Comixland

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

JARJILLE

Genre :

Roman Graphique

Sortie :
ISBN : 2952168016

Résumé de l'album Comixland

Un petit album qui aurait pu aussi s'intituler: Autopsie d'un collectionneur,
dans lequel Alep et Deloupy nous proposent de suivre un bédéphile obsessionnel, un personnage dont on ignore le nom d'ailleurs, anonymat volontaire tant il pourrait être une des nombreuses personnes que chaque amateur de bande dessinée a pu croiser un jour ou l’autre.
Sous un trait léger, très ligne claire, se cache un drame et notre personnage va s'éloigner de plus en plus du plaisir simple de la lecture pour sombrer dans l'addiction la plus profonde.

Par Olivier, le NC

Notre avis sur l'album Comixland

Tout l'univers de cet homme est centré sur sa collection, même ses rencontres et sa vie amoureuse tournent autour de sa recherche pathologique de l'album rare, du Graal.
Collectionneur compulsif, prêt à tout pour accroître sa collection, il entretient une attirance presque sensuelle avec ses ouvrages, tant dans la jouissance de posséder que dans les réminiscences proustiennes que certains albums lui procurent.
Alep et Deloupy nous offrent un album graphique original, très court, 31 pages tout en bichromie. Avec une mise en page très simple, la mise en miroir des textes et des dessins avec, pour chaque étape importante de la vie de notre collectionneur, la citation d’un album mythique.

Par , le

Nos interviews liées

Love Story à l'iranienne

Un entretien avec Zac Deloupy à l'occasion de la sortie de son nouvel album : Love story à l'iranienne.aux éditions Delcourt


Interviewer : Olivier
Images et Son : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jarjille, l'édition passion

Sceneario.com : Alep, Deloupy, bonjour, vous êtes deux des trois co-fondateurs des éditions Jarjille, comment et pourquoi vous êtes-vous lancés dans cette aventure ?
Deloupy : Nous n’avions pas prémédité de devenir éditeurs lorsque nous avons commencé en 2004. Alep et moi avions un projet commun, intitulé Comixland,, qui avait plus à voir avec l’illustration, mais qui parlait des collectionneurs de BD et j’avais avec Alain Brechbuhl (le troisième fondateur de Jarjille) un autre projet d’illustration « Collisions ». Connaissant un peu le monde de l’édition, nous savions tous les trois qu’il serait difficile de placer ces deux projets, plutôt destinés aux adultes. On s’est donc lancé, avec nos fonds personnels et sans droits d’auteurs. Ce n’est qu’à la sortie de L’introuvable en 2006 que nous avons réellement décidé de devenir éditeurs, en considérant que nous publierions de la bande dessinée, de l’illustration et la photo [...]

Lire la suite ›