BOUNCER #4 La vengeance du manchot

voir la série BOUNCER
Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Western

Sortie :
ISBN : 273161725X

Résumé de l'album La vengeance du manchot

Le Bouncer galope vers la ferme des Malones, pour les prévenir de l'attaque de leur ferme par la bande de Garrack, qui est aux ordres de Cooper.
L'affrontement sera violent et tragique...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La vengeance du manchot

Je crois vous avoir déjà dit que je suis un fan du genre Western.
Et la série BOUNCER, c'est du très bon western. La première fois que j'ai lu le 1er tome de cette saga, ce fut un choc. Un de ces coup de foudre qui arrive rarement en lisant un bouquin.
En ce mois de juin, est sorti le tome 4. Et donc, le coup de foudre est encore là. Ce tome 4, suite du précèdent, débute par une scène qui risque de devenir culte et anthologique : l'attaque de la ferme sur à peu pres , 20 planches. Mais 20 planches qui vous prennent, qui vous font sentir la poudre, le sang, le feu. Une scène digne d'un Sam Peckinpah. Boucq laisse éclater son talent (et l'on s'imagine ce qu'il aurait pu faire si la série "Blueberry 1900" fut accepté). Ces dessins sont magnifiques : il sait dessiner les gueules comme pas d'autres.Les grands espaces sont bien rendus. On s'y croirait. Quand à Jodorowsky, son scénario est tres bien ficelé, original et il ne se perd pas dans des méandres métaphysicoplanétaire. Il reste sobre et signe du tres grand western.
On en apprends un peu plus sur le Bouncer, qui était son père et on termine sur..une surprise qu'il faudra attendre dans le tome suivant pour avoir la fin de ce cycle.
Un western à découvrir (ou redécouvrir) d'urgence.

A l'occasion de la sortie du tome 4 de cette BD, les Humanoïdes associés ont ouvert un site qui lui est dédié...

Par , le

Les albums de la série BOUNCER

Nos interviews liées

Rencontre avec François Boucq pour XIII mystery

Sceneario.com : Pourquoi le choix du Colonel Amos ?
François Boucq : Le scénario était bien, le personnage intéressant graphiquement et au niveau du contenu, psychologiquement. Il est complexe et manipulateur. Il est bourré d’ambigüités, il a une apparence très froide, c’est quelqu’un qui a eu une vie émotionnelle chaotique.
Il a une profondeur et une ambigüité sur différents plans. C’est un homme qui cherche à ourdir des complots et qui est lui-même perturbé par le complot de la vie.  
Sceneario.com : A-t-il été difficile pour vous de vous approprier le personnage ?
François Boucq : Non, c’est comme faire une histoire avec un acteur, il a sa physionomie, on prend le personnage avec ses codes vestimentaires, sa morphologie, sa psychologie, on le fait jouer [...]

Lire la suite ›