BETELGEUSE #5 L'autre

voir la série BETELGEUSE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Anticipation

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 2205056360

Résumé de l'album L'autre

Voilà plusieurs mois que Kim, Victor, Inge et Maï-Lan vivent dans la jungle de Bételgeuse. Dans leur petit camp de fortune, ils attendent que la cheville de Victor lui permette de reprendre le long voyage de retour. Il est plus que temps d’ailleurs car la promiscuité commence à leur peser.
Un soir, Kim sent que la Mantrisse l’appelle. Elle prévient ses compagnons de ne pas s’inquiéter et part avec Iummy. Effectivement, au bord de l’eau l’attend la Mantrisse ; mais celle-ci semble plutôt agressive…

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album L'autre

Excellente conclusion du cycle Bételgeuse !
Léo nous livre une grosse quantité d’information sur l’espèce de la Mantrisse (car oui, il n’y en a pas qu’une), ce dont on ne se plaindra pas, vu l’attente suscitée par les tomes précédents et le cycle Aldébaran. Le lecteur apprendra enfin la manière de fonctionner de ces créatures, pourquoi elles donnent des gélules à certains et pas à d’autres.
A travers un nouveau personnage, Sven, Léo nous donne moults informations, mais surtout – c’est la marque de fabrique de tout ce grand cycle – il fait passer un joli message humaniste, sans pour autant être moralisateur : le peuple de Sven est plus « jeune » que celui de la Terre et pourtant il est de beaucoup plus évolué, car ils n’ont pas gaspillé leur temps en guerres, en famines, en persécutions… J’ai trouvé ce passage particulièrement efficace.
Malgré ce flot de surprise, cela n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe : comme Léo nous y a habitués, il maîtrise parfaitement son scénario et le déroulement de l’histoire semble naturel. Pas de lapin qui sort du chapeau ! Et en plus, contrairement à la fin d’Aldébaran, l’enchaînement avec le troisième cycle Antarès est dans la parfaite continuité.
Enfin, les dessins sont encore une fois très réussis, très vivants, même si je regrette qu’ils représentent un peu moins la faune et la flore de Bételgeuse. Léo est tellement imaginatif lorsqu’il s’agit d’inventer le bestiaire d’une planète ! Mais ceci est dicté par le scénario, puisqu’une grande partie se déroule entre Sven et Kim.
Comme pour le premier cycle, on est un peu triste de quitter Kim, personnage si attachant, avec une telle personnalité. Mais la promesse est faite : En avant, direction Antarès !

Par , le

 
Cette série est telle que relire les anciens numéros juste avant de découvrir le tome nouveau est loin d’être un supplice. "Betelgeuse" a en effet cette constance : l’intérêt qu’elle offre, tant dans la qualité du scénario que dans celle du dessin, et ce tout au long du récit.

Ce tome 5, "L’autre", est donc une très bonne fin de cycle tout en étant (ce n’est un secret pour personne) un prémisse au cycle suivant. Si beaucoup de réponses sont apportées, de nombreuses questions arrivent déjà, relatives à l’enfant que porte peut-être Kim ou relative au non-respect de l’interdiction de parler de la rencontre qu’elle a fait avec Sven. Dans un monde où la Mantrisse "sent" tout (et où cette même Mantrisse est hostile à la présence de l’Homme), c’est bien téméraire...

Mention très bien pour cette BD. Et cap sur Antarès !
 

Par , le

Les albums de la série BETELGEUSE