CARTHAGO ADVENTURES #3 Aipaloovik

voir la série CARTHAGO ADVENTURES
Dessinateurs :



Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Aventure

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782731652031

Résumé de l'album Aipaloovik

London Donovan revient dans le village où il a grandi, dans un port perdu de l’Alaska, Kotik Creek. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est là. Sans doute pour tenter de retrouver du sens à sa vie après avoir perdu la femme qu’il aimait lors de sa dernière mission en Angola.

Il retrouve un de ses vieux amis qui, pour lui changer les idées, l’emmène pour une promenade en bateau. Alors que la nuit tombe, ils se retrouvent nez à nez avec un voilier à la dérive, prêt à couler. Ils découvrent, à bord, une fillette traumatisée qui est incapable de leur expliquer ce qu’elle a vu. Ses parents ont disparu. London se demande bien ce qui a pu broyer ainsi le navire. Cela ne ressemble pas à une collision.

Le lendemain, c’est une baleine qui est retrouvée échouée sur la plage. Elle présente des morsures énormes qui rappellent à l’aventurier les mâchoires du carcharodon megalodon. Mais est-ce bien cette créature qui rôde le long des côtes de l’Alaska ?

Par Legoffe, le 04/04/2015

Notre avis sur l'album Aipaloovik

L’univers de Carthago est dédié aux créatures étranges, aux monstres qui jalonnent les légendes à travers le monde. Il met en scène des aventuriers spécialisés dans la cryptozoologie.

Le cycle « Adventures » présente des histoires qui ont lieu plusieurs années avant la série principale et qui peuvent toutes se lire indépendamment, tout en respectant une réelle chronologie d’un épisode à l’autre.

Après la créature des marais angolais, Christophe Bec et Didier Alcante nous entraînent donc dans les eaux froides de l’Arctique. Ils s’inspirent, cette fois, de la mythologie inuit et du dieu maléfique Aipaloovik. Une fois encore, l’objectif est de donner corps à la légende, d’expliquer le mythe à travers une créature soit disant éteinte depuis des millions d’années.

Le démarrage n’est pas sans nous rappeler les « Dents de la Mer », une référence courante dans la série. Mais le requin de Peter Benchley est un enfant de coeur à côté de ce qui attend London Donovan en Alaska. Décidément, le destin de notre héros est irrémédiablement lié aux pires créatures, même quand il ne les cherche pas ! Et l’histoire est efficace, comme les précédentes. On se laisse prendre au jeu, on se prend à angoisser en montant à bord du bateau et l’on profite bien volontiers de cette occasion de partir pour un endroit totalement dépaysant. C’est aussi une des qualités de la série, nous permettre de voyager, même si c’est pour croiser les créatures les plus dangereuses du monde.

Le scénario est réussi, les planches aussi. Le dessinateur est différent pour chacun des albums. Cette fois, c’est le duo Cossu/Sentenac qui s’y colle. Le résultat est de qualité. Les dessins sont beaux et mis en scène avec beaucoup de dynamisme. La mise en couleur est également impeccable, donnant des planches assez éclatantes quand on profite, en surface, de cette mer d’un bleu azur, ou sinistres et pesantes quand on plonge dans la pénombre de la nuit ou du fond océanique. Cela contribue indéniablement à la réussite de la bande dessinée.

Amateurs d’aventures et de créatures inquiétantes, ne manquez pas cette série !

Par , le

Les albums de la série CARTHAGO ADVENTURES

Nos interviews liées

Une rencontre avec Alexis Sentenac

Un entretien avec Alexis Sentenac


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante et Fracis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard

Interviews de Didier Alcante et Francis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard. (Interview de l'Editeur)
[...]

Lire la suite ›

Christophe BEC réalisateur du court Métrage FRENCHBOY

Sceneario.com : Christophe, d'où vous est venue cette envie de vous lancer dans le cinéma ?
Christophe BEC: Ce n’était pas prémédité. Fabrice Lambot de Metaluna Productions m’a contacté il y a quelques temps, me demandant si j’avais envie d’écrire et réaliser mon propre long-métrage. Nous travaillons auparavant sur un projet de court-métrage Fantastique assez ambitieux « Les Tourbières Noires », pas encore financé, et avant toute chose j’avais besoin de me tester, savoir si cela me plaisait et si j’étais capable de tenir un plateau de Cinéma, d’où ce projet « Frenchboy » autoproduit.
Sceneario.com : Pour autant vous n'allez pas abandonner votre planche à dessin ou l'écriture de scenario pour la Bande Dessinée ?
Christophe BEC: Non, bien-sûr que non [...]

