BASTIEN VIVES #5 La Guerre

voir la série BASTIEN VIVES
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Humour

Humour Noir

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756029917

Résumé de l'album La Guerre

Aussi bien destructrice que fondatrice, la guerre est un élément intemporel que l'on retrouve dans bien des civilisations. C'est de cela que Bastien Vivès a choisi de s'inspirer pour proposer dans ce recueil une succession de récits courts. Retrouvez les tribulations amoureuses de César, la déclaration de guerre d'un général aux derniers de ligue 2, un conseil stratégique au sein de l'ONU, entre autres...

Par Matt, le 12/01/2013

Notre avis sur l'album La Guerre

N'ayant pas lu les quatre premiers tomes, je ne savais pas à quoi m'attendre à la réception de ce nouvel opus proposé par Bastien Vivès. De prime abord, la couverture attire, allèche, et prête à sourir tant l'instantané représente à merveille le cliché de l'armée moderne.

Et puis on commence à parcourir les pages de l'ouvrage, et plusieurs questions taraudent... Certains gags fonctionnent parfaitement malgré la grosseur des ficelles employées. On comprend rapidement que l'auteur ne cherche pas à opérer dans la subtilité, préfèrant à la frappe chirurgicale le gros bombardement en règle, à base d'humour gras et d'allusions sexuelles très explicites...

Néanmoins, on se demande pourquoi plus de la moitié des récits est hors-sujet, et ne correspond pas au thème de la guerre, qu'il s'agissent de la rencontre d'un explorateur avec des aborigènes, ou de la mélancolie d'un César éconduit par Cléopatre...

Rapidement, le lecteur s'étonne du style très minimaliste employé, d'une qualité bien éloignée du travail auquel nous avait habitué Bastien Vivès dans ses ouvrages précédents. Pire, lorsqu'on s'intéresse de plus près au trait, on s'aperçoit que la technique du copié-collé est outrageusement employée durant toute l'oeuvre. Le dessin de départ n'étant, la plupart du temps, pas très fouillé, le voir reproduit parfois plus de dix fois de suite à l'identique s'apparente à un manque de respect évident vis à vis du lecteur.

On finit par se demander si Bastien Vivès ne se contente pas de surfer sur la notoriété acquise pour nous proposer une série de strips "vite faits", afin de pouvoir dépenser ses droits d'auteurspour étoffer sa collection de "Tortues ninja" (véridique).

Bref, La Guerre constitue une grande déception. On est en droit d'attendre mieux de celui que l'on présente comme l'un des nouveaux génies du 9ème art.

Par , le

Les albums de la série BASTIEN VIVES

Nos interviews liées

Bastien VIVES avec amour et amitié

Sceneario.com : Bastien, voici Amitié étroite ton nouvel album chez KSTR. Qu'est ce qui fait que tu te lances sur une histoire comme celle que tu as écris?
Bastien Vives : tout d’abord j’avais envie de parler du mythe de la relation amicale fille-garçon. Puis de retourner à une ambiance plus proche de elle(s) avec des personnages qui existent, qui ont une identité.


Sceneario.com : ce sont des évènements de ta vie qui te font écrire ?
Bastien Vives :
non pas forcément, on va dire que les sentiments, et les choses dans lesquels j’ai envie de me plonger sont liés à l’esprit du moment, par exemple actuellement je raconte une histoire avec des armées romaines, car l’épique me passionne au plus au point en ce moment.


Sceneario.com : alors fiction ou réalité ? Quelle est la part de réalité dans tes histoires ?
Bastien Vives :
certaines situations sont inspirées de moments vécus, ensuite tout est romancé, au niveau des attitudes et des réactions, des regards [...]

Lire la suite ›

Bastien Vivès, suite à la parution de Le goût du chlore chez KSTR

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous rappeler dans quelles conditions Chanmax (le pseudo sous lequel vous avez signé Poungi la racaille) a laissé la place à Bastien Vivès ?

Bastien Vivès :
Bonjour ! Je m’appelle Bastien Vives, j'ai 24 ans, je mesure 1m76, je suis brun, yeux marrons, j’aime le sport, le cinéma, la musique et rigoler entre amis. J’avais utilisé le pseudo Chanmax, car lorsque j’avais fini le premier Poungi cela m’était apparu comme une évidence de prendre un pseudo débile, et ensuite quand j’ai fait ma première BD je suis revenu à mon vrai nom, ce qui m’est apparu aussi comme une évidence !!!

Sceneario.com : Votre actualité, c'est Le goût du chlore... Comment vous est venue cette idée de scénario et quelle est la part autobiographique de ce récit ?!

Bastien Vivès :
J’ai écrit cette histoire en juin 2007 durant Hollywood Jan et tout est allé très très vite car suite à certains évènements, il fallait que je m’occupe [...]

Lire la suite ›