BETTY & DODGE #3 Otage au Kent

voir la série BETTY & DODGE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

BD MUST

Genre :

Aventure

Historique

Policier

Sortie :

Résumé de l'album Otage au Kent

Après son équipée mouvementée au Canada et son rendez-vous furtif avec son père, Betty est rentrée au pays. Là, dans le sud de l’Angleterre, marquée par ses dernières péripéties, elle assiste aux séances d’entrainement d’Harry Mortimer, pilote d’essai au centre de formation d’Hamble-le-Rice. Un brin taiseuse sur ses relations avec Dodge, le photographe américain, qui ne manque pas de faire jaser son entourage proche, elle se prépare à fêter dignement ses fiançailles avec Harry. Le jour même des réjouissances, le reporter, de passage à Londres, vient lui rendre visite au manoir des Burgess et se voit le témoin des consentements du couple. Sur le chemin du retour, il est pris en stop par un conducteur mal en point qui se révèle être l’agent Connelly de Scotland Yard. Ce dernier, avant de mourir, lui confie que des espions allemands, présents à la fête donnée en l’honneur de Betty et de Harry, sont prêts à commettre un meurtre sur une personnalité. Malheureusement, accusé à tort du décès du policier, Dodge retourne en trombe en la résidence des Burgess pour l’aviser de la menace qui plane autour de betty. Il va de soi que pour les deux jeunes gens, les ennuis ne font que commencer…

Par Phibes, le 28/10/2014

Notre avis sur l'album Otage au Kent

Toujours animée des mêmes intentions éditoriales, la maison BD Must poursuit la mise en en lumières des aventures à rebondissements de Betty & Dodge, deux personnages de bande dessinée de souche néerlandaise créés par Pat Van Beirs, Jean-Claude Van Rijckeghem et Thomas du Caju.

Alors que l’on pouvait penser que les deux héros allaient partir pour l’Allemagne (voir le final du tome 2), ce nouvel épisode vient renvoyer dans ses foyers la sémillante rouquine anglaise après une chasse paternelle pratiquement infructueuse dans le Grand Nord. Nous nous retrouvons donc en Angleterre d’avant-guerre pour la bonne cause puisque la jeune femme est en pleines fiançailles avec Harry. De fait, tout aurait pu aller pour le mieux si son ancien partenaire d’équipée, Dodge, n’avait pas consenti à revoir sa « princesse » et à plonger tête baissée dans un complot fomenté par des agents allemands.

C’est donc reparti de plus belle, Betty & Dodge sont à nouveau réunis certes pour le pire mais aussi pour le meilleur et notre grand plaisir, tous les deux pris dans un engrenage qui les poussent à fuir la gente policière et à se lancer dans une enquête effrénée. Cette épopée nous donne l’occasion de suivre, comme on a pu l’apprécier précédemment, une aventure assurément animée, dotée d’une bonne petite dose de mystère et d’échanges en tout genre, portée par une course-poursuite bien haletante.

Les coscénaristes ne manquent pas, une fois de plus, de s’amuser sur le relationnel très électrique des deux héros sur le ton du « je te hais mais tu me plais » qui fait toujours recette. A ce titre, ils jouent surtout profitablement sur l’ambigüité caractérielle de Betty qui aspire à vivre une vie toute rangée (avec Harry) et qui, dès que paraît Dodge, ne se prive pas de partir au feu et même d’être à quelques bonnes initiatives.

Thomas du Caju reste maitre de ce dessin réaliste qu’il peaufine depuis le début de la saga. Une fois encore, il parvient à subjuguer son lectorat par la maîtrise de son encrage, la beauté de ses panoramas, la fine restitution des véhicules d’époque et les nombreux arrière-plans tous plus riches les uns que les autres, et ce malgré vers la fin un dimensionnement des vignettes de plus en plus grand. Les personnages, quant à eux, restent toujours aussi plaisant à regarder, la belle Betty faisant partie de ceux qui nous assurent le plus de facéties.

Une fin de cycle d’une aventure comme on peut les aimer, classiques, légères et mouvementées, qui laisse toutefois en suspens le mystère du complot allemand auquel les deux héros se sont attaqués. Il ne reste plus qu’à lire la suite qui fait l’objet d’un autre package chez BD Must.

Par , le

Les albums de la série BETTY & DODGE

Nos interviews liées

Rencontre avec Thomas Du Caju

En deux ans, l’éditeur BD Must aura eu la très bonne idée de traduire et publier l’intégralité de la série flamande « Betty & Dodge ». La saga vient de s’achever avec le tome 8 paru en avant première au festival Quai des Bulles, à Saint Malo. Nous y avons rencontré le dessinateur, Thomas Du Caju.

Après avoir travaillé sur les films d’animation et les dessins publicitaires, qu’est ce qui vous a amené à la bande dessinée ?
Je travaillais pour une compagnie de télévision juste avant, Studio 100. Et, là-bas, il y avait Luc Luc Morjeau qui est maintenant le dessinateur de Bob & Bobette (pour le studio Vandersteen). C’est lui qui m’a proposé de faire de la bande dessinée.

Qu’est ce qui vous a amené à demander aux deux scénaristes, Jean-Claude Rijckeghen et Pat Van Beirs de vous écrire une histoire qui se passe dans les années d’avant guerre ?
Jean-Claude a une fille qui était dans la même classe que ma fille et apparemment c’était un fou de BD, ce que je ne savais pas [...]

Lire la suite ›