CARGO ZONE #1 Lucien revient

voir la série CARGO ZONE

Résumé de l'album Lucien revient

Embarquez donc pour un nouveau voyage dans l'imaginaire  avec une nouvelle revue de bande dessinée nommé Cargo Zone.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Lucien revient

Pour les journées chaudes où vous trainerez sur les plages, voici donc un bon compagnon pour vos lectures : Cargo zone. Un nouveau bimestrielle qui parait en cette fin de mois de juin et qui vous accompagnera jusqu'à fin aout.
Ce magazine dédié à René Gosciny est lancé par Alexandre Coutelis, directeur de publication. Par son concept, sa présentation, il rappelle un peu les Pilotes qui sont sortis il y a quelques années. 
A bord de ce "cargo" nous avons droit aux dix premières pages de la nouvelle bande dessinée de Margerin qui voit le retour de son personnage fétiche : Lucien. Comme nous pouvons le constater sur la couverture, il a bien changé. Nous le retrouvons bien de sannées plus tard avec sa famille : sa femme, son fils et sa fille. Je ne vous en dis pasplus mais sachez que pour ces dix pages, cela vaut le coup. 
Nous trouvons aussi le sdix premières pages du prochain Dans les villages de Cabanes. Miam, cela me met en appétit.
Nousa vons aussi une histoire de Monsieur Jean, une tiré du dernier Génie des Alpages de F'murrr, une histoire des Blattes de Mô/CDM et Gaël ainsi que les Passes-Murailles de Cornette et Oiry, Le marquis d' Anaon de Bonhomme et Vehlman, une histoire de Tito et bien d'autres choses : il y a tout de même 116 pages environs !

Bref, une revue sympathique, agréable à lire qui présente des auteurs et des séries de talents.
N' hésitez donc pas si cela vous tente de prendre place à bord du Cargo Zone.
A découvrir aussi sur le site http://www.cargozone.eu/

Espérons que cette revue fera un long voyage.

Par , le

Les albums de la série CARGO ZONE

Nos interviews liées

Une longue et belle interview de ZEP par Quentin Lefebvre

Quand l'auteur de Handman, rencontre ZEP ....









Un grand merci à Quentin pour ce partage. Vous pouvez retrouver le retouver sur son blog
http://www.quentinlefebvre.fr [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Charles Berberian

Sceneario.com: Vous avez une longue expérience en tant que dessinateur de BD, ce qui vous a amené à recevoir le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2008 ainsi que le Inkpot Award aux USA, depuis cette vague de succès comment vous définissez-vous aujourd’hui?
Charles Berberian:Cela correspond à une époque où je travaillais avec Philippe Dupuis et donc c’est autre vie,  je m’y projette de temps en temps pour retrouver des repères.
Cela fait partie de moi et alors les prix... je ne peux pas dire que je m’en moque car je suis fier de ce que nous avons accompli tous les deux. Je me réinvente, comme Philippe.
L’avantage de passer la cinquantaine c’est que c’est comme un second départ, une redéfinition de soi.

J’ai retrouvé des tas de choses qui dataient d’avant mon association avec Philippe, comme la manière d’aborder la BD, dont un fanzine où je changeais de style à chaque page, ce que j’ai reproduit dans Le Bonheur Occidental et qui correspond à une démarche où je me cherchais, où j’expérimentais [...]

