Harbinger Wars

Dessinateurs :






Scénaristes :



Coloristes :



Éditions :

Bliss Comics

Genre :

Action

Comics

Fantastique

Super Heros

Sortie :
ISBN : 9782375781586

Résumé de l'album Harbinger Wars

(Harbinger Wars 2: Prélude + Harbinger Wars 2 1 à 4 + Harbinger Wars 2: Aftermath)
Plus les évènements s'accélèrent plus les sentiments anti-psioniques grandissent dans le pays. Ce qui provoque de plus en plus d'affrontements entre les deux communautés. Voulant absolument protéger les Secret Weapons, un groupe de jeune psioniques qui ne maîtrisent pas très bien leurs pouvoirs, Livewire décide de prendre les devants en coupant l'électricité dans le pays, comme représailles du massacre qui a eu lieu à Rook. Toutefois, le gouvernement continue d'alimenter cette paranoïa et lance l'organisation Omen sur les traces de Peter Stanchek tout en demandant aux héros d'Unity de convaincre leur ancienne partenaire de s'arrêter. Mais Livewire, bien que consciente d'avoir été un peu loin n'en est pas moins prête à tout pour arrêter la persécution des psioniques !

Par Fredgri, le 02/05/2019

Notre avis sur l'album Harbinger Wars

On a progressivement vu que la découverte des plans d'Harada et de ses Harbingers a progressivement amené les gens à craindre cette masse de psioniques aux étranges pouvoirs. La tension n'a cessé de monter depuis, envenimant le moindre affrontement qui nous mène donc à cette seconde "guerre" des Harbinger, avec cette fois Livewire qui ne peut plus supporter les exactions d'Omen et de sa H.A.R.D.Corps.

Malgré tout, on comprend très bien, dans ce volume, que la situation est bien plus complexe, qu'il ne s'agit pas d'un simple affrontement entre les "méchants" humains et les "gentils" Psioniques qui sont persécutés de tous les côtés. Il s'agit avant tout d'un climat xénophobe qui renvoie à toute cette histoire à la fois américaine, mais plus globalement mondiale, ou les uns ont chassé les autres à cause de leurs différences, d'une hypothétique peur de l'inconnu, de "l'autre" !

On ne peut que faire le parallèle avec le concept des X-men et c'est peut-être aussi de ce point de vue là que le développement des personnages est intéressant. Il ne s'agit plus de se cantonner dans une position arrêtée, dent pour dent, mais de réagir face à un pouvoir oppressif qui préfère se sentir menacé pour justifier ses représailles musclées et ultra violentes. Ainsi, le combat de Livewire a pour objectif de gagner une liberté, mais aussi une légitimité ! Toutefois, à trop vouloir jouer le jeu de son adversaire, les choses finissent par déraper et se retourner contre soi, quitte à radicaliser encore plus les deux camps.
Livewire ne va-t elle pas trop loin en privant d'électricité une nation entière ? Ne présente-t elle justement pas l'image que ses adversaires veulent passer d'elle ?
C'est tout le débat que propose ce passionnant volume qui explore les arguments des deux camps, même s'il prend très clairement le parti de psioniques, en mettant en avant les jeunes qui sont quelque peu dépassés par tout ça, alors que le gouvernement leur oppose des troupes d'agents surarmés, tirant sans poser de question, qui les qualifient naïvement de "terroristes".

L'univers Valiant se construit sur des bases qui se solidifient vraiment bien, avec tout un tas de thèmes qui ancrent le lecteurs dans le réel et l'actualité qui l'entourent
Mais Blackout a le mérite aussi de poser de très sérieuses questions sur l'évolution de ces personnages qui ne se comprennent finalement plus !

Graphiquement, on a du très très bon dans ces pages. Cela commence par le duo Raùl Allen/Patricia Martin qui nous offre un prélude absolument fascinant. Puis Tomas Giorello, Renato Guedes et Adam Pollina nous emportent dans une succession de très impressionnantes scènes. Un volume qui est vrai régal pour les yeux, en plus d'être habilement mené !

Je vous conseille aussi de lire le prologue à cet album dans le FCBD qui sera disponible dans toutes les bonnes librairies partenaires de l'opération, ce 4 mai !

Par , le