BLUE NOTE #1 Les dernières heures de la prohibition

voir la série BLUE NOTE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Sortie :
ISBN : 9782205068535

Résumé de l'album Les dernières heures de la prohibition

Les années 30, New York, J-30 avant la fin de la prohibition. Jack Doyle est un ancien boxeur, une gloire. Un jour, il s’est promis de ne plus remonter sur le ring. Mais voilà, sa route croise à nouveau celle de Théo qui lui demande de revenir et de participer à un dernier match, contre Walker, un autre boxeur qu'il avait affronté il y a cinq ans. Doyle accepte et retrouve son ancien coach, Coburn pour le remettre au niveau. Un dernier match et Doyle tourne la page. Sauf qu'il va mettre le doigt dans un engrenage qu'il risque de ne pas pouvoir arrêter...

 

Par Berthold, le 07/09/2013

Notre avis sur l'album Les dernières heures de la prohibition

Blue Note, un titre qui nous donne l'impression d'entendre de la musique. Mais la couverture nous fait comprendre que ce ne sera pas un récit optimiste.

Blue Note, c'est un polar, un récit noir, mettant en scène une ancienne gloire de la boxe, qui se fait avoir et qui doit faire payer à ceux qui se sont moqués de lui.
Les auteurs, Mathieu Smoke City Mariolle et Mikael Bourgoin, nous offrent, avec ce premier tome, un récit d'une grande et rare qualité. Ils s'attachent à nous présenter Jack Doyle, pour ensuite nous le rendre attachant et le prendre en pitié, quelque part. Ils nous racontent avec un certain réalisme ces derniers jours de la fin de la prohibition. L'ambiance y est. L'atmosphère aussi. On retrouve tous les bons ingrédients d'un excellent roman noir : la ville, le speakeasy, la musique, le jazz, des malfrats, un arnaqueur, une femme fatale et le héros taciturne. Mariolle et Bourgoin s'appliquent à bien faire ressortir l'atmosphère de ce récit et de bien en imprégner le lecteur. Il y a des scènes qui sont vraiment magnifiques. D'autres plus rudes, mais en aucun cas, Blue Note ne nous laisse indifférent. L'intrigue nous embarque dès les premières pages et ne nous lâche plus jusqu'à la dernière case, jusqu'à l'heure où la prohibition prend fin.

L'artiste Mikael Bourgoin, qui s'était fait connaitre, en tant que dessinateur,  sur Le Codex Angelique (scénario de Thierry Gloris), réalise un superbe travail sur les planches de Blue Note. L'encrage assure l'atmosphère particulière de l'histoire. Son style fonctionne à merveille. Les scènes des matches de boxe sont vraiment époustouflantes et réalisées avec une certaine maestria.

Blue Note, Les dernières heures de la prohibition est, pour moi, une des plus belles oeuvres de cette rentrée. C'est un récit qui nous change un peu d'autres livres aux histoires plus convenues. C'est un vrai plaisir de lecture que je ne peux que vous conseiller sans hésiter !

 

Par , le

Les albums de la série BLUE NOTE

Nos interviews liées

Smoke City

SCENEARIO.COM : Bonjour Benjamin et Mathieu. Trois ans après la sortie du premier tome de Smoke City, sort le tome 2 .Qu’est ce qui a fait que cela a pris du temps pour arriver au bout de ce tome ?
Mathieu MARIOLLE : Beaucoup d’événements personnels et beaucoup de boulot. La principale raison, c’est que la Bd n’est pas l’occupation première de Benjamin. Entre designs de film, couvertures de romans, designs de jeux vidéo, il est très occupé et demandé. Malheureusement, Smoke City a pris du temps, mais on a bien pu le peaufiner. Benjamin CARRE : C’est vrai que trois ans c’est bien long quand on se place du coté des lecteurs. Un tome un pointe le bout de son nez, et puis… plus rien ? Ah si, pouf trois ans après, le tome 2 débarque comme sortit d’un vieux souvenir presque effacé ! Mais il y a un paramètre qui n’est pas pris en compte quand on présente les choses de ce point de vue : le premier tome ne s’est pas fait en vingt secondes [...]

Lire la suite ›

Thierry GLORIS & Mikael BOURGOIN pour Le Codex Angélique tome 2

SCENEARIO : Bonjour Thierry. Bonjour Mikaël 
Pouvez-vous faire une présentation de Thierry Gloris et de Mikaël Bourgoin pour les internautes : sur votre parcours avant la publication de votre première BD Le Codex Angélique ?

Thierry Gloris : J’ai commencé par des études d’histoire que j’ai poussées jusqu’au DEA, puis je suis passé par une licence de communication. Avant de me lancer sur la voie logique du CAPES pour devenir professeur, j’ai réfléchi à ce que je voulais faire et je me suis rendu compte que ce qui m’importait le plus n’était pas l’histoire mais raconter DES histoires. J’ai alors commencé, avec un ami qui faisait les Beaux-Arts, à monter des projets pour l’édition. J’ai progressivement rencontré de nouvelles personnes (professionnels, dessinateurs amateurs, éditeurs…) qui m’ont orienté, critiqué, et j’ai dû prendre mon bâton de pèlerin car le chemin allait être long avant de décrocher le saint Graal du premier contrat [...]

Lire la suite ›

Mathieu Mariolle et Benjamin Carré pour Smoke City

Sceneario.com : Bonjour. Alors, vous voilà arrivés au bout d’une longue tournée de dédicaces ?
Mathieu Mariolle : Oui et c’était de très bons moments. Smoke City a été bien reçu partout et nous avons rencontré des lecteurs enthousiastes. Mais nous ne sommes pas mécontents d’avoir fini car ces séances s’ajoutent à notre travail quotidien. Cela nous éloigne aussi un peu de nos familles bien qu’une grande partie des rencontres avec le public se soit faites dans la région parisienne, donc chez nous. Sceneario.com : Comment en êtes-vous venus à travailler ensemble ?
Mathieu Mariolle : J’avais acheté le collectif Vampires (Carabas) et j’ai pris une claque énorme en découvrant le travail de Benjamin. Il dessinait des choses que j’avais en tête [...]

Lire la suite ›