Lire la suite ›

Interview de Christophe BEC, dessinateur de Doppelgänger

Sceneario.com : Christophe, voici le 2° tome de Doppelgänger. C’est Eric Corbeyran qui en est le scénariste, d’après une idée originale de vous-même, pourquoi avoir fait travailler un autre scénariste et ne pas vous être gardé « l’exclusivité » de cette histoire?
Christophe BEC : Parce que je déteste la routine. J’ai démarré ma carrière en temps que dessinateur, ensuite je me suis plutôt orienté vers le scénario, puis auteur complet avec « Prométhée », alors pourquoi pas revenir aux origines et travailler sur le scénario d’un autre !… Et puis c’était une façon de refermer une boucle, Corbeyran était le premier scénariste avec qui j’avais travaillé, nous n’avions fait qu’un album à l’époque, j’avais un sentiment d’inachevé [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante Pour Re-Mind chez Dargaud

SCENEARIO.COM : Bonjour Monsieur Alcante. Nous vous retrouvons sur une nouvelle série chez Dargaud : Re-Mind ; comment est né ce projet ?
Didier Alcante:Honnêtement, je ne m’en souviens plus trop. Je me rappelle juste que quand j’ai trouvé cette idée de technologie - permettant d’enregistrer ce fameux film de sa vie qu’on voit défiler devant nos yeux juste avant de mourir -, je me suis dit que je tenais quelque chose d’intéressant avec ça. J’ai ensuite développé une histoire partant de là, et elle a immédiatement attiré l’attention de Yves Schlirff, le directeur éditorial de Dargaud. Et voilà. SCENEARIO.COM :Re Mind est un thriller d’anticipation ? Qu’elles ont été vos influences ?
Didier Alcante:C’est effectivement un thriller à la « 24 heures chrono », mais avec un petit piment qui est apporté par une technologie fictive [...]

Lire la suite ›

Diamonds, le Casse 1.

Sceneario.com : Diamond est le tome 1 d’une nouvelle collection, Le Casse, dirigée par David Chauvel. Comment t’es tu retrouvé sur ce projet ?
Christophe Bec : C’est David Chauvel qui m’a fait la proposition, je ne sais pas exactement pourquoi il a pensé à moi, il faudrait le lui demander, mais j’imagine que ce doit être parce qu’il ne me trouve pas trop mauvais scénariste… Pour ma part, j’ai été flatté de cette proposition, même si je n’ai pas dit oui tout de suite. Les « casses de banque » ne faisaient pas vraiment partie de ma culture littéraire ou cinématographique, je lui ai demandé un délai de réflexion, voir si je pouvais trouver une idée suffisamment forte et qui s’inscrive bien dans le concept de la collection. Sceneario.com : Il s’agit donc d’un travail de commande ? Ou alors avais tu un scénario qui s’est trouvé correspondre à cette collection ?
Christophe Bec : Ah non, je ne lui ai pas refourgué du réchauffé [...]

Lire la suite ›

Paradis Perdu - Psaume 2 - par Brice Cossu

Sceneario.com : Bonjour Brice, Vous êtes, à proprement parler, un jeune auteur dont les débuts sont plutôt "fracassants". Pourriez-vous nous expliciter votre immersion dans le monde de la bande dessinée ?
Brice Cossu : Hé bien, cela s'est fait peu avant la fin de mes études de communication visuelle courant 2006... donc au moment de choisir entre continuer les études et commencer a travailler dans un domaine qui me plaisait, j'ai pu rencontrer Jean Wacquet après qu'il ait vu quelques dessins. Il s'est montré trés intéressé et quelques mois plus tard, les premières propositions de projets sont arrivées. Sceneario.com : "Rémission" est, sauf erreur, votre premier ouvrage grand public. Comment s'est faite votre rencontre avec ce grand scénariste qu'est Yves Swolfs ?
Brice Cossu : Nous nous sommes rencontrés dans les locaux de Soleil à Toulon, pendant l'été 2006, et je ne m'attendais pas du tout a ce qu'il me propose un projet quand je suis arrivé !! Déjà pas mal intimidé, quand je savais quel poids lourd du métier j'allais rencontrer, je suis arrivé les jambes tremblantes au bureau, et là, Yves a tout simplement été [...]

Lire la suite ›

Christophe BEC grosse actu en 2008, mais très grosse actu en 2009...

Sceneario.com : Cette année 2008 a été un peu chargée du coté de ton actu. Ton arrivée chez Soleil, la collection Hanté qui a été lancé, tes sorties avec Bunker tome 2 (Dupuis), Deus tome 1, Pandemonium tome 2, puis de Prométhée tome 1 et de la suite du temps des Loups (le tout chez Soleil). Comment gères tu la collection Hanté avec ton travail de scénariste et aussi de dessinateur, puisque tu es revenu au dessin sur Prométhée ?   Christophe BEC : Chargée ? pas tant que cela, si l’on regarde bien, je travaille en tant que co-scénariste avec Stéphane Betbeder sur deux séries : Bunker et Deus, ce qui allège ma part de travail au moins de moitié, ensuite j’ai réalisé 4 albums en tant que scénariste : Pandémonium et Le Temps des Loups tomes 2, Fontainebleau, un one-shot pour la collection Hanté, mais également Sarah tome 1 que tu as oublié, une série très importante pour moi puisque j’y retrouve mon compère Stefano Raffaele et qui a été remarquablement accueillie par les lecteurs, avec un succès assez inattendu, 15 000 exemplaires vendus du tome 1 [...]

