CLUES #1 Sur les traces du passé

voir la série CLUES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Aventure

Policier

Sortie :
ISBN : 9782355740091

Résumé de l'album Sur les traces du passé

Après avoir œuvré en tant que secrétaire à la police métropolitaine de New York, Emily Arderen revient à Londres pour assister l'intraitable inspecteur Hawkins de Scotland Yard. Malgré une relation plutôt difficile, Emily a l'occasion de démontrer ses capacités lors de l'enquête sur un attentat perpétré à la faculté de médecine. C'est lors de ses investigations que le passé dramatique de cette dernière ressurgit et éveille en elle un espoir de rendre justice.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Sur les traces du passé

Le Londres de la fin du XIXème sert de cadre à cette nouvelle série initiée chez Akileos par un jeune auteur Mara. L'époque victorienne semble l'inspirer hautement puisqu'elle nous plonge dans une aventure policière intrigante peuplée de personnages bien caractérisés.

Tout d'abord, se présente la fringante Emily qui, comme il se doit, détient le rôle principal. Elle nous apparaît en "Watson" pétillant, charmeur, plein de bonne volonté et de sensibilité malgré un passé plutôt tragique évoqué dès les premières planches. Elle fait preuve d'une grande détermination puisque sa venue à Londres est guidée par une soif de justice des plus fortes.

Ensuite, vient l'inspecteur Hawkins au-dessus duquel plane l'esprit de Sherlock Holmes. Son apparence physique (toujours vêtu de noir) et son attitude froide et coupante en font un être plutôt abject, inébranlable. Mais cette carapace semble cacher quelque chose de plus profond que Mara maintient précautionneusement.

L'enquête menée par le duo ainsi formé et des plus atypiques surtout à cette époque (les femmes sont en voie d'émancipation) présente un côté attachant, débordant de sensibilité. Au rythme des pérégrinations dans les locaux de Scotland Yard et des salles d'autopsie, des découvertes macabres et des réflexions désobligeantes de son mentor, Emily apporte, grâce à sa féminité et ses réactions épidermiques, une frivolité qu'il convient d'apprécier. Le résultat n'est nullement noir, on ne sombre pas dans la mélancolie, le thème est grave mais pas désespéré. La soif de justice annoncée dès le départ semble prendre un chemin présageant un espoir d'épilogue heureux. Mais rien n'est joué et seule Mara maîtrise la destinée de son héroïne qui devrait s'étaler sur 3 tomes.

Mara excelle également dans ses graphiques grâce à leur expressivité presque naturelle. Son style, par la fraîcheur de son trait, charmera sans aucun doute plus d'un lecteur. L'auteur croque à pleine dent son travail et nous transperce en étalant un dessin plein de vitalité et de jeunesse. C'est beau et bien conçu, sans agressivité aucune et violence inutile. Forte de ses qualités scénaristiques et de dessinatrice, elle complète sa panoplie d'artiste en réalisant une colorisation bien étudiée, atténuée, toute en douceur.

Si le passé d'Emily est plutôt sombre, Mara et sa nouvelle série "Clues" sont promises à un avenir des plus souriants. La suite qui, on l'espère, ne tardera pas à venir, nous le confirmera sans aucun doute.

Par , le

Les albums de la série CLUES

Nos interviews liées

Interview de MARA pour sa série CLUES

Sceneario.com : Bonjour Mara ! C'est la première fois que Sceneario est en contact avec vous. Afin de mieux cerner votre personnalité, pourriez-vous nous expliciter ce qui vous a poussé à épouser la carrière d'auteur de bandes dessinées ?
Mara : Bonjour ! Alors pour commencer, je pense que le dessin et l’écriture étaient déjà présents dans ma vie depuis longtemps avant d’avoir le vrai déclic, vers 17 ans, lorsque j’ai rencontré la dessinatrice suisse Valp, auteur de « Lock » et « Ashrel ». Ca a été une véritable révélation : j’ai soudain réalisé que le dessin, l’écriture, et la narration cinématographique, à savoir tout ce qui m’intéressait, pouvaient être combinés ensemble et donnaient le support idéal de toutes mes aspirations, à savoir la BD! Depuis ce moment-là je n’ai eu qu’une envie, faire de la BD coûte que coûte…
Sceneario [...]

Lire la suite ›