CLUES #4 A la croisée des chemins

voir la série CLUES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Drame

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782355742248

Résumé de l'album A la croisée des chemins

Poursuivant ses investigations sur l’assassinat de sa mère, Emily Carderen a fini par se retrouver dans les malversations perpétrées par le gang des Red Arrows. Après s’être imposée auprès de l’inspecteur Hawkins dans le cadre de l’enquête qu’il mène sur ces conspirateurs, la jeune femme a trouvé des indices qui désignent Archibald Wellington, un aristocrate londonien, comme l’un des membres actifs de la sinistre organisation. Lors de leur escapade en l’immense manoir de ce dernier, Hawkins est piégé à l’intérieur et Emily se voit menacée par l’inspecteur véreux Pitts. L’énorme explosion qui s’ensuit permet à la jeune fille de fuir son adversaire, aidé en cela par Henry Feldman. Toutefois, Hawkins est porté disparu. Plusieurs mois après ce drame, Emily fait partie d’un réseau qui fait tout pour empêcher les Red Arrows de provoquer le chaos à Londres. C’est lors d’un interrogatoire musclé que la jeune rousse apprend que la sinistre organisation est sur le point de piéger le haut parlementaire qui pourrait lui nuire dans ses projets néfastes, en l’occurrence, Lord Cauldwell. Emily et ses pairs décident de trouver le diplomate avant qu’il ne soit trop tard.

Par Phibes, le 02/10/2015

Notre avis sur l'album A la croisée des chemins

Après trois ans de silence, la volontaire Emily revient à nouveau dans ses pérégrinations policières victoriennes et donne une suite aux péripéties contées non pas dans le tome 3 qui opérait un gros retour en arrière pour donner un cadre plus consistant à l’aventure mais dans le tome 2 intitulé Dans l’ombre de l’ennemi.

Plus que jamais motivée pour donner une fin à sa saga, Mara reprend donc le cours de son histoire, là où elle s’était achevée précédemment (au manoir d’Archibald Wellington, haut personnage de la société londonienne suspecté d’appartenir à l’organisation de l’ombre des Red Arrows) et offre à Emily l’occasion non seulement de s’émanciper d’avantage face à l’organisation secrète mais aussi de faire des découvertes sur ses origines et sur l’assassinat de sa mère.

Aussi, ce dernier épisode est, comme il se doit, intense, riche en péripéties tragiques et en aveux. Emily, en véritable résistante, gagne, à n’en pas douter, en caractère (elle prend dorénavant une part active dans la chasse aux Red Arrows) et par ce biais, fait avancer considérablement le récit en le portant pratiquement toute seule. Force est de constater que Mara égratigne volontairement la féminité de son personnage pour lui faire jouer un rôle beaucoup plus dur et amer comme si elle cherchait à l’endurcir afin qu’elle soit prête à attendre la douloureuse vérité que nous connaissons déjà sur son passé.

Si Mara sait tirer avec justesse les ficelles de son scénario, elle a aussi la particularité de jouer habilement du crayon. A cet égard, l’on pourra une fois encore apprécier le superbe dessin aquarellé aux ambiances victoriennes et aux consonances disneyennes qu’elle nous offre, à la fois inspiré, expressif, dynamique et riche en couleurs.

Une fin d’histoire dramatique très bien menée par une artiste au talent avéré qui trouve sans aucun problème sa place dans l’univers de la bande dessinée.

Par , le

Les albums de la série CLUES

Nos interviews liées

Interview de MARA pour sa série CLUES

Sceneario.com : Bonjour Mara ! C'est la première fois que Sceneario est en contact avec vous. Afin de mieux cerner votre personnalité, pourriez-vous nous expliciter ce qui vous a poussé à épouser la carrière d'auteur de bandes dessinées ?
Mara : Bonjour ! Alors pour commencer, je pense que le dessin et l’écriture étaient déjà présents dans ma vie depuis longtemps avant d’avoir le vrai déclic, vers 17 ans, lorsque j’ai rencontré la dessinatrice suisse Valp, auteur de « Lock » et « Ashrel ». Ca a été une véritable révélation : j’ai soudain réalisé que le dessin, l’écriture, et la narration cinématographique, à savoir tout ce qui m’intéressait, pouvaient être combinés ensemble et donnaient le support idéal de toutes mes aspirations, à savoir la BD! Depuis ce moment-là je n’ai eu qu’une envie, faire de la BD coûte que coûte…
Sceneario [...]

Lire la suite ›