BLACKEST NIGHT #1 Debout les morts

voir la série BLACKEST NIGHT
Dessinateurs :




Scénariste :


Coloristes :





Éditions :

URBAN COMICS

Genre :

Comics

Sortie :
ISBN : 9782365771917

Résumé de l'album Debout les morts


Black Hand vient de suicider, et la mort qu'il a tant administré autour de lui ne semble pas vouloir l'accueillir en son sein. Nekron, une obscure entité vient de lui confier un anneau noir, le ressuscitant et le chargeant de recruter une armée sur Terre. Ses premières victimes sont Hawkman et Hawkgirl. Ils ne seront pas les derniers malheureusement...
A Gotham City, Hal Jordan se recueille sur la tombe de Bruce Wayne tandis que Barry Alen, fraichement revenu de la Force Véloce essaye de rattraper ce train de la vie qui ne l'a pas du tout attendu. De retour en ville, Hal révèle les derniers événements à Flash et découvrent avec stupeur peu après que la tombe de Bruce Wayne a été profanée...et se tient devant eux : J'onn J'onzz, affublé lui aussi d'un anneau noir lui donnant un pouvoir incroyable.
Depuis le secteur 666, une nuée d'anneaux noirs, tels une invasion de criquets fendent l'univers, et fondent vers la Terre. Ressuscitant les héros tombés au combat ou même les vilains décédés. Au même moment, suite à la cupidité des agents orange une nouvelle guerre des lumières semble poindre. Chaque camp se rend coup pour coup sans se douter de la menace naissante. Cependant seuls les indigos semblent avoir une idée de comment déjouer les desseins de Nekron et de son armée des Ténèbres.
Alors que sur Terre, les Héros doivent faire face à leurs ennemis et amis disparus sur le champ de bataille de Coast City, pourront-ils venir à bout de ces zombies surpuissants ?

Par Eric, le 13/05/2013

Notre avis sur l'album Debout les morts


Ce premier tome contient les épisodes relatés dans : Blackest Night #0-4, Green Lantern #43-47.
Si comme moi vous êtes perdus avec l’univers DC comics, alors ce n’est pas avec ce premier tome que l’on va se réconcilier avec ces héros. Pour le petit français qui n’achetait pas trop de comics en VO, DC et ses héros n’étaient connus qu’au travers du prisme des dessins animés, tant la parution dans nos contrées était erratique. Pourtant ce tome de Blackest Night, tout en racontant une des dernières grands épopées de l’univers de DC, tente de se montrer didactique. D’une part Geoff Johns ne prend pas trop le large et fait en sorte que le lecteur apprenne au fil de pages ce qui s’est passé dans les épisodes précédents. D’autre part au fil des pages, on a de nombreuses pages signalétiques présentant les différentes forces en présence. Ainsi, impossible d’être largué sur l’univers des Green Lantern. Et puis dans les suppléments, on a la set list des personnages impliqués, les morts, les vivants et les ressuscités. Certes la chronologie ne suit pas du tout ce qui se passe avec la collection DC Renaissance ou les fascicules en presse, mais la collection DC classiques vaut le détour pour comprendre les grandes épopées de l’éditeur qui en plus ne sont pas sans répercussions sur les séries.

Par , le

Les albums de la série BLACKEST NIGHT