CAPTAIN AMERICA #4 Red Menace Vol.2

voir la série CAPTAIN AMERICA
Dessinateurs :



Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Espionnage

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9780785122258

Résumé de l'album Red Menace Vol.2

(Captain America 18 à 21)
En suivant la piste de Bucky et celle de Lukin, Captain America et Sharon Carter arrivent à Londres ou ils sont très vite rejoints par Union Jack et Spitfire. Ensemble ils vont tenter de percer à jour les plans de Lukin, tout en essayant de reprendre contact avec Bucky.

Par Fredgri, le 24/05/2010

Notre avis sur l'album Red Menace Vol.2

Un quatrième tome qui conclue l'arc Red Menace (qui fait référence à Red Skull) en beauté. On se retrouve à Londres, en pleine intrigue mêlant espionnage, super héros, action, robot géant, avec un brin de complot politique... Du très bon comics réaliste qui démontre à la perfection combien cette série est superbement bien écrite, avec beaucoup d'intelligence et de psychologie (les petites séquences ou Steve retrouve Union Jack et Spitfire sont un vrai régal. Brubaker connaît parfaitement ses personnages, leur histoire, il joue avec tout ca avec beaucoup de plaisir (du coup, je vais aller me trouver les mini sur Union Jack ainsi que la série Captain Britain and the MI-5).
C'est vrai qu'on peut aussi avoir le sentiment de se retrouver dans un film d'action à l'américaine, mais je crois aussi que ce tome s'apprécie beaucoup plus dans sa rupture avec le tome précédent, qui était bien plus calme. Ici, c'est de l'action, des super héros en commando qui sautent des immeubles pour aller combattre des robots géants, le tout avec quelques moments plus calme ou les personnages se retrouvent, échangent et prennent simplement plaisir d'être ensemble.
Ed Brubaker continue donc de construire lentement son background. Les retrouvailles entre Cap et Bucky trainent un peu en longueur, mais qu'importe, c'est du très bon.
On retrouve Steve Epting aux dessins, et c'est dommage aurais-je tendance à dire. Son style est de plus en plus figé, et les couleurs de D'Armata n'aident pas, même si je trouve que ce dernier s'applique davantage.

Par , le

Les albums de la série CAPTAIN AMERICA