BLACKSAD #2 Artic-Nation

voir la série BLACKSAD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Animalier

Policier

Sortie :
ISBN : 2205051997

Résumé de l'album Artic-Nation

La société WASP (White Anglo-Saxon Protestant) est formé de Oldsmill, un tigre blanc maitre de la ville, Karup un ours blanc chef de la police, Huk un renard blanc et d'autres aimaux à pelage immaculé. Tous les autres habitants ne sont que des débris de la société. Si la police n'est pas capable de maintenir l'ordre, alors ce seront les gros bras du parti raciste d'Artic-Nation, cagoulés et armés jusqu'aux dents, qui se chargeront de les pendre haut et court.
Blacksad, le chat détective, enquête sur la disparition d'une enfant de couleur... Epaulé par un reporter d'un magazine à scandales, il va mettre les pattes dans un engrenage aux multiples rouages, et il n'est pas au bout de ses surprises.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Artic-Nation

Quand on connaît la première BD de Guarnido et Diaz Canales, il est certain qu'on se précipite sur le tome suivant... et ce deuxième tome ne me fera pas mentir, puisqu'il est tout aussi exceptionnel que le premier. Je ne saurais dire si Guardino s'est amélioré dans son dessin ou pas, étant donné que c'est d'une qualité et d'une réussite hors du commun.
Les animaux ont des expressions, des regards, des attitudes d'un réalisme extraordinaire, on dirait à s'y méprendre des humains !.
Le scénario est prenant, palpitant, mais aussi glauque et dur.
Une fois de plus, on va entendre parler de Blacksad pendant un bon moment, et c'est tant mieux car c'est mérité.

Par , le

WOOOOOOAAAAAAAA!!!!!!!Génial! Extraordinaire! Somptueux! Magnifique!! Sublime!!! Incroyable!!!
Bon, alors, moi, j'ai beaucoup aimé (au cas où vous n'auriez pas compris...). Le dessin est vraiment parfait (une expression aussi humaine sur des visages animaux, j'avais plus vu ça depuis... jamais?!). Le scenario est excellent, l'histoire de racisme entre les animaux blancs et noirs est vraiment bien trouvée et exploitée.
Et puis, l'intrigue générale est terrible. Un petit bémol toutefois qui n'en est pas vraiment un : j'ai préféré l'atmosphère du premier, moins enneigée, plus sombre, mais après, ce n'est que du détail.
A lire ABSOLUMENT!!!

Par , le

Ce deuxième opus se dévore tout d'abord des yeux ; en effet le dessin est magnifique, les attitudes, grimaces et autres mimiques des personnages, animaux humanisés, sont d'une grande richesse, un modèle du genre !
Le scénario est plus profond que sur le premier tome, mais tout autant référencé (les vieux polars, dont l'intrigue tournent autour du racisme, pullulent), j'aurais moi aussi plutôt tendance à préférer aussi les lumières du premier tome ! Néanmoins cet album est un exemple du genre, l'intrigue est très bien menée, efficace, elle est pleine de rebondissements et laisse vraiment une grande marge de manoeuvre au dessinateur pour qu'il puisse s'exprimer pleinement.
Un deuxieme album qui a mis du temps pour arriver mais qui laisse augurer des suites tout aussi passionnantes !

Par , le

Autant le dire, j'avais été déçu (un peu) par le premier tome, peut-être pour l'avoir lu tardivement et entendu tant de personnes me rabattre les oreilles que c'était un must.
Mais en dehors de ce léger désappointement, j'avais trouvé les couleurs et le dessin fort réussis, même tout simplement exceptionnels!
Dans ce tome, le lecteur retrouve le même univers, très polar des années 50, avec un scénario classique mais béton. Rien à redire : l'histoire s'enchaîne à la perfection... Les relations entre les personnages, les personnalités elles-mêmes sont bien travaillées.
Cela donne beaucoup d'épaisseur à l'histoire, et rend l'atmosphère très particulière, comme en suspend.
Et si je ne vous ai pas convaincu, accordez simplement toute votre attention sur l'avant dernière planche. Je la trouve personnellement absolument bouleversante.

