CIVIL WAR #1 Un événement Marvel en sept volets

voir la série CIVIL WAR
Dessinateurs :




Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

PANINI

Genre :

Action

Comics

Presse

Super Heros

Sortie :

Résumé de l'album Un événement Marvel en sept volets

Stamford : Connecticut.
Les New Warriors sont sur le point d'appréhender quatre super-vilains : Cobalt Man, Coldheart, Speedfreek et Nitro. Ils sont suivis par une chaîne de télévision pour la deuxième saison d'une émission de télé-réalité. Mais l'altercation tourne mal. Les New Warriors n'étaient pas prêts pour alpaguer ces gars là. Nitro se fait sauter. Bilan :   Night Trasher, Namorita et Microbe des warriors sont morts, Speedball a disparu. Mais aussi 800 à 900 victimes, dont une soixantaine d'enfants qui se trouvaient dans une école proche de l'endroit où Nitro et Namorita se battaient.

Le gouvernement veut donc promulguer la loi sur le recensement des super-héros, leur faire faire une formation, les faire travailler sous un badge. En attendant, Johnny Storm s'est fait agresser par des citoyens américains et se retrouve à l'hopîtal. Maria Hill, la nouvelle chef du S.H.I.E.L.D., demande à Captain America d'arrêter les héros qui  refuseraient de se conformer à la nouvelle loi. Celui-ci refuse,  s'enfuit de l'héliporteur du S.H.I.E.L.D. après avoir manqué d'être mis aux arrêts. Il devient un fugitif, et sera le chef des héros qui sont en désaccord avec la loi, ce qui pose problème à Washington. Tony Stark, Red Richards et Hank Pym, qui font parte de ceux qui ont approuvé la loi, se chargent de retrouver Captain America.

Une nouvelle Guerre Civile commence...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Un événement Marvel en sept volets

Wahou !  Quel choc !!!

 Je viens de lire et relire le premier tome de CIVIL WAR, la saga-évènement qui va changer l'univers Marvel. Je n'en suis pas encore remis.
Nous avions été prévenus que cela serait énorme et bien, ils n'ont pas eu tort. Ce Civil War 1 est un début fort prometteur, un titre qui va marquer nos esprits, une saga que nous ne sommes pas prêts d'oublier. Et cela se sent dès les premières pages avec le massacre de Stamford, ces premières pages sont déjà impressionnantes.  La page où nous voyons les Vengeurs et les pompiers chargés de nettoyer les dégats et de retrouver des survivants nous annoncent les moments à venir. De voir le Captain America et Iron Man en premier plan, et placés chacun d'un côté de la planche nous en dit un peu plus sur la rupture à venir.

Si vous avez lu les derniers Marvel Icons, SpiderMan ou le hors-série Illuminatti, vous saviez qu'un grand événement arrivait. D'ailleurs, la présence du gardien dans une case est signe d'un grand chambardement. C'est à Mark Millar, scénariste écossais, qu'a été confiée la tâche de nous narrer ces nouvelles guerres civiles. C'est un bon choix quand nous connaissons le personnage et les oeuvres qui l'a déjà réalisées.

L'autre choc, à la lecture de ce titre, c'est le dessinateur Steve McNiven. Alors là, je suis admiratif. Quel talent ! Des passages sont vraiment impressionnants, comme l'évasion de Captain America de l'héliporteur du S.H.I.E.L.D. , et son combat contre les soldats est un de ces moments d'anthologies que vous gardez en tête à cause de l'audace graphique, du talent de l'auteur.

J'ai hâte de lire la suite. Ce mois-ci, Civil War continue aussi dans les revues Marvel Icons, Spider-Man et Wolverine. La revue en plus de Civil War 1 propose aussi  Civil War : Frontline 1 de Paul Jenkins et Lieber. Nous y retrouvons Speedball après l'explosion de Nitro. C'est un récit court mais qui annonce aussi des heures sombres à venir.

Je vous conseille de découvrir Civil War. Ca vaut vraiment le coup.

Par , le

Les albums de la série CIVIL WAR