BEFORE WATCHMEN #4 Volume 4

voir la série BEFORE WATCHMEN

Résumé de l'album Volume 4

L'année 1946. Le Comédien revient avec les honneurs d'un héros après avoir participé à la guerre du Pacifique. Byron et Hollis Mason commentent justement le fait que Le Comédien soit traité comme tel surtout après ce qu'il a fait subir à Sally Jupiter. Mais quelque chose, une info, attire plus l'attention de Mason. Cette info le concerne...

Les années 60, Dan Dreiberg, le nouveau Hibou, combat le crime. Il est pourtant très attiré par la dame du Crépuscule. Elle aussi ne semble pas être indifférente au charme du Hibou...
Ozymandias fait sa première rencontre avec le Comédien. Une rencontre plutôt musclée. Mais ce qui l'intéresse le plus, c'est d'analyser ce qui se trame autour du Dr Manhattan, cet homme "bleu" à la puissance impressionnante...
Les années 70. Un tueur en série, que l'on nomme le Barde, agit dans la ville de New York. Rorschach enquête la dessus. Mais il doit aussi s'occuper de ceux qui l'ont passé à tabac...

 

Par Berthold, le 24/07/2013

Notre avis sur l'album Volume 4

Je sais pas pour vous, mais je je la trouve bien attirante la couverture du numéro 4A de Before Watchmen. Le Comédien, le cigare à la bouche, le 45 en main, sur fond rouge. Le tout illustré par Jae Lee. Cela nous met dans l'ambiance.

Et, ma foi, j'ai pris plaisir à lire ces récits que ce soit l'épisode 4 de MinuteMen, le 3 du Hibou, le 3 d'Ozymandias, le 2 de Rorschach ou le 2 du Dr Manhattan.
Bon, oui, il y a des récits qui sont moins bons que d'autres, mais par contre, la qualité est quand même là et le lecteur passe un bon moment de lecture. Ce qui est tout de même le principal.

La meilleur des séries reste celle des MinuteMen de Cooke. Son écriture et son dessin nous renvoient vers les années 40. Cet épisode propose beaucoup d'émotion puisqu'il nous raconte la disparition de la Silhouette et surtout de ce que ressentait Mason pour elle. Le héros se révèle bien plus humain que les autres. L'intrigue est vraiment réussie. Il n'y a rien à redire et le dessin est grandiose.

Avec Le Hibou, une autre émotion nous attend. C'est le dernier travail de l'immense artiste, de la légende Joe Kubert. Il est décedé au moment de sa participation sur ces planches et c'est Bill Sienkiewicz qui reprend le flambeau. L'intrigue de Straczynski tient la route et amène son lot de surprises surtout concernant la liaison du Hibou avec la Dame du crépuscule.

Lein Wein s'intéresse de près à Ozymandias. Il nous raconte comment le jeune héros va faire connaissance avec le Comédien et Dr Manhattan. Je trouve que l'intrigue prend de l'épaisseur maintenant et devient plus intéressante. Le dessin de Jae Lee reste un grand moment visuel.

Brian Azzarello s'intèresse à Rorschach. Ambiance polar, noir et glauque pour ce récit qui vaut là aussi le détour surtout grâce aux traits inspiré de Lee Bermejo. Mais quel talent ! Quel plaisir de pouvoir admirer de genre de travaux.

C'est plus calme sur le Dr Manhattan vu par Straczynski, mais quelque part, cela reste intéressant. La partie graphique de Adam Hugues étant à la hauteur de la tâche.

Et nous ne quittons pas ce numéro sans avoir lu l'épisode du Corsaire sanglant, par John Higgins. Ambiance assez particulière qui vous attend dans ces pages.

Bref, un numéro d'une bonne qualité que je vous recommande dans hésiter.

 

Par , le

Les albums de la série BEFORE WATCHMEN