CANDELABRES #1 Solédango

voir la série CANDELABRES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Sortie :
ISBN : 2840552566

Résumé de l'album Solédango

Paul Klaheit n'a pas l'usage de ses jambes, mais aime monter à cheval pour autant. Un jour qu'il est parti en balade sur le cheval de son ami David, il se retrouve piégé dans un incendie de forêt, et son cheval prend peur, le jetant à terre. Il ne doit son salut qu'à un mystérieux individu nommé Julien Solédango, qui le sauve du feu... et par la même occasion, lui rend l'usage de ses jambes...
C'est cette histoire que le même Paul Klarheit raconte à un homme qui a été retrouvé nu et la mémoire vide dans un parc, en pleine nuit...
Ce que Paul précise, c'est que le miracle qui lui a rendu ses jambes n'en est pas vraiment un, et qu'il y a un prix à payer pour cela...

Par Siam L'archiviste, le NC

Notre avis sur l'album Solédango

Découverte de la série Candélabres d'Algésiras, qui ne semble comporter que trois tomes pour l'instant, ou au total, et à vrai dire, un vrai bonheur de lecture. Le dessin n'est pas transcendant, pas exceptionnel, mais franchement, j'ai adoré. Il colle à l'histoire. mais rien de surprenant, lorsque l'on sait qu'Algésiras assume les deux rôles...
Pour être simple, cette histoire de Candélabres m'a vraiment plue, et j'ai accroché tout de suite à ce personnage qui raconte une histoire passée, dont on connaît quelques aboutissants, mais pas tout, ce qui maintient en haleine sans aucune peine. Ce premier tome est rythmé vraiment agréablement et l'histoire suit son cours en emmenant le lecteur au gré des flashbacks, qui sont bien maîtrisés. J'ai lu quelque part, que cette auteur (car je le sais désormais, c'est une femme ;o)) craque que le travail d'Andreas, de Cosey ... eh bien, laissez-moi vous le dire tout net, elle n'a pas moins de talent que ceux-là ! Bref, la lecture de cet album fut un moment de plaisir, et c'est avec une impatience non dissimulée que je suis sauté sur le deuxième tome... Rendez-vous pour la deuxième lecture donc...

Par , le

« Candélabres » est une BD qui, d’après mes sources , serait méconnue du grand public. .
Ce 1er tome, intitulé « Solédango » n’est pourtant pas dépourvu de qualités.

Flamboyant

L’intrigue est très travaillée et passionne d’emblée. Qui sont donc ces mystérieux candélabres aux pouvoirs si étranges ?
On se retrouve projeté dans un univers flamboyant, tant par les couleurs que par les personnages , par exemple celui du jeune héros, Paul, tout feu tout flamme ;o)

Flash back

L’histoire fonctionne en mode flash back, cela incite donc le lecteur à tenter de deviner, au fur et a mesure du récit, les faits qui ont conduit à voir ce qu’il voit : en l’occurrence, un jeune homme en fauteuil roulant qui conte son étrange histoire à un amnésique.
Solédango , onomastiquement évoque le soleil ,mais c’est surtout une puissance mystérieuse qui protège le jeune Paul. Il est à la fois unique et multiple , c’est l’origine et sans doute aussi la fin du mystère de la « source »

En ce qui concerne le dessin, j’exprimerai quelques regrets : je le trouve parfois trop rigide, l’expression du mouvement manque, à tel point que les personnages, surtout Solédango sont à la limite du hiératique . Toutefois, il ne faut pas être trop sévère car la scénariste et aussi la dessinatrice , ce qui suppose une somme de travail non négligeable.
En espérant que Solédango fasse ultérieurement des étincelles, ce qui ne serait pas immérité, loin de là, je vous laisse reprendre le flambeau de ma lecture ;o)

Par , le

Les albums de la série CANDELABRES

Nos interviews liées

Les auteurs de Bluehope chez Glénat

Questions pour Nadine Thomas (Coloriste)
SCENEARIO.COM: Nadine, peux tu te présenter en quelques mots?
Oui.Nadine Thomas, née le 19 avril 1973 à Meulan (oui trente ans cette année, vos calculs sont bons).
J'habite depuis 4 ans à Bordeaux, ville que j'affectionne particulièrement malgré son taux d'humidité !
Je suis coloriste depuis...1997, oui c'est çà, entre autres des séries Candélabres (éd.Delcourt), Les Teigneux (éd.Soleil) et bien sûr Bluehope chez Glénat.

SCENEARIO.COM: Combien de temps pour faire cette première BD?
Pour le 1er tome de Bluehope vous voulez dire ?
A franchement parler je ne peux pas vous dire exactement car à ce moment là, comme aujourd'hui, je travaillais sur d'autres séries en parallèle, donc j'ai pas mal alterné, me consacrant à l'une ou l'autre selon l'arrivage des planches (il ne faut pas oublier que le travail de coloriste dépend beaucoup du "rendement" du dessinateur ou de la dessinatrice) [...]

Lire la suite ›