BLACK HILLS - 1890 #2 La Voie du Guerrier

voir la série BLACK HILLS - 1890
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Grafica

Genre :

Légendes

Western

Sortie :
ISBN : 2723430863

Résumé de l'album La Voie du Guerrier

Armand Lebon, écoeuré par les méthodes colonisatrices employées par les Américains, se jette dans l’éternel combat qu’est celui de défendre les opprimés. Accompagné par Lewis Kayne, il range son habit de Candide et revêt celui de Don Quichotte.
La guerre commence alors pour lui, et dans son sillage, celles des dernières tribus insoumises. Le confit s’étale sur tous les acteurs de l’histoire et les couses-poursuites, les tueries, les divergences internes au peuple Sioux ne font que précipiter le massacre.
De rébellion en désir de vengeance, de besoin de dominer en soif de victoire, le chemin de l’errance commence là où se construisent les frontières
C’est pourtant dans ce monde qui sent la poudre de fusil que s’unissent le Blanc et le Rouge, j’ai nommé Little Thunder et Armand Lebon.

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album La Voie du Guerrier

Ce deuxième album accélère le mouvement : plus de prise de position, plus de violence. Il n’est à peu près question que de ça, ce qui peut sembler un peu exagéré et pourtant, à bien y regarder, la cause perdue des uns ou des autres est forcément digne d’une bataille. Il faut se battre pour survivre alors certains choisissent une longue et douloureuse plainte, d’autres, au contraire poussent un hurlement, celui qui permet de retrouver la force primitive, instinctive d’exister jusqu’au dernier soupir.
« Black Hills » tome 2 est donc un combat. Certains y ont vu un album sans intérêt, ni captivant, ni trépidant Certes, il reflète la mort sans cesse, partout, avec des lettrages énormes, rouges tel le sang qui éclabousse la neige. Evidemment, cet album est une immense parabole, peut être maladroitement construite, mais le but est clair : dénoncer, encore et encore !
On adhère ou pas, la cause devrait être universelle, en tous cas, elle concerne les auteurs !
C’est vrai que je ne suis pas totalement convaincue par ce tome, il est provocateur. Le dessin, un peu statique, rappelle le guide de la série, c’est à dire le témoignage par l’image. Une photo, un dessin ! on capture un instant…
Peut-être qu’un peu plus de liberté de mouvement, de souplesse dans les formes aurait été bénéfique à cet épisode ; Enfin, le résultat est intéressant, forcément, et je lirai le tome suivant en espérant que le choix des auteurs reviendra vers l’aspect sociologique, philosophique et historique plutôt que vers un étalage de scènes de tueries très difficiles (le scalp à la main….non merci !).
A lire pour les amateurs de témoignages.

Par , le

Les albums de la série BLACK HILLS - 1890

Nos interviews liées

Interview de Yves Swolfs

Sceneario.com : Le tome 4 de Légende vient de sortir fin octobre. C’est la fin du flash-back, peut-on dire la fin d’un premier cycle? Swolfs : C’est l’avant-dernier tome du cycle, et toute la résolution va se faire dans le tome 5. J’aurai un sixième tome, un peu différent, beaucoup plus poétique, plus fantastique que les précédents. Il prolongera l’évolution des personnages mais je ne sais pas s'il va s’inscrire dans un nouveau cycle.

Sceneario.com : Dans le premier tome vous parlez d’un Chevalier errant, donc il ne sera jamais Duc. Swolfs : Oui, ou alors pas longtemps, de toute façon, il n’aimerait pas ça.

Sceneario.com : Dans tous les tomes, Florianne est un peu le pion, le jouet de Shagan. Elle n’apprécie pas le duc, et pourtant dans le tome 4, elle se range à ses côtés. Swolfs : Oui, j’avais imaginé le personnage, une victime de Shagan parmi d’autres [...]

Lire la suite ›