COMANCHE #13 Le carnaval sauvage

voir la série COMANCHE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Western

Sortie :
ISBN : 2205041266

Résumé de l'album Le carnaval sauvage

Non loin du ranch "le Triple 6", vient s'installer le grand cirque du colonel Thornton. Dans le cadre de son spectacle grandeur nature dont la tête d'affiche est le tueur d'indiens "Rifle" Mac Bannister, doit être reconstituée la terrible bataille de Canyon Blue. Pour ce faire, la troupe théâtrale a fait appel aux descendants directs des Comanches qui ont été décimés lors de cet affrontement sanglant. A l'énoncé des participants indiens, Comanche sent poindre l'occasion pour les vaincus de prendre leur revanche.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Le carnaval sauvage

"Le carnaval sauvage" est inspiré du spectacle qu'organisa le célèbre Buffalo Bill à partir de 1882. Au travers d'une tournée internationale, ce dernier recréait l'ambiance de la conquête de l'ouest américain en mettant en scène bon nombre de figurants y compris de véritables indiens. Parmi ces derniers, on notera la présence de Sitting Bull de la tribu des Sioux qui participa à ces manifestations théâtrales.

Les épisodes précédents avaient levé le voile sur le passé de Red Dust, le bras droit de Comanche, la patronne du ranch 666. Dans cet épisode, c'est au tour de cette dernière de nous faire part (enfin !) de son histoire et de nous divulguer le secret de ses origines et surtout de son surnom "Comanche".

Le suspense que développe Greg est prenant dans ce récit où dès le départ on sent que la catastrophe annoncée est inévitable. Red Dust et Comanche manigancent courageusement et profitent outrageusement de la fierté aveugle des organisateurs de ce festival carnavalesque. De fait, l'action est au rendez-vous, les poursuites à cheval sont pléthores. Par ailleurs, Greg dénonce la discrimination raciale de cette époque où l'indien était considéré comme une bête de foire, simple élément sans faculté de raisonnement.

Trois ans après "Le dollar à trois face", le style de Michel Rouge n'a pas bougé. Toutefois, quelques petits problèmes de perspective et de couleurs un peu fades sont à relever mais qui ne lèsent en rien la valeur globale de l'ouvrage à classer dans les grands westerns.

Chers lecteurs et spectateurs, venez assister à l'unique représentation d'une parade malheureuse dans laquelle la vengeance de tout un peuple va prendre corps. Bain de sang garanti !

Par , le

Les albums de la série COMANCHE