BILLY WILD #1 Mais où est donc Linus ?

voir la série BILLY WILD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Noir et Blanc

Western

Sortie :
ISBN : 2915168520

Résumé de l'album Mais où est donc Linus ?

Billy Wild est un tueur du Far West qui a déjà fait plus de 200 victimes, et son chemin ne va pas s'arrêter de sitôt… Mais qui est cet homme hors du commun, dont personne ne sait rien, dont on ne connaît même pas l'origine…?
Mais sa force, sa puissance et son énergie semblent lui manquer depuis quelques temps… Son "pouvoir" d'invincibilité lui échapperait-il ?
Il faut très rapidement qu'il retrouve Linus, le mystérieux charlatan qui lui avait fait boire une potion alors qu'il n'était encore qu'un jeune paysan.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Mais où est donc Linus ?

Il y a des albums comme ça à côté desquels il ne faut pas passer. Billy Wild est de ceux-là. Sans être la BD de l'année il n'en est pas moins que l'originalité de son histoire, de ses illustrations et de sa couverture font de ce premier tome une bien belle et excellente surprise de ce début d'année.
Un univers Western-Gothique, voilà quelque chose de très rare (je n'en connais d'ailleurs pas d'autres), et pourtant, Billy Wild est un mélange astucieux et réussi de ces deux univers. L'originalité du thème pourrait en repousser plus d'un, et cette erreur serait fatale, car ils passeraient vraiment à côté de quelque chose.
Avec des personnages frôlant la caricature, des visages, que dis-je des gueules, exceptionnellement marquées par un trait à la fois fin, dur et pointu, le dessinateur s'est très certainement bien amusé avec les différentes expressions qu'il leur a données.
Certaines planches sont superbes, j'ai particulièrement aimé les différentes scènes du décompte du nombre de morts que Billy Wild a faits : impressionnant ! La qualité graphique est indéniable, et le talent de Guillaume Griffon est certain. Le travail sur le noir et blanc est impressionnant, les planches semblent parfois rayonnées grace à un fond noir uniforme entre les cases.
Légèrement déçu parfois par le positionnement des bulles et des cases dans les planches, j'en ai quelques fois loupé la lecture. Il me semble que certaines n'ont pas la bonne place dans la case, les yeux regardant l'illustration n'arrivent pas forcément sur la bulle… mais rien de méchant.
En tout cas voilà un album que les éditions Akiléos vont se voir envier… et c'est tant mieux pour eux.
A découvrir sans plus attendre.

Par , le

La couverture de ce tome 1 de Billy Wild est la première chose qui frappe. Elle est d’une simplicité extrême mais est pourtant très explicite quant au genre, le western.

La deuxième chose qui interpelle, si ce n’est pas le papier épais, c’est le dessin en noir et blanc de Griffon, un dessin très sombre et qui contraste justement avec la pochette. Un dessin tout en ombres, tout en nervures, tout en rubans de traits parfois épais et parfois très fins. Un dessin très expressif et qui animerait presque jusqu’aux objets dont les contours ne sont jamais tirés à la règle. Quel style !

Et ces visages des personnages, représentés comme si ils avaient été taillés dans un bois plein de nœuds et munis d’ahurissantes dentitions !!! L’ambiance est posée...

Du côté de l’histoire, on peut dire qu’on avance très lentement dedans, au début. On avance, on recule, même : les phrases en voix off nous promettent d’en dire beaucoup puis se ravisent, nous contraignant à la patience, nous menant vers les explications par bribes.

Quand on comprend enfin le contexte, l’enjeu, on se rend compte qu’on n’a pas vu passer les 80 pages de ce tome 1 et on espère alors un tome 2 aussi bon !

Ma seule critique reviendra à la quatrième de couverture dont le texte en dit peut-être un peu trop à ceux qui le liraient avant de passer à la lecture de la bande dessinée. Ils perdraient un peu de la surprise qui les attend...

