Ceux qui restent

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Drame

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782756052625

Résumé de l'album Ceux qui restent

Alors que Ben dort profondément, il est réveillé par une étrange créature, un wumple venu du royaume d’Auxfanthas. Il lui explique que son pays est en danger et que Ben est l’élu qui peut les sauver. Le garçon accepte de suivre le wumple dans cette incroyable aventure.

Un rêve pour lui, mais… un début de cauchemar pour ses parents lorsqu’ils découvrent que leur fils a disparu dans la nuit. Pour eux, comme pour la police, l’affaire est un mystère. Cela ressemble à une fugue, mais comment l’enfant a-t-il pu sortir par la fenêtre à une telle hauteur ? Les enquêteurs soupçonnent les parents sans, toutefois, trouver de preuves contre eux. La compassion fait rapidement place à la méfiance dans l’opinion publique. La situation est bien difficile à vivre pour le couple, objet de toutes les rumeurs. Pour eux, la traversée du désert ne fait que commencer.

Par Legoffe, le 16/04/2018

Notre avis sur l'album Ceux qui restent

Amateurs de Peter Pan, vous allez découvrir, avec ce livre, l’envers du décor, l’histoire non pas de l’enfant, mais celle de ceux qui découvrent, un beau matin, que leur fils a disparu. Les parents se retrouvent loin, bien loin, de l’aventure fantastique que vit leur progéniture. Pour eux, cette disparition n’a rien d’un conte de fée. C’est une affaire policière comme une autre, au moins au départ.

C’est cet aspect des fables qu’a voulu explorer Josep Busquet. L’idée est originale et vraiment intéressante. Exit la belle aventure, l’auteur sonne le retour à la « réalité ». Un enfant qui part pour un monde imaginaire, c’est un enfant qui disparait du notre. Et là commence le drame.

C’est, d’abord, la détresse d’une famille qui imagine le pire. Fugue, kidnapping, meurtre ? Comment expliquer une telle situation ?
Ensuite, il y a l’analyse des enquêteurs, le regard du public… Busquet raconte la spirale infernale qui s’enclenche autour d’un couple impuissant devant ce qui lui arrive.

Le fantastique va ensuite faire son entrée dans la vie des parents, apportant certaines réponses et relançant très intelligemment l’histoire avec de nouveaux acteurs, de nouvelles voies, afin de ne pas enfermer le livre dans une « simple » enquête policière. Il en résulte un récit emplit d’émotions, qui nous plonge dans le drame et la détresse d’une famille. Au delà des disparitions, c’est aussi l’histoire d’un éloignement et d’une incompréhension entre deux visions de la vie, celle du quotidien et celle de l’aventure à tout prix.

Le scénario se focalise surtout sur les parents. Nous n’aurons pas l’occasion de découvrir l’univers dans lequel bascule l’enfant. Ce n’est pas le plus important. En revanche, je trouve que cette excellente bande dessinée aurait encore gagné en envergure en s’intéressant un peu plus à la personnalité de Ben.

Qu’importe, on a là une histoire racontée avec beaucoup de talent et de tact, le tout mis en image avec finesse par Alex Xöul. Ses planches sont belles et mises en couleur avec subtilité. Du très beau travail qui ajoute encore à l’ambiance étrange qui règne dans ces pages.

Une des belles surprises de ce printemps !

Par , le