Lire la suite ›

Christophe Bec pour Sarah tome 1 chez Dupuis

Sceneario.com: Comment as tu eu cette idée de scénario?
Christophe BEC:
Alors c’est assez spécial, c’est en voyant une photographie dans un magazine - Paris Match, je crois - où l’on voyait une photo terrible d’un adolescent chinois attaché par une chaîne dans une cave depuis des années, il avait fait sa croissance autour des chaînes qui l’entravaient. Visiblement, il était fou et dangereux, et c’est le seul moyen qu’avaient trouvé ses parents pour éviter ses crises de démences, qu’il s’en prenne à des gens. Sur les parois de la cave, il avait écrit partout le mot « Liberté ».
Lors d’une déjeuner avec mon confrère et ami Stéphane Betbeder, je lui ai parlé de cette photographie qui m’avait profondément marqué. On s’était dit à ce moment-là que ça pourrait être une chouette idée de départ pour un film ou une BD d’horreur [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›

Interview de BEC à l'occasion de la sortie de BUNKER...

SCENEARIO : Bonjour Christophe Bec. Tu as une actualité chargée en cette année 2006, et plus particulièrement en ce mois de Septembre. Commençons par parler de ta nouvelle série BUNKER qui paraît le 4 octobre chez Dupuis. Peux tu nous conter la genèse de ce récit?
BEC :
Bunker est un projet que j’ai en chantier depuis pas mal de temps, je crois que la première version a été écrite en 2003. Au départ, c’était juste un concept assez simple : une haute montagne, une frontière, des hélicoptères, un bunker et un dieu invisible et destructeur. Stéphane Betbeder m’a aidé à développer l’univers, à l’enrichir et à essayer de bâtir une histoire dense, ambitieuse et solide à partir de ce point de départ basique.
Puis on est allé faire des repérages sur la Ligne Maginot, pour s’immerger dans l’atmosphère des bunkers et ressentir les choses : l’humidité, l’enfermement, les odeurs de métal [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante

Interview pour sceneario.com 14/03/2006


Sceneario.com: Didier Alcante, voilà que les deux derniers tomes de ta série Pandora Box viennent de sortir, quelles sensations ressens tu aujourd’hui que tu es arrivé au bout du travail ?
Didier Alcante:
Il y a plusieurs sentiments qui s’emmêlent. Tout d’abord, sans fausse modestie, quand même une certaine fierté d’avoir réalisé ces 8 albums. Je crois qu’il s’agit d’un beau début J. Mais je suis également un peu triste de devoir tourner cette page, car j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec toute l’équipe de Pandora Box : dessinateurs, coloristes, sans oublier l’équipe de Dupuis, avec qui j’ai eu de très bons contacts. Et puis il y avait une certaine effervescence puisqu’on a sorti ces 8 albums en à peine un peu plus d’un an. Maintenant, ça va redevenir plus calme… Mais pas trop j’espère ;-)


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Didier ALCANTE, Pandora Box la suite...

Sceneario.com: Didier, nous vous retrouvons avec les tomes 3 et 4 de Pandora Box... La sortie de 2 nouveaux tomes vous a-t- elle procurée les même sensations que pour les 2 premiers?
Didier Alcante: Globalement oui. Disons que j’étais un peu moins impatient que la première fois, mais peut-être un peu plus nerveux, car comme la critique a quand même été très positive (globalement) pour les deux premiers tomes, j’avais un peu peur que les gens soient déçus par les tomes 3 et 4. Heureusement, ce n’est apparemment pas le cas ;-)

Sceneario.com: Avec un peu de recul, êtes vous satisfait du travail réalisé?
Didier Alcante: Oui, globalement je suis très satisfait. Comme je suis plutôt perfectionniste, il y a certaines choses que j’essayerais peut-être d’améliorer si je devais recommencer, mais globalement je suis très content.

Sceneario.com: Le public a-t-il bien suivi cette série? L’accueil a-t-il été bon?
Didier Alcante: Je n’ai pas encore des chiffres de vente, mais Dupuis a déjà réimprimé les deux premiers tomes et a quasi doublé les tirages pour les tomes 3 et 4, c’est un excellent signe [...]

Lire la suite ›