CENTAURUS #1 Terre promise

voir la série CENTAURUS
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Aventure

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782756040295

Résumé de l'album Terre promise

Les jumelles Joy et June sont venues assister au combat à mains nues de leur ami herculéen Bram contre un ours énorme. Alors que le duel se termine sur une victoire pour l’homme, Ethel, une jeune femme mandatée par le gouvernement vient apostropher les deux jeunes filles au sujet de dessins particuliers réalisés par June. Ces derniers ayant révélé ses aptitudes exceptionnelles qu’elle partage avec sa sœur, le gouvernement souhaite mettre à profit les deux jeunes femmes et leurs dons pour une quête indispensable pour le salut de leur communauté migrante qui cherche la terre promise. Malgré la réticence de leur mère, Joy et June acceptent de partir pour la Capitale, accompagnées par Bram qui se voit transformé en garde du corps. A la suite de leur voyage aérien qui leur permet de disserter sur les configurations cylindriques actuelles de leur univers, les jumelles et leur protecteur se retrouvent devant les plus hautes instances de la communauté. Là, ces dernières leur expliquent que leur vaisseau se rapproche de plus en plus de Vera, la planète cible qui cache bien des mystères, et que leurs dons divinatoires étonnants vont pouvoir être très utiles dans la mission d’exploration à venir.

Par Phibes, le 10/03/2015

Notre avis sur l'album Terre promise

A peine ont-ils bouclé leur deuxième cycle de la saga Kenya avec le 5ème volet de Namibia, Leo et Rodolphe poursuivent leur association afin de lancer sur le marché de la bande dessinée une nouvelle série de science-fiction qui, à n’en pas douter, fleure bon la découverte d’une nouvelle planète. Toujours dans des dispositions scénaristiques qui ne sont pas sans rappeler celles qui ont fait la renommée de Leo en particulier avec les mondes d’Aldébaran et, cette fois-ci, sous le couvert de la maison Delcourt, le duo nous transporte dans un univers exotique dont il a le secret.

Il va de soi donc que le concept reste dans une mouture plutôt conventionnelle puisque l’idée de départ repose sur la découverte d’une planète d’asile qu’il va falloir explorer et par ce biais, repérer tous ses mystères. Malgré tout, même si cette nouvelle intrigue peut donner lieu à un certain scepticisme puisqu’elle semble ne pas renouveler le genre, l’on peut concéder que la méthode employée pour lancer cette nouvelle aventure extraterrestre est des plus éprouvée et bien efficace. En effet, en peu de pages, l’histoire est lancée via des personnages « fabrication Leo » très bigarrés (en particulier les jumelles Joy et June) et un environnement très dépaysant qui ne manquent pas d’interpeller toujours aussi favorablement.

Ce premier volet permet donc de faire la connaissance et du groupe de personnages récurrents qui sont appelés à animer l’équipée planétaire et de leur futur « terrain de jeu » (la planète Vera) qui déjà suscite bien des interrogations. A cet égard, les surprises, disséminées dans l’album, sont nombreuses et d’un niveau tout à fait louable, donnant une tension ambiante fort plaisante à appréhender.

Cette nouvelle aventure est l’occasion de faire intervenir Zoran Janjetov, le dessinateur des Technopères et d’Ogregod, dans des dispositions graphiques futuristes qui lui sont totalement familières. Ce dernier opte ici pour un trait qui se veut lorgner du côté de celui de Leo, à savoir un tantinet plus épuré et plus classique que ce qu’il a l’habitude de réaliser. Il n’en demeure pas moins que le résultat est de qualité et offre une vision exotiquement concluante eu égard par exemple à la conception des vaisseaux (intérieurs et extérieurs) et à l’animation des personnages et des quelques monstruosités.

Une entrée en matière rebondissante qui n’élude certes pas l’emploi de certains ressorts propres à l’univers de Leo mais qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Par , le

Les albums de la série CENTAURUS