BLACKMAMBA #7 Eté 2007

voir la série BLACKMAMBA
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PRESSE

Genre :

Culturel

Magazine

Sortie :

Résumé de l'album Eté 2007

Nouvelles et bandes dessinées, chroniques, interviews, jeux et poster central sont au programme de ce n°7. Outre une interview de Virginia Shilli, à lire également un dossier particulièrement intéressant sur Carthago dessiné par Christophe Bec et paru aux Humanoïdes associés.

A découvrir également une autre facette de Benjamin Leduc  : Coïncidence, une BD dessinée par Jordi Planellas.
 

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Eté 2007

Un édito amusant, bourré de dynamisme et d’enthousiasme, introduit le magazine d’une soixantaine de pages. Laurent Girardon et son équipe mettent en avant un ton résolument ouvert. L’environnement est celui de la nouvelle et de la bande dessinée.La revue des littératures pulp comme ils aiment se nommer atteint son n°7.

 

Au jour où la presse bd fait grise mine surtout en raison de sa faible représentation dans le milieu et des malheureuses tentatives ou des reformulations très vite avortées (se souvenir de L’intention ; Bang ; etc…) Blackmamba fait plaisir à voir et à lire.

Le format est petit mais la qualité est là. Tout en quadri depuis deux numéros, l’équipe a eu la patience d’attendre de se construire sagement en paraissant tout d’abord en n&b et forts de leur persévérance, sont ainsi arrivés en couleur dans les rayonnages des libraires.

 

Le contenu est très créatif. Axé principalement autour des nouvelles illustrées et de courts récits en bandes dessinées, le mag offre un espace à de jeunes auteurs ce qui reste assez rare aujourd’hui. Outre Spirou qui publie des débutants parmi les dinosaures mais qui restent tout de même des débutants « maison », tout comme le nouveau « Cargo zone », il n’existe pas ou peu de journaux osant se lancer sans signatures connues, gage de vente s’il en était un.

 

Bodoï et [dBD] accueillent des bandes dessinées dans leurs pages mais de mémoire, aucun souvenir de la publication d’une bande d’un jeune auteur voire pire d’une jeune maison d’édition.

 

Les plumes sont exigeantes, les mises en pages originales et soignées, la ligne éditoriale scrupuleusement respectée, rien n’est laissé au hasard. Le professionnalisme, porté par la passion et les bonnes volontés des débuts, est enfin récompensé et nous leur souhaitons un avenir des meilleurs qui soit.

BlackMamba est un trimestriel, le n°7 paru début juillet reste en librairie jusqu'en début octobre.

Le site : www.blackmamba.fr

 

Par , le

Les albums de la série BLACKMAMBA