BODOI #106 Numéro Vert

voir la série BODOI
Dessinateurs :







Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

BODOI

Genre :

Presse

Sortie :

Résumé de l'album Numéro Vert

"En avril ne te découvre pas d'un fil"
Mais, amis lecteurs, vous pouvez vous mettre à l'abri, bien au chaud pour lire votre Bo Doï. Sous une belle couverture de Léo pour sa nouvelle série Antarès, découvrez ce qui nous attend en ce mois d'avril 2007.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Numéro Vert

L'événement pour la revue, c'est le changement à la rédaction du journal. Pour l'instant, il n'y a pas de bouleversement dans la mise en page. Ce serait pour la rentrée 2007 qu'apparaitra, normalement, une nouvelle formule.

Bref, revenons à ce numéro qui nous propose de riches interviews de Léo, Bilal pour Quatre, l'ultime opus de sa Tétralogie du Monstre, Plessix pour la sortie du tome 2 du Vent dans les sables, Yves Sente et Boucq pour Le Janitor, un nouvel enquêteur qui nous changera des agents du F.B.I, C.I.A, ou autre I.R.$, Séra pour Lendemain de cendres ou Jim et Fane pour Petites éclipses. Léturgie nous parle du Roman de Renart.
La page comics fait la part belle à l'oeuvre de Quesada Father. Nous trouvons un extrait du carnet de voyage d'Alary. Nous pouvons découvrir la nouvelle série Cassio de Desberg et Reculé, ainsi que la suite de Malefosse et de la fin du Complexe du Chimpanzé.
Et toujours, notre ami le pinailleur, le calendrier des sorties, l'agenda des diverses manifestations et quelques chroniques sur les nouveautés.

Un bon numéro vert qui parle aussi d'écologie.

Par , le

Les albums de la série BODOI

Nos interviews liées

Rencontre avec François Boucq pour XIII mystery

Sceneario.com : Pourquoi le choix du Colonel Amos ?
François Boucq : Le scénario était bien, le personnage intéressant graphiquement et au niveau du contenu, psychologiquement. Il est complexe et manipulateur. Il est bourré d’ambigüités, il a une apparence très froide, c’est quelqu’un qui a eu une vie émotionnelle chaotique.
Il a une profondeur et une ambigüité sur différents plans. C’est un homme qui cherche à ourdir des complots et qui est lui-même perturbé par le complot de la vie.  
Sceneario.com : A-t-il été difficile pour vous de vous approprier le personnage ?
François Boucq : Non, c’est comme faire une histoire avec un acteur, il a sa physionomie, on prend le personnage avec ses codes vestimentaires, sa morphologie, sa psychologie, on le fait jouer [...]

Lire la suite ›