Lire la suite ›

Julien CDM et MO CDM

Sceneario.com: Comment est né Cosmik Roger. Qui est donc ce Cosmik Roger ? Julien/CDM et MO/CDM : Un brave type totalement quelconque ( alcoolique donc...) héritant d'une mission extra ordinaire : Trouver une planète de substitution aux terriens que nous sommes, coupables d'une explosion démographique mortifère. Ce Roger ( quelconque ) Cosmik ( extra ordinaire...) est donc la version jambon-beurre du héros inter galactique traditionnel ( filet mignon-légumes de saisons ) du type Valérian-Buck Roger. Julien Solé ( filet mignon ) en est le créateur. il a réalisé le premier tome en solo, ( scénario-dessin ) puis le dessin des opus suivants. Pour ma part ( le jambon-beurre ), j'ai donc repris, à sa demande, le scénario à partir du tome 02. Sceneario.com : Pourquoi le thème de la « femme » dans ce tome 7 ? Julien/CDM et MO/CDM :En aucun cas pour des raisons commerciales, même si nous savons que c'est vendeur, ou pour des raisons démagogiques, même si nous savons que c'est élégant de parler de cette moitié de l'humanité à qui nous devons la vie et notre principale raison de vivre, pas non plus parce que nous traversons aussi mal que possible nos crises de la quarantaine respectives et que le mot " femme " nous empêche de dormir pendant 48h ou plus et que chaque fois qu'on prend le métro on tombe amoureux 28 fois [...]

Lire la suite ›

Interview de Frank Margerin à Angoulême

Sceneario : bonjour Frank Margerin. 
Ça fait combien de temps que tu viens à Angoulême ?

Frank Margerin : C'est mon vingt-septième cette année et je n'en ai pas loupé un. Je crois pouvoir dire que je suis un des plus fidèles. Certains ont commencé avant moi mais ils ont arrêté depuis. Je suis vraiment un vieux de la vieille.

Sceneario : Et que penses-tu de l'evolution de cette année ?
Frank Margerin : Cette année c'est un peu particulier parce qu'il nous ont excentrés. C'est un peu bizarre car il faut attendre les navettes surchargées, ce n'est pas trop pratique mais les soirées se finissent toujours au bar de l'hôtel Mercure (rires). A une époque, il y avait une boîte de nuit qui était très sympa où on finissait la nuit.

Sceneario : Parlons de ton dernier album Shirley et Dino [...]

Lire la suite ›

conférence de presse de Zep

La semaine dernière, nous recevions un email annonçant que Sceneario est invité à la conférence de presse que donne Zep pour la sortie du prochain Titeuf.

Comme il me restait des congés, je me porte volontaire et regarde donc le carton d'invitation, où je vois que les enfants sont invités. C'est assez étrange mais je ne m'effraie pas (enfin presque pas).
Mercredi 4 octobre, je me prépare, prends le métro et me retrouve devant la salle où se passe la conférence. A l'entrée je donne mon nom et je peux entrer. Au bout du couloir, dans une grande salle,  je vois de nombreux stands pour les enfants.  Chaque stand est en rapport avec un des amis de Titeuf et semble très sympa pour les enfants, et j'ai l'impression que cela doit être le cas aussi pour les grands enfants.  Mais bon je suis surtout venu pour la conférence et comme il est l'heure, je rentre dans la salle prévue, enclenche mon magnéto et prépare mon appareil photo [...]

Lire la suite ›

MAX CABANES

Sceneario.com: Comment avez-vous rencontré Marie-Charlotte Delmas?
Max Cabanes: La ville de Bezons avait monté une expo sur mon travail, en 97, si j'ai bonne mémoire, sous l'égide de Jean-Luc Lantenois, journaliste et commissaire de l'expo. Marie-charlotte y était venue et j'ai immédiatement été séduit par son mauvais caractère, et son humour froid qui aurait pu éteindre n'importe quel incendie.

Sceneario.com:Vous avez illustré quelques un de ses romans. Est-ce vous qui l'avez attiré vers la bande dessinée?
Max Cabanes: Comme tout s'est fait sans témoin, je dirais que oui. Marie-Charlotte m'a écrit un premier scénario pour l'hommage à Roba, chez Dargaud, ensuite 4 pages pour l'album collectif "2000" chez Albin. Puis, rencontre avec Didier Convard, et donc, la grande Porte lui fut ouverte...

Sceneario.com:Depuis plusieurs années, vous avez un rythme de parution d'environ un album tous les 2 ou 3 ans, voire parfois plus. Est-ce votre rythme de travail naturel ou on ne vous soumet pas assez de projets bd qui vous intéressent?
Max Cabanes: Je n’ai jamais su comment faire pour avoir un abattage et une régularité sans faille [...]

Lire la suite ›