BERNARD PRINCE #11 La forteresse des brumes

voir la série BERNARD PRINCE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Sortie :
ISBN : 2803612682

Résumé de l'album La forteresse des brumes

Afin d'honorer une commande juteuse, le Cormoran est venu accoster sur les rives de Taï-Tseng. Malheureusement, le mystérieux commanditaire qui se nomme Smith est inconnu et l'équipage du petit transporteur s'apprête à retourner à HongKong. Toutefois, au moment de partir, Bernard Prince est convoqué séance tenante par l'énigmatique Smith qui s'avère être le terrible Wang-Ho. Ce dernier semble pourtant de bonne foie et propose au capitaine du Cormoran un marché simple : aller négocier contre un sac de diamants la libération de sa fille détenue par son rival Moukh Le Mandchou en sa forteresse.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album La forteresse des brumes

La curiosité de cet album réside sur le fait que les deux détracteurs de trois épisodes sont, en cette onzième aventure, la main dans la main pour organiser la libération d'une jeune fille séquestrée par un voleur renommé. Greg nous entraîne dans une mission (à risque) que Barney Jordan, l'éternel bougon au grand cœur et Bernard Prince, le non moins intègre capitaine du Cormoran, vont devoir mener guidés par un autochtone bien singulier.

Le suspense du départ s'estompe assez rapidement lorsque est connu le mystérieux financier qui s'acharne à bloquer au port de la cité chinoise le navigateur aux cheveux blancs. On s'en étonne de revoir intervenir le Général Satan dans des dispositions qu'on ne lui connaissait pas. Et c'est tant mieux, car l'histoire est encore plus prometteuse. En effet, on se questionnera jusque pratiquement à la fin sur la sincérité du tyran, plus enclin à truander son prochain qu'à l'aider.

Par ailleurs, si Wang-Ho est plutôt en économie d'énergie, il ait un petit bonhomme qui, lui, va se distinguer par son exubérance, sa verve et sa chétivité. Il s'agit de Koubhak, éleveur mandchou qui va s'improviser guide des deux américains. L'omniprésence de ce curieux personnage appuyée par un verbiage haché anime humoristiquement chaque vignette. Cependant, tout comme Wang-Ho, on s'interroge sur ses intentions : sont-elles belliqueuses ou honnêtes ?

Bernard Prince évolue graphiquement. En effet, ses traits commencent à s'apparenter à ceux d'un personnage qui au moment de la sortie de cet épisode en 1977 n'existe pas encore : Jérémiah (1979). Le visage s'arrondit quelque peu, perdant de son étroitesse. Hermann travaille dans une précision renversante. Chaque coup de crayon qu'il réalise est fait avec une assurance de professionnel. Elle se traduit par la représentation d'un décor ou d'un personnage ou par une colorisation adaptée, dans une authenticité picturale à savourer délicatement.

Bandit contre bandit, Bernard Prince au milieu d'un drôle de contrat qui le pousse à l'assaut d'une forteresse, voilà de quoi nous assurer un moment de lecture des plus tonitruants et inoubliable.

Par , le

Les albums de la série BERNARD PRINCE

Nos interviews liées

Hermann et Yves H

Hermann et Yves H. nous entrainent dans le grand nord.
 
  Interviewer : Berthold
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›