, j’ai 29 ans, La licorne est ma 1ère série en BD. J’ai suivi une formation de 4 ans dans une école de dessin Lyonnaise, j’en suis sorti diplômé en 2004, et j’ai tout de suite commencé à travailler sur le 1er tome de La Licorne. J’avais démarché les éditions Delcourt dès ma dernière année d’étude. Je m’attendais à me faire claquer quelques portes à la figure, aussi j’ai préféré prendre les devants très tôt, et en fait les éditions Delcourt ont très rapidement manifesté un vif intérêt pour mon travail [...]

Lire la suite ›

Wilfrid Lupano

Sceneario.com : Bonjour Wilfrid. En ce mois d'avril 2011, votre actualité est des plus fournies. Pas moins de trois albums font l'objet d'une publication chez Delcourt (L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, L'honneur des Tzarom et Le droit chemin). Hasard de calendrier ou boulimie de travail permanente ?
Wilfrid LUPANO : Hasard complet. J’ai écrit ces ouvrages à des moments très différents ( le T2 de l’honneur des Tzarom, par exemple, est écrit depuis 2005!) C'est simplement le temps nécessaire à leur fabrication, le temps de trouver les bons dessinateurs et le choix de l'éditeur de programmer à telle ou telle date. Pour le Droit Chemin, par exemple, le premier album est achevé depuis longtemps, mais nous avons décidé d'en retarder la sortie pour pouvoir raccourcir le délai entre les deux premiers tomes, pour que les lecteurs attendent moins. C'est donc là encore un scénario écrit il y a deux ans environ [...]

Lire la suite ›

Wilfrid LUPANO pour L'Honneur des Tzarom chez Delcourt

Sceneario.com: Comment vous est venue cette histoire de tziganes intergalactiques ? Erriez vous sur une aire de gens du voyage, face à la pleine lune, lorsque l’inspiration est venue ?   Wilfrid LUPANO: Presque. J’avais, je crois, envie d’un grand bol d’air. Et paradoxalement, je suis allé le chercher là où il n’y en a pas : dans l’espace. La science-fiction ne m’intéresse plus beaucoup, car elle est assez largement en panne, mais c’est un genre qui offre encore de belles possibilités sur le registre du comique. L’espâââce reste un espace de libertés, alors profitons-en.   Sceneario.com: Les tziganes représentent le lointain, la liberté, la rébellion contre les codes établis. Ce sont des thèmes qui semblent vous attirer en permanence non ?   Wilfrid LUPANO: C’est exactement ça. A l’heure des caméras partout, des GPS, des passeports biométriques, les gens du voyage me paraissent finalement des gens assez libres [...]

Lire la suite ›

Interview de Wilfrid LUPANO sur l'Ivresse des Fantômes

 
Sceneario.com : Bonjour, et merci de nous accorder cette interview. Pourriez-vous vous présenter pour les internautes ?

Wilfrid Lupano :
Je suis Wilfrid LUPANO, j’ai 36 ans, je suis père d’un petit garçon. Je suis venu à la bande dessinée il y a une petite dizaine d’années, par hasard, ma première activité ayant été le monde de la nuit comme on dit. J’ai travaillé dans le monde de la nuit pendant 15 ans ; j’ai commencé tôt. En parallèle, j’écrivais. J’ai toujours plus ou moins écrit, mais pour moi. En même temps, je lisais de la bande dessinée mais bizarrement, je n’avais pas fait le lien entre les deux activités. D’abord parce que je n’aurais pas su comment m’y prendre et puis, je ne sais pas pourquoi, mais je ne faisais vraiment pas le lien [...]

Lire la suite ›