ClanDestine Classic Premiere

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Aventure

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9780785127420

Résumé de l'album ClanDestine Classic Premiere

(ClanDestine 1 à 8, Marvel Comics Presents 158 et X-Men & ClanDestine 1 et 2)
Les Destine sont une famille très particulière, en effet, le patriarche, Adam, est invulnérable et est agé de près de 800 ans bien que physiquement il donne plutôt l'impression d'en avoir 30. De sa liaison avec une entité divine il a donné naissance à nombre pas possible d'enfant, tous dotés de pouvoirs eux aussi. Mais Adam n'a jamais voulu que les siens se servent de leur pouvoirs, il a ainsi fait en sorte que le clan Destine vive tranquillement jusqu'à ce qu'un d'entre eux veulent perturber tout ça, après avoir du tuer lui même ce fils prodigue, Adam s'est exhilé en espérant que la mort viendrait lui rendre visite.
Mais tout ça est chamboulé avec les deux derniers destine, Rory et Pandora, ignorant faire partie d'une famille si exceptionnelle ils se sont persuadés qu'ils étaient des mutants et veulent ainsi devenir des super héros, mais pendant ce tempsun groupe d'individus commence à décimer les Destine, que se passe t il, adam va t il devoir revenir pour protéger les siens ?

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album ClanDestine Classic Premiere

En 93 Alan Davis est un dessinateur au sommet de sa gloire, auteur complet, grace à notamment Excalibur, il va alors se décider à créer sa propre série au sein du département anglais de Marvel, dirigé par son vieil ami Paul Neary. mais voilà, la parution de ClanDestine coincide malheureusement avec le déclin très rapide de Marvel UK et très vite la série doit s'arrêter à son numéro 12 (les quatre derniers numéros n'étant pas fait par Davis qui s'est vu retiré du projet pour de meilleurs horizons), il faudra attendre 3 ans pour voir la suite avec le Team-up avec els X-men et ensuite carrément 12 ans pour relire els aventures de Rory et de sa famille.
ClanDestine donne donc l'impression d'être un projet maudit et jamais vraiment fini. En effet en lisant ces planches on a le sentiment que Davis n'a pas pu aller ne serait ce qu'au bout d'un dixième de ses idées, on reste dans de la surface, les personnages manquent de subtilités et nombre de questions n'ont pas eu de réponse encore. Mais Alan Davis est aussi un scénariste très clair qui, même si il n'a pas eu le temps de mener sa barque jusuq'au bout (il avait construit une intrigue qui devait l'emmener au moins jusqu'au numéro 24), a au moins réussi à pondre un scénario passionnant, très enlevé, qui ne se prend pas la tête. Le lecteur en a pour son argent, certes il se pose des questions mais globalement cela fonctionne merveilleusement.
La récente mini-série va peut-être permettre d'amener davantage de réponse, ou tout du moins permettre de relancer la machine pour voir d'autres projets ClanDestine, croisons les doigts, d'autant que Davis a toujours ce trait magnifique, d'une extraordinaire souplesse, qui me fait vraiment rêver.

Allez lire ces 312 pages, vous devriez prendre un pied pas possible, si vous aimez, en plus, les comics de super-héros très funs et très classiques aussi.

Par , le