CITY HUNTER #13 Le retour de l’éléphant

voir la série CITY HUNTER
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

J'ai Lu

Sortie :
ISBN : 2290044318

Résumé de l'album Le retour de l’éléphant

1/ Akemi est en fait victime de sa passion pour la photographie . La jeune fille en prenant des photos en pleine rue a involontairement surpris le « renard d’argent » un tueur à gage en plein forfait… Evidemment l’assassin va tout faire pour éliminer ce témoin gênant et le film photographique qui va avec . Et évidemment Ryo Saeba va en profiter pour tenter de mettre « le renard » hors d’état de nuire . Mais bien sûr, pour corser le tout, Akemi semble toujours folle amoureuse de lui et ne lui lâche pas les baskets…

2/ Un beau matin, Kaori va vérifier si le panneau de la sortie est de la gare de Shinjuku ne porte pas le fameux message XYZ annonçant un travail quand … elle se retrouve nez à nez avec un colosse de plus de deux mètres de haut . En fait, il s’agit de Falcon un confrère de Ryo, plus connu sous le nom de l’éléphant . ( Mammouth dans la série télévisée )
Cet impressionnant personnage est venu confier une mission à Ryo. Il lui demande de prendre sa place auprès d’une jeune fille à l’éducation de laquelle il a contribué financièrement . Maki, tel est son nom, est la fille d’un mercenaire qui lui a autrefois sauvé la vie, et à sa mort Falcon s’était promis de subvenir a ses besoins. Au fil du temps, Maki est devenue une virtuose de violon . Mais plus que cela , elle apparaît aussi comme le seul point faible de Falcon aux yeux d’un mystérieux ennemi….

Par Lucania, le NC

Notre avis sur l'album Le retour de l’éléphant

Ce volume est particulièrement savoureux car le personnage de Falcon y fait son apparition . Ce grand type à l’air de grosse brute se révèle un grand sentimental . C’est un personnage très attachant, émotif et bourru . Mais c’est aussi un redoutable pro. Sa carrure monstrueuse donne lieu a des gags assez désopilants. Même les souvenirs flous de la petite Maki font piquer à Ryo une bonne crise de fou rire . Mais le plus drôle reste le faible qu’a L’éléphant pour de charmants petits félins ….

Mélancolie

Mais à côté de cela une certaines mélancolie s’insinue . Et quelques éléments du passé mystérieux de Ryo commencent à transparaître. Kaori se rend compte qu’elle ne connaît pas son partenaire si bien que ça, finalement.

Jeu de piste

Le dessin est toujours aussi beau , notamment dans les scènes ou Maki joue du violon et ou elle semble vraiment transportée par la musique .Le scénario devient plus subtil, plus fin . On sent que l’auteur a décider de nous livrer des détails au compte goutte jusqu’à la révélation finale des derniers tomes .

Par , le

Les albums de la série CITY HUNTER