CITE 14 #1.05 Krapal la crapule

voir la série CITE 14
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

PAQUET

Genre :

Action

Animalier

Aventure

Polar

Sortie :
ISBN : 9782888901792

Résumé de l'album Krapal la crapule

Marcel continue d'explorer les secrets de l'appartement et de son ancienne propriétaire, il découvre une seconde clé, un coffre qui possède malheureusement trois serrures... Pendant ce temps là, Vanita semble réellement attirée par Marcel, mais plus globalement peut-être que derrière cette apparence de belle secrétaire un peu froide se cacherait un caractère plus "lubrique" !!! On découvre aussi que la corruption n'est pas forcément très loin, que la tentative d'enlèvement du sénateur dans l'épisode précédent agace les gros pontes qui dirigent la ville, parmis lesquels notamment le chef de la police... Marcel et Hector ont bien envie de dénoncer cette réalité, malgré les menaces qui pèsent sur eux !

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Krapal la crapule

Un épisode bien plus lent que le précédent dans le sens ou les auteurs prennent plus de temps pour approfondir les intrigues et autres diverses magouilles. De plus Gabus continue de tisser les petits récits parallèles, cette histoire de clés, le caractère de Vanita, le chef du gang des tétards etc. Cette série est particulièrement bien réalisée, tant aux scénarios qu'aux dessins, une magnifique découverte.
Les auteurs se permettent vraiment de prendre le temps de développer tout ça tout en rythmant régulièrement leur page avec de l'action, des courses poursuites etc. C'est à la fois très frais, très enlevé mais aussi assez profond, car tout n'est pas forcément léger dans Cité 14, il y a un fond parfois plus sombre et plus critique, un peu à la façon des polars des années 50 ou encore des films de gangsters qui mettent en exergue une société corrompue ou les riches marchent sur les plus démunis.
On en est donc au 5 ème épisode et déjà 112 pages passionnantes.
Du bonheur du début à la fin !

Par , le

Moins emballé, semble-t-il, que FredGri par l’épisode précédent (peut-être est-ce justement ce super-héros qui ne me parle pas, à moi qui ne lis pas trop de comics), j’ai par contre beaucoup plus apprécié cette cinquième partie, et ceci peut-être pour le simple fait que cette crapule de Krapal est en quelque pages montrée sous deux angles bien différents, tout comme la secrétaire du juge. J’ai l’impression qu’on aborde plus en profondeur les personnages, que leur identité ne se cantonne plus à une simple première idée que l’on s’en fait. Quant à Michel, on continue de se poser des questions à son sujet, excités qu’on est de voir qu’a priori, plus qu’une seule clé le sépare d’une découverte (ou ben est-ce une fausse piste ?) qu’on a nous aussi envie de faire !

Par , le

Les albums de la série CITE 14

Nos interviews liées

Entretien avec Romuald Reutimann et Pierre Gabus

Interview menée par Fred et Aubert par mail, en février 2012.

Sceneario.com : Avant d'aborder la deuxième saison, parlons un peu de la première, ou tout du moins de la réédition en 4 albums chez les Humanos. On avait l'impression que l'aventure Cité 14 s'était arrêtée définitivement avec la sortie du coffret chez Paquet... Peut-être une question de vente... Alors que vous aviez de la matière pour continuer, visiblement. Comment s'est profilée la transition entre Paquet et les Humanos ? Romuald Reutimann : En effet, la seconde saison qui était bel et bien prévue, n’est pas parue à cause de ventes insuffisantes. Par chance, le projet a intéressé les Humanos qui ont négocié avec Paquet la reprise de la série. Sceneario.com : Cette première version était marquée par un rythme de parution, un format, un nombre de page très particulier [...]

Lire la suite ›

Romuald REUTIMAN

Sceneario.com : Romuald, tu es l’auteur de Ulice le Lapin et de Valbert. Peux-tu nous parler un peu plus de toi ?
Romuald Reutimann : J’ai commencé ma carrière chez Paquet il y a 3 ans, avec Valbert et Ulice en effet, avec un troisième tome qui sortira prochainement. Je suis arrivé par hasard dans la BD. J’ai toujours aimé ça, et un jour en rencontrant des copains qui faisaient de la BD dans des fanzines, j’ai rencontré un scénariste et on proposé quelque chose aux éditeurs…

Sceneario.com : Tu es arrivé chez Paquet directement, c’est le seul avec qui tu avais pris contact ?
Romuald Reutimann : Non, on a envoyé plusieurs courriers, à plusieurs éditeurs, et c’est avec Paquet qu’on a signé.

Sceneario.com : Ulice le Lapin est une série assez particulière car elle s’adresse à un public très jeune, comment est-ce que ce type d’album est perçu ?
Romuald Reutimann : Il y a à mon avis un problème de visibilité, mais les gens qui l’on lu ont bien apprécié, hélas il est passé à coté de plein de monde sans être vu [...]

Lire la suite ›