Captain America: Reborn

Dessinateurs :




Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Marvel Comics Group

Genre :

Action

Espionnage

Super Heros

Thriller

Sortie :
ISBN : 9780785139980

Résumé de l'album Captain America: Reborn

(Captain America: Reborn prologue + Captain America: Reborn 1 à 6)
La rumeur circule que Steve Rogers ne serait pas vraiment mort. Cela intrigue à la fois ses amis Avengers, mais aussi des gens moins bien intentionnés comme Norman Osborn ou le Red Skull plus ou moins ressuscité lui même. Tous vont donc essayer d'en savoir plus, et plus particulièrement au sujet de cette invention qu'aurait mis au point Armin Zola, grâce à la technologie du Dr Doom. Une invention qui fonctionnerait à partir du principe de la machine à voyager dans le temps... Sharon Carter se souvient en effet avoir vu cette machine dans laquelle se dessinait une forme légèrement familière...

Par Fredgri, le 08/06/2010

Notre avis sur l'album Captain America: Reborn

Voilà donc la fameuse mini série Reborn, censée conclure la seconde partie du run de Brubaker.
Et quelle mini-série... ! J'en reste encore bouche bée !
Et même si tout est véhiculé, même si on sait très bien comment ça va se terminer, même si, finalement, on ne comprend pas vraiment grand chose à la pirouette qu'a trouvé Brubaker, cela reste une très impressionnante conclusion. Et tout y est, action, émotion, du super héros, des combats, des effets spéciaux et un scénario en béton.
Ed Brubaker reste donc, une nouvelle fois le parfait symbole du renouveau du personnage, il réussit à utiliser toute l'histoire de Rogers, à gérer les paradoxes et l'intégration du personnage dans l'univers Marvel, et tout cela avec une intrigue très précise et passionnante. Vraiment quelle leçon !
Mais, en fait, le véritable point magistral de ce projet c'est l'alliance entre le crayon de Brian Hitch (Ultimates, FF, Authority...) et l'encrage de Butch Guice. Le premier dynamise chaque plan qui explose des planches, tout en travaillant très précisément les expressions. Tandis que le second rajoute les textures qu'il faut, avec un encrage plus brut que ce qu'ont pu faire Neary ou d'autres avant lui. Résultat, le dessin gagne en cohérence, en vie, en énergie. On est loin des épisodes dessinés par Epting.
Le soucis qui s'est vite posé, par contre, c'est les retards qu'a pris la mini série, progressivement. En effet, rajouté au matraquage publicitaire qu'a opéré Marvel pour le lancement de Reborn, le retour du héros n'est pas très longtemps resté un secret, dans l'univers Marvel classique il a même commencé à réapparaître, alors que Reborn n'était même pas fini, tandis que la surprise a très vite été éventée sur les divers blog ou autres forums de discussion.

Personnellement, je ne suis pas trop entré dans ce jeu, j'ai préféré attendre et me régaler tranquillement. Mais la surmédiatisation, avec tout ces spoilers, commence à être un phénomène des plus désagréables. On a beau se dire qu'il ne faut tout simplement pas écouter, les boites d'édition fonctionnent de plus en plus sur une politique du buzz qui marche très bien sur les geeks qui veulent en savoir toujours plus avant les autres.

Il n'empêche, je me répète, que Reborn est un album exceptionnel, qui devrait même convaincre les plus réticents. En tout cas il prépare la suite avec panache. de nouvelles questions pointent le bout du nez comme: "Que va faire Bucky ?", "Steve Rogers va-t il reprendre son "uniforme", son bouclier ?". Dans l'immédiat, il semblerait qu'ils cohabitent ensemble... L'avenir nous en dira rapidement plus. On peut faire confiance en Brubaker !

A lire absolument !

(a préciser que cette édition en Hard Cover contient le prologue qui n'est sorti, initialement, qu'en format numérique. Ce prologue n'apparait pas forcément dans certaines éditions souples, comme celle éditée par Panini UK !)

Par , le