BLACKJACK Intégrale

voir la série BLACKJACK
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Historique

Polar

Sortie :
ISBN : 9782203018020

Résumé de l'album Intégrale

Quatre garnements du quartier pauvre de Blue Bell (Brooklyn) se font attraper par Perruque, le terrible épicier, alors qu’ils le cambriolent. Ils s’en sortent en faisant croire qu’ils travaillent régulièrement pour le chef de la mafia locale, Moreno, et s’engagent à rembourser le commerçant. Mais cela signe le vrai début des ennuis pour Alfonso, Peanuts, Grenouille et Vitto. Car les temps sont durs en cette année 1929. Alfonso fini par vraiment proposer ses services à Moreno. Ce dernier le charge de « courses », à savoir amener leurs pots de vin à quelques flics véreux.

Mais le garçon se fait voler un de ses paquets et doit trouver un moyen de remplacer l’argent. Il apprend alors par son amie Laura que Moreno cache une énorme somme d’argent dans son coffre-fort et que récupérer quelques billets à l’intérieur ne se verra même pas. Il décide alors de mobiliser ses amis pour récupérer l’argent. Il ne sait pas que le coffre renferme pas moins de quatre millions de dollars et que ceux-ci appartiennent en fait à Al Capone. Le célèbre chef de la mafia a, en effet, confié à Moreno la mission d’acheter le jury qui doit bientôt le juger pour fraude fiscale.

Par Legoffe, le NC

Notre avis sur l'album Intégrale

Casterman nous fait un joli cadeau « anticrise » en publiant ce mois-ci l’intégrale de Blackjack au prix modeste de 16 euros. Ce livre renferme ainsi les pages des quatre albums de la série, ce qui ne fait vraiment pas cher l’histoire complète.

Mais s’il n’y avait que le prix… C’est aussi l’occasion pour chacun de découvrir une excellente bande dessinée publiée, à l’origine, entre 1999 et 2004. Steve Cuzor a fait un travail remarquable en revisitant le mythe Al Capone d’une manière étonnante. Nous le vivons à travers l’aventure de quatre enfants qui tentent de survivre dans une Amérique en crise où la débrouille fait office de règle. Ces jeunes vont croiser le célèbre mafieux indirectement grâce à l’imagination fertile d’un Cuzor très inspiré. Le scénario permet de vivre les histoires de gang avec un regard différent, celui de l’enfance et de l’innocence, celui où l’amitié a du sens. Des valeurs qui perdront peut être bien Al Capone comme se plait à l’imaginer notre auteur.

Si le récit est souvent sombre, il garde un fond d’optimisme et de fraîcheur qui contrebalance les scènes les plus dures. Cela en fait un grand spectacle que l’on dévore avec plaisir, d’autant que les dessins sont à la hauteur du scénario : francs, réalistes et profonds.

Par , le

Les albums de la série BLACKJACK

Nos interviews liées

Rencontre avec Cuzor et Berthet pour XIII mystery

Sceneario.com :
Comment avez-vous été castés pour la série XIII Mystery ?
Berthet : J’ai reçu un coup de téléphone de l’éditeur qui avait le scénario d’Eric Corbeyran sur son bureau et il m’a dit qu’il avait un personnage féminin pour moi. Comme j’ai fait une série qui s’appelle Pin up il y avait une possibilité de cohésion, et voilà, c’est ainsi que cela s’est fait. J’ai lu le scénario que j’ai tout de suite adoré, je me suis senti très très vite capable de dessiner ça, je voyais bien ce qu’Eric avait en tête. Globalement pour XIII Mystery c’est ainsi que cela se passe, c’est d’abord une aventure scénaristique coachée par Jean Van Hamme et puis après, une fois que le scénario est validé, ils vont à la recherche de dessinateurs [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Steve Cuzor et Philippe Thirault pour O BOYS

Sceneario.com : Bonjour Philippe et Steve, vous commencez à vous forger une certaine réputation au sein du monde du 9ème art. Pouvez-vous nous conter vos ascensions respectives en ce milieu bien fourmillant ?
Philippe Thirault : J’ai eu la chance de commencer aux Humanos, il y a 10 ans tout juste, à une époque où les éditeurs Sébastien Gnaëdig (aujourd’hui Futuropolis) et Philippe Hauri (aujourd’hui Glénat) y travaillaient. Ils ont tous les deux "couvé" ma première série : Miss. Cette série a eu un beau succès critique mais surtout a été repérée chez les auteurs. Mes dernières collaborations avec des dessinateurs de la qualité de Steve Cuzor, Lionel Marty ou Bruno Duhamel ont pu avoir lieu parce que ces dessinateurs avaient apprécié Miss lors de sa parution. Cette série m’a donc apporté énormément et a été un précieux sésame [...]

Lire la suite ›