ATTENTION : CONTENU RESERVE
A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités.
En affichant cette page, vous déclarez prendre vos responsabilités vis-a-vis de ce contenu.

Afficher Sortir

Bloody september

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

KSTR

Genre :

Adulte

Drame

Horreur

Policier

Pornographie

Sortie :
ISBN : 9782203021990

Résumé de l'album Bloody september

En cette fin d'année 2000, une belle neige recouvre la cité cosmopolite de New York. Mais cette blancheur immaculée va se teinter de rouge. En effet, du haut d'un des immeubles de Manhattan, se suicide une jeune femme d'origine asiatique. L'inspecteur Pezzulo se charge de l'affaire. A la suite de l'autopsie de la défunte, le policier voit son enquête s'orienter vers le milieu de la pornographie de bas de gamme où se pratiquent des actes avilissants. Mais en cet environnement dépravé, circule un dingue de forte corpulence, Ed, qui n'hésite pas à embarquer des jeunes femmes pour les égorger par la suite. La belle Louise est dans son collimateur si bien que lorsqu'elle disparaît, son amie Anita fait appel à l'inspecteur Pezzulo. Entre problème de couple et affaires en nombre, une enquête longue semble se préparer. Qu'est ce que l'avenir peut bien réserver à ce policier et à… tous les new-yorkais ?

Par Phibes, le 01/11/2009

Notre avis sur l'album Bloody september

Il l'avait annoncé dans la dernière interview qu'il a donné pour Sceneario.com. Will Argunas, par l'intermédiaire des éditions Casterman, lance, plus inspiré que jamais, un nouveau one-shot aux ambiances américaines qui devrait en secouer plus d'un.

En effet, cet auteur, gorgé de culture yankee, nous sert une nouvelle enquête policière qui, cette fois-ci, nage dans le nauséabond superbement maîtrisé. S'il y est certes question de meurtre, on pénètre grassement les bas-fonds de l'amoralité et de la débauche, couronnés par les actions monstrueuses d'un sérial-killer des plus retors, sournois et insaisissable.

Pour faire le lien entre les évènements dramatiques qu'il distille à coup de scènes chocs, Will Argunas fait intervenir contrairement à "Missing" et "Black Jake", un policier modèle, l'inspecteur Pezzulo. Ce personnage, grevé par un problème de couple, va aller, pareillement au lecteur, de surprises en surprises, au fur et à mesure que son enquête avance. Pour ce faire, l'auteur séquence savamment son récit en l'étalant sur une période donnée pour aboutir à l'évènement tragique dont il souhaitait être rapporteur à sa manière. Son intrigue à tiroir fait preuve d'une maîtrise scénaristique confirmée qui renvoie le lecteur dans des considérations amères.

Bien sûr, l'histoire interpelle par sa crudité mais fait aussi la part belle à des réflexions personnelles sur le monde soi-disant moderne. Elle permet également de faire des analyses poussées sur les personnages que l'on croise au gré des quelques 113 pages tel l'inspecteur lui-même ou l'affreux Ed. Ainsi, "Bloody september" fait mouche et nous régale de son style angoissant et sombre.

Au niveau dessin, Will Argunas conserve sa méthode en travaillant d'après photos. De son trait vivace moins hachuré qu'auparavant semble-t-il, il croque la vie new-yorkaise dans une imprécision graphique redoutable et explicite. Ayant cette fois-ci opté pour un travail 100% Argunas, il parvient à créer des ambiances sombres et colorées, suffisamment probantes pour nous imprégner de son univers angoissant. Ses personnages dégagent un charisme débordant, surtout Ed qui, de par ses mimiques et ses agissements macabres, transpirent la folie meurtrière.

Inquiétant et tellement envoûtant, "Bloody September" est un ouvrage dense, aux volutes épaisses, qui donnera bien des frissons à ceux qui oseront tourner ses nombreuses pages ensanglantées. Âmes sensibles s'abstenir !
 

Par , le

Nos interviews liées

Entretien avec Will Argunas et Marie Moinard

Interview réalisée par melville en janvier 2012 à l’occasion de la réedition de Bleu(s) de Will Argunas chez Des Ronds dans l’O

WILL ARGUNAS Sceneario.com : Bleu(s) traite de la maltraitance des enfants, que représente le choix de cette thématique pour vous ?
Will Argunas : L’envie de parler des plus faibles, d’un épisode de mon enfance (chute dans un couloir et coma bref à l’école), de compenser avec un truc chaleureux (mes rapports avec mes parents, et surtout mon père, pour m’avoir toujours soutenu dans ce choix difficile d’auteur bd). Quand j’ai écrit et dessiné Bleu(s), je vivais à Paris dans une studette, et j’étais caissier chez Ed pour vivre. Je venais de passer 3 ans sur un projet bd d’héroic fantasy, qui n’a jamais abouti (je ne pense pas être fait pour ce type de récit de toute façon), et de cet échec est né Bleu(s) [...]

Lire la suite ›

L'HOMME SQUELETTE par Tony HILLERMAN & Will Argunas

Sceneario.com : Bonjour Will ! Le mois d'avril prochain, sort ton dernier album, L'homme squelette, issu d'un roman de Tony Hillerman et édité chez Casterman. Qu'est-ce qui t'a poussé à adapter cet auteur et pourquoi avoir choisi l'un des derniers romans de la saga policière qu'il ait écrit liée à la police tribale Navajo? Est-ce une volonté personnelle ou plutôt conduite par ton éditeur ?
Will Argunas : Disons que ça faisait quelque temps que je n’avais pas lu de roman paru chez Rivages, bien qu’étant un grand lecteur de polar, tout genre et tout éditeur confondu. Après avoir rencontré Laetitia Lehmann à BDBOUM en Novembre 2009, et avoir appris que je pouvais proposer un projet, alors que jusque là c’était quand même une collection réservée aux « grands », je me suis mis en quête de titres [...]

Lire la suite ›

Will ARGUNAS fait son jeu avec Black Jake

Sceneario.com : Bonjour Will ! En guise de mise en bouche, pourrais-tu nous expliquer ce qui t'a poussé à faire de la BD ?
Will Argunas : Comme beaucoup de personnes qui ont une idée très précise de ce qu’ils veulent faire "plus tard", j’ai toujours voulu être dessinateur de bd. Et avec le temps, l’énergie, la "foi", le travail, c’est devenu bien réel. A l’époque, je ne distinguais pas encore les enjeux que cela représente bien sûr. Et, si finalement je suis maintenant auteur de BD (j’écris mes propres histoires), c’est tout simplement par ce que j’ai des choses à dire, à exprimer, à exécuter. Sceneario.com : Quels sentiments ressens-tu en voyant tes ouvrages publiés à grande échelle chez un éditeur de renom ?
Will Argunas : C’est une grande fierté, un honneur, et déjà une belle récompense de mon parcours puisque j’ai commencé chez les petites éditions Triskel (qui n’existent plus aujourd’hui) à l’époque où j’étais caissier de supermarché [...]

Lire la suite ›