Par , le

Concernant le dessin, il n'y a rien à dire c'est tout aussi beau que le premier tome.
Mais avec ce second tome, les auteurs sont allés plus loin dans la transposition des psychologies humaines à des animaux. Leur psychologie n'est plus seulement fonction de l'animal qui apparait, ce que certains trouvaient télephoné dans le premier tome.
Au niveau du scenario on s'attaque à un sujet difficile : le racisme dans l'après seconde guerre mondiale dans le sud des USA. On y retrouve dedans tous les éléments du genre. Mais tout ceci n'est que le canevas d'une histoire plus sournoise ou machiavelique, un vrai polar. Du sur-mesure pour John Blacksad.

Par , le

Je serais du même avis que le reste de mes collègues, cet album est une perle que j'ai découverte pour ma part bien trop tardivement, et qui devrait sous peu figurer dans les rayonnages de ma bibliothèque. En effet, le concept d'animaux humanifiés me plaît déjà énormément. Ensuite, le dessin est vraiment troublant, relativement bien maitrisé, et les couleurs me ravissent les mirettes, si vous me passez l'expression.
Enfin, le scénario est digne d'un bon polar bien noir, avec des petites allusions annexes, et des clichés humains tellement bien reproduits avec les animaux...
Pour faire court, je dirais simplement que c'est une série à se procurer d'urgence, car si le grand public vient à découvrir son existence, ce que je souhaite et qui est arrivé d'ailleurs, il se peut que les stocks s'épuisent vite ... très vite ...

Par , le

Les albums de la série BLACKSAD

Nos interviews liées

Corto Maltese

Un entretien avec Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero


Interviewer : Berthold
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview de J. GUARNIDO pour SORCELLERIES

Sceneario.com : Bonjour, et merci du temps que vous nous accordez pour cette interview. Peut-être pourriez-vous vous présenter pour les internautes et présenter votre parcours avant que l’on aborde votre nouvelle série ?
Juanjo Guarnido : Je m’appelle Juanjo GUARNIDO, je suis espagnol. J’ai travaillé longtemps dans le dessin animé, notamment chez Walt Disney. J’ai commencé ma carrière dans la bande dessinée avec la série Blacksad qui comporte trois tomes pour le moment. Je démarre une nouvelle série qui s’appelle Sorcelleries, qui s’adresse plus aux enfants mais qui reste tout public. Sceneario.com : Comment vous est venue l’idée de ce projet Sorcelleries ?
Juanjo Guarnido : J’avais envie de faire quelque chose pour les enfants, notamment pour mes propres enfants, puisqu’ils ne lisent pas mon autre bande dessinée adulte [...]

Lire la suite ›

des auteurs de BLACKSAD chez Dargaud

SCENEARIO.COM: Bonjour à tous les deux.
SCENEARIO.COM: Blacksad a eu un énorme succès, comment l'expliquez vous ?

Juan DIAZ CANALES: C’est vraiment difficile à expliquer. On ne sait pas pourquoi certaines BDs deviennent un succès et d’autres non. En fait, nous n’avons aucune formule magique pour faire réussir un album. La seule formule qu’on utilise, c’est travailler beaucoup! Il faut se rappeller que tous les deux, nous ne sommes que des débutants dans ce metier.

SCENEARIO.COM: Le 2° tome sort le 22 mars, le temps entre les 2 tomes a été assez long, vous aviez d'autres travaux ?

Juanjo GUARNIDO: Oui, on travaille tous les deux à plein temps dans le domaine du dessin animé, ce qui nous laisse seulement notre soi-disant “temps libre” pour Blacksad, on espère que les lecteurs impatients prendront ça en compte…

SCENEARIO.COM: Avez vous été inspirés par la littérature française, notamment par des auteurs comme Simenon ou des héros comme Nestor Burma, pour la réalisation de "Blacksad" ?

Juan DIAZ CANALES: Je dois avouer que je n’ai jamais lu Simenon (j’espere regler ça bientôt!) [...]

Lire la suite ›