CITE 14 #1.06 Les coquetteries de Tigerman

voir la série CITE 14
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Animalier

Fiction

Noir et Blanc

Sortie :
ISBN : 9782888902003

Résumé de l'album Les coquetteries de Tigerman

Que ce soit sur ses docks ou au cœur même de garden-parties organisées par ses huiles, la Cité 14 est décidément une terre de prédilection pour les journalistes avides de scoops même s’ils ne sont pas toujours là où ils aimeraient être postés, par exemple dans les ruelles où Bollart continue sa besogne pour effrayer Bambell en faisant couper les mains de ses proches avant de les envoyer à la rédaction du journal où travaille Hector...

Ce dernier, suite à son article sur l’intervention de Tigerman dans l’affaire de l’enlèvement du sénateur Olafson, va être invité par le super-héros qui va accepter de raconter son histoire.

En parallèle, la police est sur les traces de Marcel l’éléphant. Mais lorsqu’ils viendront frapper à sa porte, les deux agents venus arrêter le pachyderme se laisseront persuader qu’ils sont sur une fausse piste. Qui est vraiment Marcel ? Pourquoi certains s’évertuent-ils à lui éviter les ennuis quand d’autres sembleraient pouvoir faire n’importe quoi pour mettre la main sur les plantations qu’il a sur son balcon ?!?
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Les coquetteries de Tigerman

Un épisode supplémentaire, c’est une grosse vingtaine de pages de plus à cette folle saga qui continue, à raison d’une fois par mois, de nous intriguer et de nous tenir en haleine. Avec ce sixième volet, on se rend compte qu’on a bien intégré l’univers de la Cité 14 et qu’on n’est plus trop surpris par cette cohabitation entre tous ces personnages aussi différents les uns des autres.

Là encore, on retrouve des personnages qu’on a déjà vus. C’est bon de trouver des repères. On n’en apprend par contre pas beaucoup plus sur Vanita, Bollart ou Krapal, cette fois, ni sur le voisin extra-terrestre, mais on est conforté dans l’idée que la régularité de leurs apparitions les étiquette comme personnages-clés. Dans cet épisode, c’est sur Tigerman qu’on s’arrête un peu plus, par son autobiographie (100% correcte ?) sur laquelle le voile est quelque peu levé.

Sinon, les auteurs continuent de nous « perturber » avec le rôle de Marcel en créant encore et toujours de nouveaux personnages gravitant autour ; ici, par exemple, deux singes qui n’ont pas froid aux yeux !

Cité 14 est un feuilleton mensuel. Parmi ses atouts, outre l’histoire elle-même et le dessin qui propose des vignettes des plus simples (gros plans sur des visages) aux plus fournies (architecture des bâtiments de la Cité), on compte aussi cette facilité de pouvoir reprendre la lecture des épisodes précédents - tous, si on veut - avant de se lancer à la découverte de celui d’après.

La suite n’a qu’à bien se tenir : elle est attendue de pied ferme !
 

Par , le

Tout en continuant d'alimenter leurs différentes intrigues Gabus et Reutmann entrent dans le secret (peut-être complètement inventé, qui sait) du Tigerman. cette "origine" n'est pas très originale étant donné qu'elle apparaît vraiment plus comme un hommage au genre. Malgré tout, cette série gagne progressivement en profondeur, les personnages prennent du relief, l'univers de Cité 14 se complexifie et c'est passionnant. Ces auteurs nous servent là ce qui va certainement devenir un classique, non seulement c'est un retour au vrai esprit du feuilleton, mais en plus le rythme et le prix ne peuvent que convaincre ces lecteurs nostalgiques en mal de petites découvertes au détour d'un rayon.
je remercie encore cet instant ou je me suis retrouvé dans cette librairie, devant ce présentoir... Cité 14, c'est vraiment la série du moment !

Par , le

Les albums de la série CITE 14

Nos interviews liées

Entretien avec Romuald Reutimann et Pierre Gabus

Interview menée par Fred et Aubert par mail, en février 2012.

Sceneario.com : Avant d'aborder la deuxième saison, parlons un peu de la première, ou tout du moins de la réédition en 4 albums chez les Humanos. On avait l'impression que l'aventure Cité 14 s'était arrêtée définitivement avec la sortie du coffret chez Paquet... Peut-être une question de vente... Alors que vous aviez de la matière pour continuer, visiblement. Comment s'est profilée la transition entre Paquet et les Humanos ? Romuald Reutimann : En effet, la seconde saison qui était bel et bien prévue, n’est pas parue à cause de ventes insuffisantes. Par chance, le projet a intéressé les Humanos qui ont négocié avec Paquet la reprise de la série. Sceneario.com : Cette première version était marquée par un rythme de parution, un format, un nombre de page très particulier [...]

Lire la suite ›

Romuald REUTIMAN

Sceneario.com : Romuald, tu es l’auteur de Ulice le Lapin et de Valbert. Peux-tu nous parler un peu plus de toi ?
Romuald Reutimann : J’ai commencé ma carrière chez Paquet il y a 3 ans, avec Valbert et Ulice en effet, avec un troisième tome qui sortira prochainement. Je suis arrivé par hasard dans la BD. J’ai toujours aimé ça, et un jour en rencontrant des copains qui faisaient de la BD dans des fanzines, j’ai rencontré un scénariste et on proposé quelque chose aux éditeurs…

Sceneario.com : Tu es arrivé chez Paquet directement, c’est le seul avec qui tu avais pris contact ?
Romuald Reutimann : Non, on a envoyé plusieurs courriers, à plusieurs éditeurs, et c’est avec Paquet qu’on a signé.

Sceneario.com : Ulice le Lapin est une série assez particulière car elle s’adresse à un public très jeune, comment est-ce que ce type d’album est perçu ?
Romuald Reutimann : Il y a à mon avis un problème de visibilité, mais les gens qui l’on lu ont bien apprécié, hélas il est passé à coté de plein de monde sans être vu [...]

Lire la suite ›