CAMERA CAFE #3 Ca va déchirer ce soir

voir la série CAMERA CAFE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Jungle

Sortie :
ISBN : 2874420212

Résumé de l'album Ca va déchirer ce soir

Suite des aventures des célébres buveurs de café !
On retrouve nos héros dans des séries de gags en une planche ou deux, entre les problèmes de couple de Jean-Claude, les techniques de drague de Sylvain, les vacheries d'Hervé, et les coups de poing d'André.

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album Ca va déchirer ce soir

J'étais impatient et plutôt content d'avoir cette suite entre les mains (j'ai malheureusement sauté le tome 2...).
J'avais beaucoup aprécié le premier tome malgré les critiques souvent négatives que l'on pouvait lire par ci par là.
J'avoue ne pas trop savoir ce que valait le tome 2, mais franchement ce tome 3 m'a énormément déçu !
Déçu par ce que je n'ai pas retrouvé ici l'esprit Caméra Café que l'on retrouvait dans le premier tome. On a l'impression ici d'avoir une bd remplie de gags, plus ou moins drôle, plus ou moins gras et plus ou moins vu et revu, mais franchement pas dans la ligne de la série télé.
Je ne peux pas dire qu'elle m'ait fait rire, et du coup, lorsque l'histoire ne vous captive pas, vous faites encore plus attention aux dessins, ce qui n'est pas forcément le mieux dans cet album non plus.
Deux points positifs tout de même, les personnages sont toujours très ressemblants, ce qui est assez sympa, et surtout cette BD soutient le commerce équitable (ce que je fais aussi en achetant mon café ;-))

Par , le

Les albums de la série CAMERA CAFE

Nos interviews liées

Georges Van Linthout

Sceneario.com: Georges Van Linthout, bonjour, et merci d'être parmi nous. Pour aider les lecteurs qui ne te connaissent pas, je vais te présenter un peu : Tu es Dessinateur, Scénariste, Décorateur, Styliste, euh... polyvalent ?

Georges Van Linthout: J'ai 44 ans, 4 enfants de 20, 18, 16 et 12 ans (un garçon, une fille, un garçon, une fille). Je vis en Belgique, dans le village de Cheratte où je suis né, c'est un village qui se situe près de la ville de Liége et qui fait partie de la commune européenne la plus au nord où on parle encore le français, elle se trouve effectivement à 9 kilomètres de la frontière hollandaise. Je vis dans une maison entourée de vergers menacés par la spéculation immobilière. J'ai la chance de vivre dans un cul-de-sac, ça protège de la circulation et du bruit. Les décors de ce village sont en grosse partie ceux que l'on retrouve dans « La nuit du lièvre ». Comme mon nom ne l'indique pas, je suis belge francophone. d'origine lointaine flamande [...]

Lire la suite ›