La bd adaptée du film de Dany Boon

Dessinateur :


Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

DELCOURT

Collection :

Solidarité

Genre :

Adaptation

Humour

Sortie :
ISBN : 9782756015378

Résumé de l'album La bd adaptée du film de Dany Boon

Que ne ferait pas Philippe Abrams pour faire plaisir à Julie, sa femme ! Directeur d'une agence postale, il joue dangereusement sur tous les tableaux pour obtenir une mutation dans une succursale du littoral méditerranéen. En fait de bord de mer, c'est non loin de la Manche, à Bergues, qu'il échoue après une grosse bévue. Copieusement remonté par son entourage sur les mœurs étranges et primaires des gens du nord, les ch'timis, Philippe Abrams atteint Bergues avec une certaine appréhension. Là, il rentre en contact avec des êtres surprenants, bienveillants, simples et attachants. Aussi, il va lui être très difficile d'avouer la vérité à Julie : vivre heureux dans le nord, c'est possible !

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album La bd adaptée du film de Dany Boon

Fort du succès retentissant du film "Bienvenue chez les ch'tis" réalisé par Dany Boon au début de l'année 2008, les éditions Delcourt ont pris le parti de publier en cette fin de mois d'octobre et en même temps que sort le DVD, la bd qui s'y rapporte. Pour cette occasion, Pierre Veys, scénariste prolifique versé dans le genre humoristique (on lui doit entre autres la série "Baker Street", "Les aventures de Philip et Francis", "Malgret"… ) et natif de la région dont il est question, s'est attaqué à la dure tâche de faire rentrer un film de 106 minutes dans 46 planches. Autant dire de suite que les coups de ciseaux donnés dans le vif de la pellicule ont dû être difficiles pour l'auteur tant le film est riche en discussions régionales et en évènements.

Le résultat est là, bien sympathique, reflétant correctement l'atmosphère charmeuse berguoise dans laquelle Philippe Abrams va évoluer. Malheureusement, ce condensé de scénettes donne, semble-t-il, une impression trop furtive des péripéties du directeur de Poste (surtout si on a pu les voir sur le grand écran) et ne fait qu'effleurer les moments clés du film.

Les graphiques de Frédéric Coicault, qui réalise là son premier album, permettent d'apprécier son talent de caricaturiste avéré. Son dessin est bien sûr humoristique, plein de vitalité et caractérise au mieux le climat "survitaminé" du quotidien du postier. De plus, par son trait énergique et généreux, il sait susciter des émotions (à la sauce ch'tis) essentielles à l'histoire.

Il est à préciser que les bénéfices de la vente de cet ouvrage (et là, le geste est très honorable) recueillis par la production seront reversés, dans leur intégralité, à des associations caritatives.

Vingt de diousse ! Chet album a du bon, même du très bon, heiiiiin ? Alors, saque eud'din, n'hésitez pas à opter pour la formule papier de "Bienvenue chez les ch'tis", ch'est pour la bonne cause, heiiiin, biloute !

Par , le