Immersion au coeur du 36, quai des Orfèvres

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LA MARTINIERE

Genre :

Beaux livres

Document

Policier

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782732466002

Résumé de l'album Immersion au coeur du 36, quai des Orfèvres

 
Pendant quatre mois, de mars à juin 2014, Raynal Pellicer (réalisateur de films documentaires pour la télé) a obtenu l’autorisation exceptionnelle de suivre les policiers du mythique 36 quai des Orfèvres dans leurs missions. Cet ouvrage de plus de 200 pages, très fourni en textes et richement augmenté par les illustrations du talentueux Titwane, est un compte-rendu captivant de cette expérience rare.
 

Par Sylvestre, le 04/11/2015

Notre avis sur l'album Immersion au coeur du 36, quai des Orfèvres

 
Après avoir écrit entre autres le livre Enquêtes générales : Immersion au cœur de la Brigade de répression du banditisme (également aux éditions de La Martinière), Raynal Pellicer a bien fait de retenter l’aventure en s’attaquant cette fois au mythique 36 quai des Orfèvres. Après avoir obtenu la permission de mener à bien son projet pendant quatre mois, il nous revient avec ce livre, un nouveau superbe ouvrage dont l’intérêt et le traitement du contenu le partagent avec la qualité des illustrations.

On est prévenu assez rapidement : au 36, on ne peut pas parler d’un rythme de travail régulier. Certains dossiers sont très vieux et demanderont encore beaucoup de temps, certaines affaires au contraire sont très vite réglées. Enfin, il n’y a pas des crimes à déplorer tous les jours ; en tout cas, au 36, on n’en "rentre" pas un tous les jours. Le début de la période d’observation de Raynal Pellicer est d’ailleurs un peu décevant : le reporter aurait forcément aimé commencer sur les chapeaux de roues avec une affaire du tonnerre ! Mais il n’en fut rien mais, éditorialement, ce n’était pas plus mal puisque ça lui a permis de composer le début de ce livre par des explications sur les services, leurs fonctionnements et leurs méthodes, sur les lieux dans lesquels tout ça se passe, et sur les gens qu’il a côtoyés.

Viennent ensuite différentes "affaires"... On rentre alors dans le vif du sujet : on accompagne les équipes, on découvre la scène de crime, on suit l’enquête et on assiste à l’interrogatoire du meurtrier présumé... On y est ! Et c’est très bien fait ! Le texte, agréable à lire pour son style et pour sa jolie typographie, est très intéressant, très instructif et est en outre vivant : l’auteur nous rapporte ce qu’il entend, ce qu’il apprend... Son exposé est très sérieux, mais il ne s’interdit néanmoins pas des réflexions propres qu’il nous livre. On est loin du rapport froid. L’auteur découvre les choses, comme nous, ses réflexions auraient pu être les nôtres. Certains textes font un peu "pavés", d’autres retranscrivent des dialogues ou des interrogatoires et sont donc plus aérés. Mais tout est captivant, et même les textes les plus compacts se parcourent donc sans difficulté.

Les illustrations réalistes de Titwane sont superbes. En noir et blanc ou en couleurs, à l’encre de Chine ou à l’aquarelle, elles viennent appuyer le texte avec maestria. Que ce soit des portraits, des scènes de mission ou des "zooms" sur des objets en particulier, elles sont toutes d’une excellente qualité.

Brigade criminelle : immersion au cœur du 36, quai des Orfèvres est une lecture très intéressante, un gros livre dont vous auriez pensé qu’il vous durerait plus longtemps mais qui vous passionnera et que vous dévorerez donc ! C’est un excellent reportage de papier prouvant au passage (si besoin encore était) que le dessin peut tout aussi bien que la photo ou la vidéo être un art adéquat pour montrer les choses au mieux.

Une superbe découverte, vivement conseillée !

Par , le