CHAMPS D'HONNEUR #1 Valmy - Septembre 1792

voir la série CHAMPS D'HONNEUR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Drame

Guerre

Historique

Sortie :
ISBN : 9782756035444

Résumé de l'album Valmy - Septembre 1792

Marseille, en 1783. Le jeune Martin Maillard assiste à la pendaison de son père, François, condamné à cause d'un vol de deux miches dans une boulangerie. Martin suit son oncle, le père Benoit, qui se charge alors de son éducation.
Paris, le 14 juillet 1789. Le peuple prend la Bastille. En Provence, Martin apprend ce qui se passe, son oncle l'informe qu'il s'agit d'une révolution. A partir de là, les idées vont changer, Martin commence à prendre conscience de tout ce qui se passe autour de lui. Il quitte la maison de son oncle en Eté 1790 pour pouvoir vivre sa vie.
Alors qu'en dehors des frontières françaises, une armée s'apprête à partir en guerre contre la France, Martin quitte la Provence pour marcher sur Paris avec d'autres hommes qui forment une armée pour combattre les prussiens et leurs alliés. Le 20 septembre 1792, Martin affronte l'ennemi à Valmy...
Une armée professionnelle contre de jeunes conscrits bourrés d'enthousiasme...

Par Berthold, le 06/07/2016

Notre avis sur l'album Valmy - Septembre 1792

Champs d'honneur est une nouvelle collection de Delcourt qui se compose de cinq titres traitant d'une page de l'histoire de France et de ce que signifie d'être français !
Les cinq tomes seront indépendants : "Valmy - Septembre 1792", "Castillon - Juillet 1453", "La Bérézina - Novembre 1812", "Camerone - Avril 1863" et "Dunkerque - Juin 1940".

Ce premier tome s'intéresse donc à Valmy, cette bataille qui se déroula en septembre 1792 où des soldats français, des jeunes conscrits surtout, ont affronté une armée professionnelle, celle des coalisés menés par la Prusse. Cette bataille est assez curieuse, en fait. Elle ne connaitra que quelques centaines de morts, alors que des milliers d'hommes étaient engagés dans ce conflit, l'ennemi bat en retraite et c'est la fin de la Monarchie. La France devient une République, une nouvelle ère.

Thierry Gloris nous convie à un beau cours d'histoire en nous faisant suivre les évenements depuis 1789 jusqu'en 1792 où nous assistons à la bataille de Valmy.
On se remémore les faits historiques qui ont marqué cette période. Nous suivons l'histoire de ce Martin Maillard qui se retrouve à combattre les prussiens et qui assiste à la victoire des troupes "bleu-blanc-rouge" !
On aurait pu penser que cette lecture allait être un peu ennuyeuse, comme peuvent l'être parfois les cours d'histoires, mais au contraire, ce récit est passionnant. Je l'ai lu d'une traite. J'ai appris pas mal de faits historiques que j'avais oublié depuis. Ce premier tome est une belle réussite. Si les autres tomes sont de cet acabit, Champs d'honneur risque de vite devenir une série phare.

Chaque tome se fera avec un dessinateur différent. Pour Valmy, Gloris retrouve son compère de Waterloo 1911 : Zarcone. Il donne du rythme, de la fraicheur à ces pages, il restitue avec talent cette période historique, et surtout, il termine en apothéose avec des pages incroyables mettant en scène la bataille de Valmy.
Fogolin fait aussi du beau travail sur les couleurs de cette bande dessinée.

Une belle surprise que ce premier tome que je vous recommande sans hésiter. Cela permet d'apprendre aussi l'histoire de France tout en se divertissant.
Une série dont nous ne manquerons pas les autres tomes.

 

Par , le

Les albums de la série CHAMPS D'HONNEUR

Nos interviews liées

Souvenirs d'un Elficologe par Thierry Gloris, scénariste.

Sceneario.com : Bonjour Thierry. Ce début d’année 2009 est très chargé pour toi. : en janvier, Saint-Germain (chez glénat), en février le troisième et dernier tome du Codex Angelique puis, pour le mois de marc , Souvenirs d’un elficologue chez Soleil. Les hasards du calendrier, me diras tu. Mais intéressons nous donc à Souvenirs d’un elficologue, ta nouvelle série chez Soleil Celtic. Peux-tu nous en faire un pitch rapide ? Nous presenter le départ de cette série ?
Thierry Gloris : Le monde celtique et ses légendes n’est guère accessible pour le non initié : Korrigans, ondine, feys, cromlech… Tout un univers à apprivoiser si l’on n’est pas né dedans. Il n’existe pas de bible, ni de dogmes prédéfinis. Le « celtisme » forme un corpus disparate formé de bribes d’anciens poèmes épiques chantés et d’ajouts plus ou moins heureux issus des contes retransmis oralement lors des veillées des siècles passés [...]

Lire la suite ›

Les secrets de Saint-Germain

Sceneario.com : Bonjour Thierry. Ce mois de janvier 2009 voit apparaître un nouvel héros et une nouvelle série dans le monde de la bande dessinée : Saint-Germain. Œuvre qui se situe sous le règne de Louis XV. Peux tu nous présenter ce nouveau héros ? Ainsi que ses compagnons ?
Thierry Gloris : Maximilien Dubet de Mondou, dit « Le comte de Saint Germain » est un personnage ambigu, qui travaille en tant qu’agent secret pour Louis XV mais poursuit simultanément ses propres objectifs. Ses origines sont nébuleuses, ses motivations mystérieuses. Ceci étant dit, il est un archétype du héros positif et pragmatique. Jamais pris à court d’humour, il préfère rire de la mort plutôt que de la craindre. Nous verrons au fur et à mesure des épisodes qu’un tel tempérament n’est pas inné mais s’est construit sur de nombreux drames personnels [...]

Lire la suite ›

Thierry GLORIS & Mikael BOURGOIN pour Le Codex Angélique tome 2

SCENEARIO : Bonjour Thierry. Bonjour Mikaël 
Pouvez-vous faire une présentation de Thierry Gloris et de Mikaël Bourgoin pour les internautes : sur votre parcours avant la publication de votre première BD Le Codex Angélique ?

Thierry Gloris : J’ai commencé par des études d’histoire que j’ai poussées jusqu’au DEA, puis je suis passé par une licence de communication. Avant de me lancer sur la voie logique du CAPES pour devenir professeur, j’ai réfléchi à ce que je voulais faire et je me suis rendu compte que ce qui m’importait le plus n’était pas l’histoire mais raconter DES histoires. J’ai alors commencé, avec un ami qui faisait les Beaux-Arts, à monter des projets pour l’édition. J’ai progressivement rencontré de nouvelles personnes (professionnels, dessinateurs amateurs, éditeurs…) qui m’ont orienté, critiqué, et j’ai dû prendre mon bâton de pèlerin car le chemin allait être long avant de décrocher le saint Graal du premier contrat [...]

Lire la suite ›