CANARDO #13 le buveur en col blanc

voir la série CANARDO
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Ligne Rouge

Genre :

Policier

Sortie :
ISBN : 2203335556

Résumé de l'album le buveur en col blanc

Canardo est engagé comme garde du corps par Raymond Paquet pour l’aider à découvrir le meurtrier de son frère René. Raymond pense que le meurtrier vient du crapaunais, une région viticole que son frère a malmené dans la dernière édition du guide Paquet et Paquet. Raymond, Canardo et Lucien le chauffeur vont se faire passer pour des dessinateurs belges venu chercher du vin dans la région. Ils vont visiter les caves pour essayer de trouver avec quel vin on a empoisonné René.

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album le buveur en col blanc

Canardo est une très bonne série, j’ai rarement été déçu et encore une fois, c’est un bon album. L’enquête progresse tout le long de l’album avec les classiques fausses pistes avant le dénouement final. On y retrouve tous les éléments qui m’ont plu dans les précédents .La même ambiance que dans les polars noirs. Les commentaires cyniques et désabusés adapté à la situation. Le commissaire Garenni qui comme d’habitude ne comprend rien et est a côté de la plaque. Par contre ce qui est étonnant c’est qu’il n’y a pas de jolie fille qui met le moral de Canardo a zéro.

Par , le

Les albums de la série CANARDO

Nos interviews liées

Un entretien avec Benoit Sokal

Un entretien avec Benoit Sokal


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

KRAA T1 par Benoît SOKAL chez Casterman

Sceneario.com : Bonjour Benoît, En ce mois de septembre 2010, sort chez Casterman votre nouvelle série intitulée Kraa, une sorte de western dramatique aux accents écologiques et fantastiques dans lequel il est question d'une vengeance. Comment est née cette histoire ?
Benoît Sokal : La genèse est un projet de jeu vidéo dans lequel le joueur incarnait un oiseau. Une sorte de simulateur de vol organique. Ce projet est resté en sommeil faute de moyens financiers suffisants. Mais, dans mon esprit, l’idée a fait son chemin et s’est transformée : c’est devenu petit à petit une vraie histoire avec des protagonistes et des situations qui n’appartiennent en définitive qu’à la bande dessinée. Sceneario.com : Le fait de revenir dans ce type d'équipée réaliste ne vous a-t-il pas posé un problème de transition entre le jeu vidéo (L'Amerzone, Sybéria, l'Ile noyée…), les enquêtes de Canardo et Kraa ?
Benoît Sokal : J’avais une grande envie de revenir à la bd et de retrouver le dessin si particulier à cet exercice graphique : cette sorte d’ascétisme presque sportif, cet entrainement de la main dont on constate les progrès au fur et à mesure que les planches s’accumulent [...]

Lire la suite ›