CHRONIQUES DE LA LUNE NOIRE #11 Ave Tenebrae

voir la série CHRONIQUES DE LA LUNE NOIRE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Heroic Fantasy

Sortie :
ISBN : 2205053914

Résumé de l'album Ave Tenebrae

Blessé à mort par Whismerhill, l’Empereur tente une dernière fois de montrer aux barons qu’ils ont été abusés. Mais affaibli par son combat, il ne peut rien face à Azel Thorn qui n’a presque plus qu’à attendre qu’il rende l’âme, ce qui ne tarde pas.
Enfin, la Lune Noire triomphe ! Totalement… ou presque : une dernière broutille à accomplir...
Ressuscité une nouvelle fois, Wis doit descendre dans les souterrains de la citadelle pour rompre les tables de la loi…

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Ave Tenebrae

Je dois bien avouer que je n’étais pas très chaud à l’idée de critiquer ce onzième tome, lorsque Aub me l’a demandé : je m’étais arrêté vers le tome 5 ou 6, lassé par le côté trash (j’ai eu mon comptant avec 666) et le scénario qui s’enfonçait dans une drôle de mélasse… Et les critiques sur les tomes suivants ne m’incitaient guère à en lire d’avantage, vous voyez un peu le tableau...
Or donc, au détour de mes courses chez Carrouf, que vois-je ? Le tome 11, bien sûr ! Ni une, ni deux, je saute dessus pour voir. Je l'ai dévoré (c’est une image, bien sûr, d’abord, je venais de prendre mon petit-déjeuner).
Et bien! je dois dire que j’ai été très agréablement surpris par ce tome. Déjà, c’est le premier que je lis dessiné par Pontet, et son trait est plus soigné, moins haché que celui de Ledroit. Bon point donc de ce côté, même si les couleurs, euh… sont spéciales parfois.
Côté scénario, je trouve aussi que c’est assez nettement au-dessus de ce à quoi je m’attendais : l’histoire se tient, et relance bien la série. Bien sûr, on peut regretter la nième résurrection de Wismerhill, mais c’est le jeu, non ?
En fait, les seuls « gros » reproches que je fais à ce tome, c’est que parfois, tout ne s’enchaîne pas bien au niveau des cases et des bulles : un découpage à la serpe! C’est dommage et ça nuit à la lisibilité de l’album.
Ensuite, je n’ai pas retrouvé (ou trop peu) l’humour trashi des 2-3 premiers albums, humour noir potache et facile, mais somme toute rigolo.
Bref, pour moi, ce tome mérite amplement qu’on s’y intéresse, n’hésitez pas !

Par , le

Il est vrai que la série a bien dégénéré depuis le début de sa parution. L'avantage de ce tome? Son côté fin de cycle. En effet, on peut le considérer comme la fin du premier acte des chroniques
Fin que l'on désespérait de voir un jour. Mais malheureusement, FeuMeuFeu ne veut toujours pas lacher une bonne source de revenus et un numéro douze est annoncé dans la dernière planche. Au bout du compte, le vrai suspens tient dans la question : "Cela se terminera-t-il pour de bon?"

Parce que enfin, bon!

Par , le

Les albums de la série CHRONIQUES DE LA LUNE NOIRE

Nos interviews liées

François FROIDEVAL

Sceneario.com : Bonjour, et merci d’avance pour votre disponibilité pour répondre à quelques questions. Froideval : Bonjour.

Sceneario.com : Où travaillez vous, dans un studio ou chez vous ?
Froideval : Je travaille soit chez moi, soit avec les illustrateurs, parfois dans un bar, mais en général plutôt chez moi.

Sceneario.com : Quels sont vos habitudes de travail ? Vous écrivez votre BD entièrement avant de la donner à un illustrateur, ou au contraire vous la travaillez au fur et à mesure ?
Froideval : Mes Bds ne sont jamais totalement terminées d’avance. Je travaille au fur et à mesure que les illustrations avancent, même si je sais où va aller l’histoire.

Sceneario.com : Comment avez vous rencontré Tacito ?
Froideval : J’ai vu des planches chez notre premier éditeur zenda , ou dans les décors on voyait d’immenses bâtiments en fer et en verre magnifiquement dessinés, un peu dans le style des descriptions de Jules Verne [...]

Lire la suite ›