Par , le

Les albums de la série BILLY WILD

Nos interviews liées

Guillaume Griffon interview pour la sortie d'Apocalypse sur Carson City T2

Sceneario.com : Bonjour, tu t’es fait connaître par « Billy Wild » qui a créé le buz lors de sa sortie en 2007.
G. Griffon : En effet, lors de sa sortie chez Akileos il n’y a pas eu beaucoup de communication. Ils ont un réseau interne assez développé et l’album a beaucoup plu à toutes les librairies indépendantes. Ca a pris trois quatre mois pour que le buz se mette en place par le bouche à oreil. Avec l’intégrale on doit être autour de seize mille exemplaires tout ça sans publicité.
Sceneario.com : C’est le succès de « Billy Wild » qui t’as donné envie de pousser l’expérience jusqu’à scénariser tes propres BD ?
G. Griffon : Pour moi c’est une véritable découverte et je suis super excité de réaliser le scénario, plus que de travailler avec un scénariste [...]

Lire la suite ›

Interview de HANT1S3 à l'occasion de la sortie du T2 d'EGOVOX

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter et nous dire qu'est et comment est né le projet Hynnner vs Hant1s3 ?

HANT1S3 : Bonjour. Je me nomme HANT1S3, je suis le concepteur du Projet. "HYNNNER Vs HANT1S3" (prononcer Inner Versus Hantise), est l’aboutissement de 19 ans de projets musicaux.

L’origine est un projet de 1989 à l’origine duquel on était, Yigaël (NDR : le dessinateur de la série Egovox) et moi-même… Nous nous sommes rencontrés au collège. Il était déjà dessinateur et moi musicien. Nous étions de véritables passionnés, je me suis même mis au dessin à cette époque ! Yigaël, quant à lui, s’est mis au clavier puis à la basse. Pour ma part, j’écrivais et composais avec un synthétiseur [...]

Lire la suite ›

Interview de Yigaël et Céka, les auteurs de la série EGOVOX

Sceneario.com : Bonjour Céka, bonjour Yigaël.

Avant de faire de la bande dessinée, Céka, tu travaillais dans la publicité : tu nous l’as déjà dit lors de notre récente interview pour la sortie du Procès. Et puis un jour, après avoir pris tes repères dans le monde de la BD, tu as décidé de te lancer.

Yigaël, toi, tu sors par contre d’une école de dessin. Parle-nous un peu de toi, avant tout, histoire que l’on te connaisse un peu mieux, et de ton cursus.

Yigaël :
Je suis né à Arras, dans le Pas de Calais. Comme beaucoup de dessinateurs, j’ai commencé à faire mes premières BD vers l’âge de 7 ou 8 ans. Des histoires où je mettais en scène mes jouets, essentiellement, ou encore des adaptations de films que j’aimais bien (Star Wars, E.T., etc...). Ensuite, je me suis mis à dessiner mes propres histoires avec des personnages que j’inventais [...]

Lire la suite ›

Interview de CLOD et CEKA, les auteurs du PROCES


Sceneario : Avant tout, je tiens à vous remercier pour la disponibilité que vous avez affichée en acceptant très rapidement ce petit jeu de l’interview ! C’est toujours un plaisir quand les auteurs savent être proches de leurs lecteurs en n’hésitant pas à prendre un peu de leur temps pour leur en dire plus.

Alors, Clod, Céka, racontez-vous un peu, en quelques mots, histoire de mieux savoir d’où vous venez, et quel chemin vous avez parcouru avant la sortie de votre BD "Le Procès"...

Photo (c) Yannick Chazareng   CEKA : Avant de faire du scénario BD, j’avais un vrai métier, un métier sérieux... (rires) J’étais créatif en agence de publicité ! Mais bon, j’ai toujours voulu faire de la BD depuis tout petit, alors, un jour, j’ai décidé de faire une cure de désintoxication salariale !!! Bien sûr, ça ne s’est pas fait du jour au lendemain, j’ai attendu d’avoir un peu plus d’expérience et quelques contacts, en presse et en édition ! CLOD : Pareil pour moi, j’ai été salarié dans une entreprise pendant huit ans avant de décrocher complètement pour me consacrer au dessin [...]

Lire la suite ›