BLACKSAD #6 Alors, tout tombe - Première partie

voir la série BLACKSAD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Polar

Sortie :
ISBN : 9782205078046

Résumé de l'album Alors, tout tombe - Première partie

En revenant d'une représentation théâtrale sauvage, Blacksad découvre qu'il a un nouveau client, Kenneth Clarke, le président du syndicat des travailleurs du métro. Ce dernier vient lui demander son aide contre la mafia des belettes qui compte mettre la main sur tous les syndicats de la ville et qui le menace de mort s'il continue de s'opposer à eux ! Cependant, très vite, le détective comprend que derrière ces menaces il y a les manipulations d'un riche homme d'affaire qui souhaite contrôler l'espace urbain pour pouvoir mettre en place ses réformes urbanistiques, réduisant les transports en commun, comme le métro, par exemple… !

Par Fredgri, le 28/09/2021

Notre avis sur l'album Alors, tout tombe - Première partie

Ce nouvel album de la série se sera fait attendre, d'autant que le dernier volume, Amarillo, quoique très bon, avait reçu un accueil quelque peu mitigé !
Avec cette histoire en deux parties, Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido reviennent donc avec un récit plus creusé et foisonnant, en accentuant le travail sur les personnages, sur le cadre et sur les enjeux complexes qui viennent rythmer cette intrigue particulièrement prenante ! Dès les premières pages nous comprenons que les auteurs viennent mettre en place leurs pions sans vraiment se presser, mais avec la volonté de ne laisser personne derrière. Ainsi, jusque là cantonné à un rôle de faire valoir plutôt détendu, le journaliste Weekly prend ici bien plus de place, notamment au contact de la belle Rachel qui va lui donner une vraie conscience de journaliste plus sérieux !

Ainsi, loin de rester dans une vague étude de mœurs, Blacksad 6 offre un vrai regard critique sur la société américaine des 50's, s'interrogeant sur le pouvoir des grands industriels qui manipulent les syndicats et les tensions qui grandissent dans les quartiers pauvres pour mettre en avant la nécessité d'une hyper urbanisation !
Toutefois, cette volonté de présenter une intrigue plus documentée et plus complexe permet aux auteurs de s'attarder sur les différents personnages, même si pour le coup John Blacksad glisse progressivement au second plan. Ainsi, encore une fois, Weekly sort véritablement son épingle du jeu en gagnant en texture. Au contact de la jeune journaliste indépendante, Rachel, il se remet en question, veut davantage s'investir et devient ainsi pratiquement le héros de l'album, ou tout du moins sur le même plan que le détective à tête de chat. Et c'est, je trouve, la très grande force de cet excellent premier volume sur deux qui n'hésite pas à passer "l'affaire" derrière l'observation . D'ailleurs, il n'y a pratiquement aucun véritable mystère, puisque tout nous est montré au fur et à mesure, décortiquant les mécanisme d'une machination particulièrement bien huilée !

L'écriture nous captive, avec des personnages extrêmement vivants et attachants, Juan Diaz Canales a visiblement gagné en technique et même s'il faudra attendre début 2023 pour avoir la suite de l'histoire, nous avons là certainement l'un des meilleurs volumes de la série, incontestablement !

Graphiquement, Juanjo Guarnido revient en pleine forme, deux ans après son fabuleux Indes Fourbes, il nous livre ici des planches magnifiques, ne laissant aucun détail de côté. Tout est somptueux, les décors, les expressions, les constructions de pages ou simplement els couleurs ! Si certains estimaient qu'Amarillo avait sonné le glas de la série, ils ne pourront qu'admettre que l'artiste impose cette fois un niveau particulièrement haut !

La sortie à ne pas manquer !

Par , le

Les albums de la série BLACKSAD

Nos interviews liées

Corto Maltese

Un entretien avec Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero


Interviewer : Berthold
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview de J. GUARNIDO pour SORCELLERIES

Sceneario.com : Bonjour, et merci du temps que vous nous accordez pour cette interview. Peut-être pourriez-vous vous présenter pour les internautes et présenter votre parcours avant que l’on aborde votre nouvelle série ?
Juanjo Guarnido : Je m’appelle Juanjo GUARNIDO, je suis espagnol. J’ai travaillé longtemps dans le dessin animé, notamment chez Walt Disney. J’ai commencé ma carrière dans la bande dessinée avec la série Blacksad qui comporte trois tomes pour le moment. Je démarre une nouvelle série qui s’appelle Sorcelleries, qui s’adresse plus aux enfants mais qui reste tout public. Sceneario.com : Comment vous est venue l’idée de ce projet Sorcelleries ?
Juanjo Guarnido : J’avais envie de faire quelque chose pour les enfants, notamment pour mes propres enfants, puisqu’ils ne lisent pas mon autre bande dessinée adulte [...]

Lire la suite ›

des auteurs de BLACKSAD chez Dargaud

SCENEARIO.COM: Bonjour à tous les deux.
SCENEARIO.COM: Blacksad a eu un énorme succès, comment l'expliquez vous ?

Juan DIAZ CANALES: C’est vraiment difficile à expliquer. On ne sait pas pourquoi certaines BDs deviennent un succès et d’autres non. En fait, nous n’avons aucune formule magique pour faire réussir un album. La seule formule qu’on utilise, c’est travailler beaucoup! Il faut se rappeller que tous les deux, nous ne sommes que des débutants dans ce metier.

SCENEARIO.COM: Le 2° tome sort le 22 mars, le temps entre les 2 tomes a été assez long, vous aviez d'autres travaux ?

Juanjo GUARNIDO: Oui, on travaille tous les deux à plein temps dans le domaine du dessin animé, ce qui nous laisse seulement notre soi-disant “temps libre” pour Blacksad, on espère que les lecteurs impatients prendront ça en compte…

SCENEARIO.COM: Avez vous été inspirés par la littérature française, notamment par des auteurs comme Simenon ou des héros comme Nestor Burma, pour la réalisation de "Blacksad" ?

Juan DIAZ CANALES: Je dois avouer que je n’ai jamais lu Simenon (j’espere regler ça bientôt!) [...]

Lire la suite ›