CAPITAINE LSD #1 Welcome to the 90's

voir la série CAPITAINE LSD
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Réflexions

Genre :

Intimiste

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782952123556

Résumé de l'album Welcome to the 90's

En 1989, après des années à combattre le crime au sein de la Sup'Europa, le charismatique Capitaine LSD (Andy Namite) décide de jeter l'éponge. En fait, il vient de subir une cruelle séparation avec la belle Psychebella et ne semble pas vraiment s'en remettre.
En 1994, alors qu'une pluie de météorites menace la Terre, le capitaine se demande s'il ne serait pas temps de revenir, de retrouver Psychebella, de redevenir le héros qu'il était...
Mais voilà, le temps a passé, l'alcool a coulé sous les ponts et entre délires poétiques et résolutions difficiles à prendre, Andy ne sait plus trop ou il en est, son époque est loin, les jeunes héros de maintenant sont tellement différents...

Par Fredgri, le 23/08/2010

Notre avis sur l'album Welcome to the 90's

Jim Dandy est un curieux pseudo, mais derrière ce "nom de plume" se cache un auteur très discret, mais passionné, avant tout.
Jim est donc tout droit issu de ce qu'on a appelé il y a une dizaine d'année la "Sémic-team", un groupe d'artistes qui œuvraient pour le compte des éditions Sémic, afin de ranimer un univers de personnages non utilisés depuis longtemps. De cette période, il en est surtout ressortie une incroyable énergie et des talents qui se sont ensuite bien affirmé dans le milieu de la BD.

Mais revenons à Jim Dandy. Il réalise ici un vieux rêve en s'auto-publiant. Le rêve de mettre en scène ce personnage décalé, avec un nom qui peut prêter à confusion, un univers très référentiel, un hommage en substance aux années 80.
Ici, le héros décide de tourner le dos à ces années qui arrivent et qui vont en quelques sorte s'éloigner de ses idéaux. Il reste nostalgique de cette inconscience qu'il aimait, de ce qui l'animait, lui et ses amis héros. On peut peut-être regretter que Jim ne développe pas davantage la période 80's, qu'il étire un peu trop les errances d'Andy et finit par quelque peu se répéter dans les angles. Néanmoins, il règne sur cet album une atmosphère très nostalgique qui nous ramène à nos années de lecteurs comics dans les années 80, des années d'insouciance ou les histoires fleuraient bon l'héroïsme désuet, mais à la fois efficace et entraînant.

Le scénario est donc assez habile, car il mêle plusieurs niveaux de lecture. On est parfois dans la parodie, dans l'hommage, dans la dérision, mais aussi dans une sorte de constat légèrement mélancolique, le tout avec un propos quand même très profond et plein de finesse.
Jim Dandy passe donc le cap de son premier album avec brio. D'autant que son dessin est lui aussi très bon. Un style tout en expression, avec un bon sens du cadrage et des ambiances.

Alors pourquoi le capitaine LSD ? Je ne pourrais pas vous répondre complètement, peut-être n'est-il qu'un prétexte pour à la fois détourner une iconographie très débridée et permettre ainsi à l'auteur de traiter de son sujet sans en avoir l'air. Toujours est-il que cet album est vraiment très intéressant et mérite toute l'attention du lecteur malgré une distribution assez discrète (je l'ai quand même vu à la Fnac et sur Amazon, ce qui est en soi une très très bonne chose)

En plus, nous pouvons retrouver, entre autre, des clins d'oeil d'autres participants, comme une pin-up de Paul Pope, de Phil Briones, de Chris Malgrain, de Sylvain Delzant... Du beau monde !

Bravo Mister Dandy !

Par , le

Les albums de la série CAPITAINE LSD

Nos interviews liées

Entretien avec Jim Dandy

Sceneario.com : Tout d'abord, ce qui me vient tout de suite en tête c'est pourquoi "Jim Dandy", c'est une référence à ce chanteur américain des années 70 ?
Jim Dandy : Jim Dandy , c'est à la fois une marque de chaussures dans la série TV "Twin Peaks", une expression d'argot américain qui signifie "formidable" (mais de façon ironique). C'est aussi le nom d'un comic book des années 50 et un chanteur de hard un peu FM avec une jolie coupe de cheveux... Je pense que je me situe à peu près entre les 4.
Sceneario.com : J'aimerais bien que tu nous parles un peu de ton parcours jusque là, des années Sémic et depuis... De ton travail d'illustration etc.
Jim Dandy : Pour moi, tout à commencé le jour où j'ai dessiné une jolie voiture rouge pour ma mère et qu'elle l'a accroché au mur de la cuisine, elle avait l'air tellement fier de moi que j'ai eu envie de recommencer [...]

Lire la suite ›