BOUNCER #8 To hell

voir la série BOUNCER
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

GLENAT

Genre :

Western

Sortie :
ISBN : 9782723487009

Résumé de l'album To hell

Sakayawea et le bébé qu'elle attendait ont été assassinés. Job est gravement blessé. Celui qui a fait ça se nomme Pretty John. Il est le fils d'Ugly John, le directeur du pénitentier de Deep End. Le Bouncer est en colère. Celui qui a fait ça doit payer. Il se fait mandater pour aller le chercher et le ramener à Barro City pour qu'il y soit jugé. Mais la route est longue pour se rendre à Deep End. Et quand à ce qui attend le Bouncer sur place, l'enfer aurait un goût de paradis à côté...

 

Par Berthold, le 27/11/2012

Notre avis sur l'album To hell

Enfin, il est de retour. Le Bouncer revient chez vos libraires avec un tome 8 particulièrement infernal !
La série a changé d'éditeur. Dorénavant, cela sera chez Glénat que vous lirez les aventures du manchot.

Jodorowsky signe ici un tome excellent de bout en bout. Il n'y a rien à redire sur le scénario. Drames, actions, violence... Tout y est pour vous prendre par les tripes et vous faire passer un grand moment de lecture.
Ce tome est excellent du fait de sa construction. Cela commence par un Bouncer perdu sur des montagnes enneigées et attaqué par des loups. Puis, il nous raconte comment il s'est mis dans ce pétrin. On le découvre saoul, jouant aux cartes lorsqu'il apprend que Sakayawea a été tuée, ainsi que son bébé. Nous entendons les témoins de la scène raconter comment cela s'est passé. Là, tout comme le Bouncer, nous sommes révoltés par ce crime odieux, on a envie de le suivre pour retrouver ce salopard de Pretty John.
Le scénariste a le chic pour nous entrainer dans des récits captivants et prenants. Ici, il n'y a pas à dire, Jodorowsky nous gâte !

Mais ce n'est pas la seule surprise de ce livre, puisqu'on admirer l'incroyable travail de Boucq. Il y a pas à dire, sur Bouncer, l'artiste fait un boulot remarquable. Il offre au genre western les plus belles planches jamais vus dans le style. Jean Giraud n'étant plus là pour nous offrir du Blueberry, Boucq s'impose comme le digne héritier !
Sur ce tome 8, on trouve des scènes vraiment surprenantes et époustouflantes. Tenez, jetez un oeil au combat contre l'ours, par exemple.

To Hell est un nouveau tome du Bouncer qui est l'un de mes coups de coeur de ces derniers mois. L'une des œuvres qu'il ne faut pas rater ces jours ci. Boucq et Jodorowsky font de cette saga un sans faute, un des chefs d'oeuvres du neuvième art.
Vivement la suite de ce tome pour découvrir comment le Bouncer se sortira de ce pétrin. En attendant, allez en enfer avec lui, vous ne regretterez pas le voyage !

 

Par , le

Les albums de la série BOUNCER

Nos interviews liées

Rencontre avec François Boucq pour XIII mystery

Sceneario.com : Pourquoi le choix du Colonel Amos ?
François Boucq : Le scénario était bien, le personnage intéressant graphiquement et au niveau du contenu, psychologiquement. Il est complexe et manipulateur. Il est bourré d’ambigüités, il a une apparence très froide, c’est quelqu’un qui a eu une vie émotionnelle chaotique.
Il a une profondeur et une ambigüité sur différents plans. C’est un homme qui cherche à ourdir des complots et qui est lui-même perturbé par le complot de la vie.  
Sceneario.com : A-t-il été difficile pour vous de vous approprier le personnage ?
François Boucq : Non, c’est comme faire une histoire avec un acteur, il a sa physionomie, on prend le personnage avec ses codes vestimentaires, sa morphologie, sa psychologie, on le fait jouer [...]

Lire la suite ›