BATMAN #21 Rupture de contrat

voir la série BATMAN

Résumé de l'album Rupture de contrat

Red Hood s'attaque à la pègre et surtout aux intérets de Black Mask. Les méthodes de Red Hood sont plus expéditives que celle du Batman. Il n'hésite pas à tuer. Et pourtant, celui qui se cache sous le masque n'est autre que Jason Todd, l'ex-Robin que l'on croyait assassiné par le Joker.
Talia Al Ghul, une des leaders de la Société des super-Vilains, s'intèresse  à Silence. 
Quant à Bruce Wayne, il est victime d'un maître-chanteur. Alfred, le majordome, va s'occuper de cette mauvaise passe.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Rupture de contrat

Dans ce numéro de février de Batman, nous retrouvons dans ces pages les épisodes US Batman 646, Batman : Gotham Knights 66 et 67, puis Detective Comics 812.
Ce sont toujours des épisodes de qualité que nous avons, que ce soit côté scénario ou côté dessins. Les récits de Winick, Lapham et Lieberman sont d'un grand niveau, plus proches du polar noir que du comics de super-héros.

Les récits sont teintés d'une certaine violence. Le premier épisode montre un Batman obligé de sauver des malfrats des attaques du Red Hood. Le dessin de Shane Davis est à la hauteur. Une autre bonne surprise c'est l'épisode du maître-chanteur. Un looser qui filme des films X et qui a deviné qui se cache sous le masque du Batman. D'ailleurs, le final révèle une grosse surprise, j'ai hâte de lire la suite. Le dessin de Burchett convient à l'histoire. C'est un style différent des autres récits, mais un style très réussi, agréable. Une bonne découverte.  La dernière partie continue Cité du crime, la saga écrite par David Lapham. C'est aussi un récit bien noir et qui voit au bout de la dixième partie, Bruce Wayne enfiler son costume. J'aime bien ce type d'histoire où le héros n'endosse pas de suite son costume.

La revue Batman est une des meilleures proposées par Panini comics.
Chaque mois, elle nous réserve son lot de surprises.

Par , le

Les albums de la série BATMAN